Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 En route pour Isengard...[Sujet libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Dim 9 Nov - 0:59

Tenant le contrat dans ses mains, Denvort ,après une course effrénée qui dura presque deux jours, ne gardai que quelque réminiscence de son précédent entretient avec son nouvel employeur. La fatigue perturbai sa concentration , son palais était desséché ,et la faim le tiraillé avec une tel véhémence qu'il lui sembla presque qu'un féroce animal allait surgir de par ses entrailles. Il dut, malgré lui, reconnaitre qu'il ne pouvait continuer ainsi... il gratta du pied, le sol terreux qui formai un sentier abrupt ,s'enfonçant dans la foret, comme un serpent nous guidant vers une tragique destiné . Ne sentant aucune vibration émaner du sol, il quitta le sentier, pour un ruisseau non loin de là...
Voyageant sans provision, il ne lui restai plus qu'a chasser ... il se releva, contemplant son reflet dans l'eau, celui d'un assassin ,qui tuer pour vivre...jugeait il son existence, plus noble que celle de ses victimes ? Non, bien sur , mais était-ce son tort d'être considéré comme une aberration ?Denvort ne faisait que suivre le chemin que la peur des hommes et des elfes, lui avait tracé . Mais , dans un futur proche, sa présence, ne serat plus à prendre comme une gêne.

Fuir la mort était la préoccupation de beaucoup, mais finalement, personne ne court plus vite qu'elle... quel ironie du sort, Denvort courait après celle-ci , et en effet , personne n'allait aussi vite... son existence était d'un intérêt bien bas, et chaque fois que cet pensée lui revenait , il sentait un grand sentiment de frustration et de rage montait en lui . Sentiment qu'il ne pouvait calmer qu'en détroussant quelque corps de leurs âmes si précieuses. Dans son esprit se dessiner un visage difforme à l'aspect bourru , le teint noirci par la poussière, et le regard vide d'esprit mais plein de rage... les orcs étaient des brutes sanguinaires disait on ,dont la seul préoccupation était d'apaiser leur faim de chair d'homme, d'elfe ou de tout autre créatures qui soit suffisamment consistante pour avoir deux jambes à briser...aprés quoi, leur pratique consistait à dévorer vivante leur proie. Un frisson d'excitation parcouru le corps de Denvort, s'imaginant quels effet pouvait on ressentir, quand un orc vous lécher les orteils, tandis que l'autre arraché vos doigts un à un avec ses dents graisseuses...

Mais qu'importe, les orc sont des elfes corrompus et mutilé, que ce soit sur le plan physique, ou psychologique...leur capacités avaient été gravement amoindris. Mais autrefois, ils servirent le puissant Sauron , l'ordure qui tenait sous son joug, l'honneur de Denvort ,ce mécréants avait mis à genou son ancêtre...mais la vengeance est un met qui se savoure refroidi. En éliminant chaque vermine qui composé autrefois ses rangs de guerriers, il provoquerait sauron du fin fond de l'enfer,qui plus est, il était un puissant magicien, et ses connaissances en matiére de magie noir devait excellé ... chaque ouvrage,artefacts, ou autre traces de son existence qu'il a put laisser en terre du milieu, pourrait etre d'une grande aide à Denvort. Sauron aurait il put mettre la mort à genou elle aussi?
Sentant une présence, il supposai son déjeuner arrivai ...sanglier, lièvre ou petite fille, de la viande était de la viande, on ne pouvai reprocher cet philosophie aux orcs, que l'elfe allait s'empresser d'appliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Magicien violet
Nakor

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Mer 12 Nov - 20:21

Nakor, suite à son entretien avec le seigneur de la forêt noir, décida de partir pour l'Isengard, en effet depuis tout temps cette place avait été la place forte des magiciens, et si le mal revenait en terre du milieu, il faudrait que la tour d'Orthanc soit en sécurité, loin de toutes les mains sales qui pourraient ou voudraient s'en emparer! Le magicien se déplaça rapidement et retrouva bien vite les sentiers qu'il avait autrefois parcourus, en un temps où il n'était pas seul mais où deux personnes formaient ce qu'il est devenu. Une fois sur place, le vieux magicien ne vit que déchéance, mort et destruction ici, bien sur la tour des mages n'avait pas été détruite car aucune force non magique ne pourrait jamais la détruire, mais tout le reste n'était plus rien, des cavernes, des trous et de la fumée noir qui sortait de l'ancien territoire magnifique, où Radagast avait demandé à la nature de venir s'y implanter. Mais non, la mort avait prit la place de la vie, et Nakor ne savait pas pourquoi. Il concentra son esprit et sentit la présence non loin d'une créature autre qu'animal. Il se dirigea droit devant et franchit sans peur une fourré pour venir se planter d'un seul coup devant une étrange personne. Le vieux magicien ne passa pas par trente six chemins, il déclama d'un seul coup, d'une voix tranquille

"Auriez-vous l'amabilité de me dire ce qui s'est passé ici pour que l'ancienne place forte des magiciens soit dans un tel état?"

En même temps qu'il posait la question, Nakor cherchait dans sa mémoire le sortilège qui servait de clef à Orthanc. Mais le vieux fou se demanda aussi s'il n'avait pas été un peu trop brusque avec cet homme, de toutes les façons, il suffirait d'une demi seconde à Nakor pour lever un puissant bouclier de protection contre une quelconque arme blanche ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Ven 14 Nov - 23:56

Les feuilles murmurer l'approche d'une nouvelle rencontre, les brindilles clamé son arrivait, mais le vent s'étouffa dans un silence glacial... peu commun sera l'être qui surgira. S'agira t-il d'un simple échange dut au hasard? Ou fera il parti des protagoniste qui prendront part à l'accomplissement du noir dessein de Denvort ? Trouver la mort, en préservant sa dignité et en relevant celle de ses ancêtres.
Ses yeux lui crièrent qu'il s'agissait là d'un homme...d'une apparence simple , qui semblait masquer un esprit plus élaboré.Mais son esprit lui dicta qu'il ne pouvait s'agir là d'un simple humain , aucun d'entre eux ne s'aventureraient en Fangorn, aucun d'entre eux ne se montreraient à découvert d'une façon aussi grossière, aucun d'entre eux ne pourrait s'abstenir d'un regard fugace porté à la ceinture d'un "étranger" ,reflet de leur propre peur. En ce cas, de quoi en relevait il ? Quel était donc l'identité de cet personne , était-ce un nouvelle agresseur ? La main secourable d'un naif? Ou la raison avait abandonné cet être, au point qu'il fut assez hébété pour s'aventurer en ces terre... avec une aussi grande confiance en son propre jugement ?
Il ne semblait dégagé aucune animosité, mais Denvort avait déjà levé plus d'un masque ,il ne lui en couterait que peu, d'en lever un nouveau...suite au paroles du sénile individu, il prit le temps qu'il fallu, pour apaiser son souffle, recadrer son jugement , et se rappeler du gout du sang...
Que s'était il passé en Isengard ? L'ancienne place forte des mages...? Cet être serait donc détenteur de don magique , ou esclave de celle-ci? Nombreux était les demi dieu en ce monde, plus nombreux encore était les inconscients esclave du pouvoir qu'ils pensaient dominer. Cet individu, pourrait s'avérer aussi dangereux que précieux .


Les sages disent parfois que l'on récolte ce que l'on semé. C'est un beau sophisme selon moi ,car semé le mal, reviendrait à récolter la souffrance ...les marauds sont ils tous puni de leur crimes? J'en doute...mais Isengard à été le foyer de la genèse de grandes hécatombes , sa destruction aujourd'hui, pourrait être l'œuvre du destin.

Il eu un léger sourire ...un vieillard vint à sa rencontre, dans un lieu qui pourrait à tout moment, lui faire office de tombe et lui demande de l'informer, sur ce qui a été la plus grande guerre de la terre du milieu . Comment ne pouvait il être au courant des horreurs perpétués en ces lieux...? L'ancienne demeure de Saruman le traite à son peuple.

En ces temps, tout service à son prix je le crains... le peu d'informations que je pourrais vous délivrer sur ces terres, n'ont que peu de valeur à mes yeux , et vous en ferez ce que bon vous semble . Votre propre chair mis à part...n'avez vous pas en votre possesion, quelques vivre dont je pourrez profiter...?

Les bras le long de son corps, Denvort était éreinté par la faim ,la fatigue et la lassitude .Il ne chercha à attaquer ni même à a se défendre, une fraiche intuition lui dit que son objectif ne serait entravé par cet rencontre... cet homme venait en Isengard, dans quel but ? S'informer des intentions de son interlocuteurs semblait ne pouvoir être évité, car il était trop dangereux de laissé courir un magicien qui pourrait être avide de connaissances et Devancer Denvort dans sa quête d'indices. Mais chaque chose en son temps, il tait inutile de brusquer notre invité...
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Magicien violet
Nakor

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Sam 15 Nov - 12:36

Nakor écouta les paroles de la personne qui se trouvait face à lui, une étrange tension régnait dans tout Isengard, la mort à plein nez! Le mal avait donc été crée en ces lieux et ce qu'il pensait était bien arrivé : Saruman avait pollué l'esprit tranquille et pur de la puissante forêt et du cercle de granit de la place des magiciens. L'étrange individu faisait preuve d'un certains talents pour parler et ne répondait à la question qu'à demi-mot! Lorsque soudain ce dernier demanda si Nakor avait autre chose que sa propre peau à manger! Nakor explosa soudainement de rire et fouilla dans son sac, il en sortit une orange. Ce vieux tour de magie était l'un des préféré du vieux fou et cela lui donnait toujours à sourire quand il l'accomplissait! Nakor réfléchit quelques seconde et en fit sortir trois, se disant qu'une seule ne serait peut être pas suffisante, puis avant de montrer ce qu'il avait dans son sac, Nakor sourit à l'étranger et lui dit sur un ton tranquille

"S'il n'y a que cela pour vous faire plaisir mon ami, il fallait me le demander plutôt ... vous voulez des oranges?"

Pendant qu'il posait sa question Nakor jeta les fruits très inhabituels par les temps qui courent, vers son interlocuteur. Puis pendant que l'homme regardait étrangement ces fruits, Nakor reprit la parole

"Rassurait vous, si j'avais voulu vous empoisonner avec ces oranges ... je n'aurais pas perdu mon temps et je vous aurais tué sur le champ par d'autre moyen, je ne cherche pas le mal ici, justement, je veux l'éloigner de ces terres, j'ai les moyens de ré-ouvrir la tour d'Orthanc, mais pour que plus jamais l'esprit du mal s'en empare! Saruman la traitre blanc, à fait bien assez de sottise et de folie pour que cela continue! Plus jamais la destruction ne sortira de ces lieux en ma présence, en tout cas, pas un mal magique!"

Nakor marcha un peu et invita l'étranger à le suivre

"Je ne sais pas ce que vous cherchez ici, puisque apparemment il n'y a plus rien à trouver à part la mort! Et vous avez raison, on ne fait que récolter ce que l'on sème, l'avantage du mal c'est qu'il à deux moisons, la première lui est bénéfique, car par ces artifices maudits, il parvient vite à un résultat, mais ensuite il y a la deuxième moisson, celle qu'il doit récolter quand les forces du bien viennent s'opposer à lui! Et là, la moisson est douloureuse pour les deux camps, mais au moins l'un d'entre eux n'y survit pas! Ici, je vois que c'est le camp du bien qui à mieux récolté sa semence, car sinon, je serais en train de me battre contre Saruman pour le mettre à bas! Mais il y a encore trop de choses qui restent obscurs pour moi, alors dites moi en plus si vous le savez"

Nakor avait planté son bâton dans la terre et attendait une réponse, puis il dit encore une fois

"Je me nomme Nakor tout simplement, et je viens vers vous en paix ..."

Nakor laissa sa phrase en suspend, le vieillard appréciait plus de savoir à qui il parlait, exactement et invitait donc son interlocuteur à décliner aussi une partie de son identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
Radagast

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Sam 15 Nov - 18:26

Radagast contemplait les Terres aux sud des Monts brumeux, du haut de son ami l'aigle. Il avait décidé de retourner à la forteresse d'Isengard, qui avait été livrée aux forces de la natures depuis un siècle. La plus terrible bataille qu'ai jamais connu la terre du Milieu se préparait en ce moment meme, Isengard pourrait jouer un role stratégique face aux forces des Ténèbres. Il comptait également installer dans la tour d'Orthanc le palantir de Minas Tirith, déterré depuis peu des ruines de Barad-Dur. La pierre de vision serait en sécurité.

En seposant aux alentours d'Isengard, le magicien brun ne put que constater l'étendue des dégats. La foret n'avait pas débordé sur la forteresse, car il régnait en ces lieux une athmosphère de magie noire, triste héritage du traitre Saruman. Toutefois, l'incorrigible Radagast ne puit s'empecher d'etre heureux pour ses amis les animaux: des souris avaient trouvés un foyer dans les ruines du mur. Serrant le palantir, recouvert par une étoffe, contre lui, Radagast les ruines de la porte. Mais Orthanc se dressait toujours, fière et impénétrable. Mais deux personnages qui conversaient là attirèrent l'attention du Magicien Brun: l'un d'eux semblait en effet etre Nakor, le magicien Violet ! Radagast n'avait plus eu de nouvelle de son vieil ami depuis plusieurs millénaires ! Il s'avança joyeusement à sa rencontre:


-Nakor, le Violet magicien ! Salut à vous, très cher, mais que faites-vousdonc en ces lieux maudits ?

Radagast salua ensuite Denvort:

-Mes respects, monsieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Jeu 20 Nov - 2:23

L'inconnu semblait pensif , était il perturber par les paroles de Denvort ? Ou son attention s'était elle envolé vers d'autre songes plus important à ses yeux ? Les pensées de cet homme était source d'interrogation pour l'elfe ,que savait il de ces lieux ? De sarouman et de la magie noir dont il était autrefois un des plus grand manipulateur ?
Le vieil homme porta alors d'un geste détendu, sa main qu'il glissa dans la sacoche qu'il transporté... le visage de Denvort se crispa soudainement , resserrant ses mâchoires, il n'avait que trop de fois était la victime de pareil supercherie , une visage béa , un ton mielleux et un coup de poignard bien placé entre les omoplates . On n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace... il tendit l'oreille, focalisant ses capacité sur son ouïe , tandis que son regard ne cessai de fixer la main glissante du vieillard, tentant de deviner la forme que ces doigts aller adopter, tentent de deviner quel sort il voulait lui offrir ... mais il ne perçu aucun bruissement de lames, et cet main ne semblait pas se resserrer sur le manche d'un instrument de mort. Denvort soupira légèrement, relâchant sa pression il n'en restai pas moins sur ses gardes.

L'individu sortit un fruit plein de vigueur, qu'il tenait entre ses doigts desséché par le temps ...et lui lança. Le tournant et la retournant entre ses mains cadavériques, Denvort s'assura que pas la moindre entailles n'avait été fait à ce fruit , qu'aucune substance n'avait put y être injectée .L'homme sourit devant sa méfiance, lui fanfaronnant que sa mort n'aurait été rien de plus qu'une formalité pour celui-ci, et que sa méfiance était futile ... mais bel et bien fondée au final. Denvort prit la remarque avec grand intérêt, quel était l'étendu du réel pouvoir de son hôte...? Etait-ce du simple bluff? Une simple envie de mourir ?
La fonction première d'un chasseur de prime, était de tuer, tuer pour vivre. Et chaque mort devait être consciencieusement médité ,car certain hommes ont plus de leur vivant que de leur mort .Et la méditation sur le sort cet homme semblai s'annoncer longue ...pourtant le temps manqué, car sa soif d'information semblait grande , mais chaque information , aussi anodine puisse t'elle paraitre, était comme une pièce d'un vaste échiquier dans lequel chacun mettez son destin en jeu . Une information avancez trop vite, pouvait s'avérer être une erreur impardonnable...
Le vielle homme poursuivit plus loin son chemin, invitant Denvort à le suivre, tel le patriarche implorant sa descendance de marcher dans ses traces, dont la lumière du crépuscule donnait une couleur à l'aura rougeâtre au chemin emprunté. Sa cible se situé proche de l'isengard, il n'en savait plus, aussi ,qu'importe de suivre un sentier à l'apparence chaude ou froide. Les orques se trouvent là ou il y'a de la viande, cet homme, n'était guère plus qu'un sac de viande...le suivre pourrait s'avérer être intéressant.
L'homme parlement longuement sans en apprendre beaucoup à Denvort . Etait ce volontaire, ou dut à une personnalité trop sirupeuse pour apprécier les vertu du silence , et la préciosité de paroles bien placées ? la parole n'est qu'une malédiction, le plus puissant et indolore des venins , contre lequel, aucun remèdes ne semblent pouvoir agir... d'un parole, on peut faire naitre les larmes d'une femme, d'une parole, on peut ordonner à un homme d'ôter la vie de celle d'un autre ,de quelques paroles, l'on régis l'existence de toute une nation . Denvort avait appris à ne recevoir la parole, comme s'il ne s'agissait que d'une suite de son produit par le mouvement répété et prolongé par une fente sur un visage de chair et d'os. Rien de plus, que quelques vibrations dans l'air.


Nakor...je connais le nom de bon nombre de truands et de parias ,mais le votre ne m'évoque rien de particulier. Quand à moi , on m'appelle Denvort .Mes activités ne vous intéresseront guère...de même que pour mes origines.

Il ferma les yeux un instant, un fin sourire au visage, son épaisse chevelure masquant son expression, ne laissant apparaitre qu'un œil gorgé de sang, de fatigue et de folie.

Sachez seulement, que je n'aime pas les hommes . Rien de personnel, mais malheureusement pour vous, la nature , ou quoi que ce soit d'autre, vous à conçu de tel sorte, à ce que vous ne puissiez être que méprisable...ici à Isengard, le noir dessin de détruire la race des hommes est née, mettre à bas votre race était le but de Sarouman le "sage". Et dans les vestiges de cet cité, l'on raconte que parmi les cadavres pourrissants qui composé autrefois sa prestigieuse armée , les uruk se terrent tel des rats . Attendant qu'un esprit malin viennent leur dire quoi faire . Ce sont des êtres laids de nature, fort de leur soif de sang ,le champ de bataille est leur lieu de prédilection.

Denvort s'arrêta là, les uruk n'étaient pas la seul raison de sa présence , Orthanc grouille d'une magie que beaucoup ne soupçonne même pas ,et donc denvort se fera grand plaisir de profiter . Mort ou puissance, qu'allait il y trouver ? Cela n'avait d'importance, l'issu lui serait favorable de toute façon. Ce vieille ermite, ne représentait rien de plus qu'un éventuel rapace, attiré par l'odeur pestilentiel que dégageai les décombres d'Isengard. Il pourrait ouvrir la tour... voilà qui comblez Denvort , mais en chasser le mal, les esprit maléfique qui la hantent encore, là était le probléme, ces esprits étaient peu etre la réponse de bon nombre de ses prières .
La tension montai , tuer l'ancien une fois que celui-ci aura ouvert Orthanc, ou tenter de lui soutirer des informations quand à l'ouverture de cet porte ? Et était il un combattant digne d'une réel méfiance ? Trop d'incertitude lui noyé l'esprit... quand un nouvelle arrivant fit son apparition, comme si la foret fut son foyer et qu'il y eu vu le jour, il s'était faufiler comme un véritable serpent entre arbres et rochers .
Les deux hommes semblaient se connaitre, l'on aurait put croire à une réunion d'une bande de fous sénile . Mais leur assurance et la clairvoyance que refléter leur regards ,ne pouvait laisser penser cela . Quand L'elfe entendu, que Nakor était un magicien ....voilà qui était intéressant... sans bouger la tête, il porta son regard sur le nouveau venu, ne prononça mot à son arrivé .
Une certaine complicité ,qui poussait Denvort à se mettre sur ses gardes, semblait exister entre les deux hommes...s'ils étaient bel et bien des magiciens ,la force brut ne sera que de peu de secours, mais aussi puissants soit il ,il n'en reste pas moins des être de chair autant mortel que tout homme... et tenons en Isengard pour témoin, tous ne sont pas aussi sage qu'ils le prétendent...

Le visage tournée vers le ciel,il perçu une drôle d'odeur qui venait d'embaumer l'air ,comme une odeur de chair se consumant dans un braiser ardent ...de la chair d'uruk...
Revenir en haut Aller en bas
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
Radagast

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Dim 23 Nov - 14:20

L'inconnu ne porta pas attention à Radagast. Ce dernier se tourna donc vers Nakor:

-L'heure est grave, mon ami. Morgoth l'ennemi du monde avance ses pièces: le grand roi Elessar n'est plus, et son royaume vient de céder sous les coups des Suderons. On raconte que Morgoth se terrertait quelque part dans les Terres du Nord, et qu'il aurait lancé ses hordes d'Orientaux contre le dernier refuge des Nains, Erebor. Nous devons redresser Isengard, et rallier nos derniers alliés avant qu'il ne soit trop tard !

C'est alors que Radagast cru sentir une odeur de chair brulée Une chair d'uruk-hai...

Quelques instand plus tard, sortant d'un pan de murs où ils se cachaient, cinq ourouks de guerre sortirent, assoiffés de sang. Deux d'entre eux avaient des arbalettes, et se tinrent à l'écart pour viser. Les trois autres arboraient de larges cimeterres, et l'un d'eux se jeta sur radagast. Le magicien fit tournoyer son baton, et un éclair de magie frappa l'orc, qui fut propulsé à vingt pas...



HRP: pour l'attaque des uruks, c'est autorisé par les admins Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Mer 26 Nov - 18:39

L'odeur se diffuser, semblant embaumer toute la foret . Une tension presque palpable étouffai Denvort...la température de son corps augmenta subitement, son regard se fit plus perçant, il fit danser ses articulations ,et glissa ses bras le long de son corps... le bruit du frottement des arbres se répété de façon rapide ,il ne semblait y avoir ni grâce ni discrétion dans la façon de se déplacer de ce qui semblait se rapprocher ,les vibrations du sol indiquer la terre était sauvagement piétiner . Qu'était-ce... une bête sauvage? Non...le rythme indiquait que la créature se déplaçait sur deux pattes .
La vision était assez flou, mais Denvort distingua plusieurs visages difformes qui se rapprochaient, trop bourru pour être des nains, trop brutal pour être des elfes et trop hideux encore pour être des hommes. Et cet odeur de chair brulée, c'était incompréhensible ...l'excitation montée en Denvort, tandis que les deux confrères semblait moins enclin à l'action , il serait temps de voir, si les deux paroles de ces deux hommes ne savaient que se gargariser de leur propre flatteries ...
L'un fut projeté, qu'adviendrait il aux autre? Découpés ? Brulés? Ecrasés? Il n'en saurait plus, mais la diversion que ces pauvres bêtes à la peau calcinée n'était pas à laisser filer. Les réflexes humains était une sources de faiblesse, une source exploitable à l'infini, car il es presque impossible de venir à bout de ses réflexes innés, Denvort lança un poignard sur l'un des Uruk , et la vision de chacun se porta sur ce poignard, sur cet objet en mouvement rapide ,perçant l'air et bientôt la chair ,il alla en réalité prendre place au cœur d'un arbre à quelque centimètres...tuer sans pouvoir espérer en tirer une redevance ,n'était pas dans es habitudes ,durant ce ce bref instant, ou sa présence en ces lieux n'était plus considérée , il disparut à travers bois... content de ses nouvelles information.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Magicien violet
Nakor

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Mer 26 Nov - 21:12

Foutu lâche, Denvort les avait abandonné, trop peur d'être tué, qu'il aille a diable, Nakor magicien bougon, ne resta pas ainsi à attendre, il déploya un bouclier rapidement un bouclier solide afin que les flèches des arbalétriers rebondissent sur ce mur magique. Nakor convoqua du feu, il fallait en finir rapidement avec ces chiens d'Uruks ... Radagast devrait pouvoir s'occuper des trois attaquant, Nakor se concentra donc sur les arbalétriers! Il enflamma tout d'abords leurs armes. Les ennemis lâchèrent violement leurs arbalètes en les regardant horrifié, se rendant peut être compte qu'il avait fait une erreur en attaquant des vieillards à barbes! Nakor se mit à hurler de rire après avoir incendié les armes

"Et oui, foutus débiles mentales, ne savait vous pas que les vieux à barbe blanche sont de retour en Isengard?"

Nakor ria encore plus fort et prit son bâton, qu'il déploya vers les deux Uruks, et visa bien au milieu des créatures, il activa enfin son pouvoir et fut lui même projeté à quelques mètres, quand sa magie sortit violemment du bâton. Un rayon très lumineux se déploya, et les deux créatures furent touchées en plein ventre! Lorsque Nakor se releva il regarda ses ennemis dans les yeux, lisant de la stupeur, une grande et effroyable stupeur, dû à l'étonnement d'avoir d'un seul coup, leurs entrailles percées par un rayon ultra puissant. Déversant ainsi le peu de leurs organes internes qui n'avait pas été détruit, ils tombèrent, mourant rapidement et sans grande souffrance! Nakor se tourna vers Radagast et observa la scène de combat entre son vieil ami le magicien brun et le seul Uruk encore en vie. Nakor décida d'intervenir avant que tout soit fini et amplifia sa voix, en faisant s'assombrir le ciel

"Retourne d'où tu viens maudit chien, et avertit les tiens, ils ne sont plus les bienvenus ici!"

La voix du magicien violet résonna et vibra dans tout l'Isengard, se qui effraya assez l'Uruk pour qu'il prenne la fuite! Nakor ria tranquillement et s'approcha de Radagast

"Comment vas-tu mon ami? J'ai préféré intervenir avant que tu ne le tue, afin qu'un d'entre eux, aille dire, la peur au ventre, que le bien est revenus en ces terres!"

Le magicien se pencha et aida son ami à se relever, en même temps, Nakor prépara un sort à activation rapide, si Denvort revenait et décidait de finir le travail, mal accomplis, des Uruks, un bouclier ne serait pas de trop face aux couteaux meurtriers de l'étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
Radagast

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Mer 26 Nov - 21:46

Le lache Denvort s'était échappé, laissant les magiciens à leurs sorts. Par chance, Nakor extermina les uruks-hais avant que ces derniers ne reçoivent des renforts. Radagast resta stupéfait devant la fusion d'alatar et Pallando: il n'avais jamais possédé une telle force ! Mais il s'empressa de répondre à son vieil ami:

-Je vais bien, mon cher. J'ai quitté ma demeure de Rosghobel pour me battre aux cotés des Peuples libres, accomplissant ainsi ma mission. Tu as bien fait d'abbattre la dernière de ces créatures abjectes: Isengard doit à présent en etre débarassée. Mais j'ai quelque chose à te montrer.

Le Magicien brun sortit des plis de son manteau le palantir de Minas ithil, qui resplendit face à la lumière du jour.

-Le dernier des palantiri. Je l'ai sorti des ruines fumantes de Barad-Dur, afin qu'il serve la cause du bien. Nous sommes sans nouvelle des pierres de visions d'Orthanc et de Minas Tirith, qui se trouvait dans la Cité Blanche lors de sa chute. Du haut de la Tour des Magiciens, cette pierre nous permettra d'espionner les forces de l'Ennemi, quand nous l'aurons maitrisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Nakor
Magicien violet
Nakor

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   Sam 6 Déc - 1:23

Nakor inclina à de nombreuses reprises la tête comme pour signifier son accord à Radagast, Mais avant que celui ci ait put continuer, Nakor lui glissa

"Garde cela caché mon ami et hâtons nous devant Orthanc, j'y ai quelque chose de très important à faire et qui ne peut attendre plus ... pour les pierres de visions ... "

Nakor jeta un rapide coup d'œil à l'objet et continua, trop pressé d'arriver à son but avant qu'un autre y parvienne

"Nous en reparlerons, pour celle d'Orthanc, je pense que c'est notre vieil ami Gandalf, qui l'a emporté, en partant sur Valinor, afin de libérer le monde de l'abject esprit de Saruman ... mais plus tard plus tard Radagast!"

Puis Nakor glissa un clin d'œil au sorcier brun et partit vers la tour des magiciens, en espérant qu'elle devienne vite la tour du magicien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route pour Isengard...[Sujet libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En route pour Isengard...[Sujet libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En route pour la gloire (sujet fini)
» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» Noël, une fête plutôt triste pour certains … (Libre)
» Petit LS pour Fiche de RP !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Terre du Milieu :: Isengard-
Sauter vers: