Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Reclamation magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 31
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Reclamation magique   Jeu 20 Nov - 20:19

Nakor avait décidé, après son entrevue avec le seigneur Thranduil et le dénommé Aranwë, d'aller droit sur le Rohan, il devait réclamer quelque chose d'important auprès du roi du peuple des chevaux! Edoras, Nakor se rendait donc en Edoras, la puissante, ancienne et magnifique cité dorée du Rohan! Cette cité avait passé la guerre, les batailles, la mort des rois et tout ce qui s'était passé avant et après la chute de Sauron du Mordor! Il était impératif que le magicien violet, qui était assez puissant pour reprendre Orthanc, récupère la tour des magiciens avant que le mal s'en empare! Le problème était que la tour n'était pas abandonné, elle appartenait au Rohan désormais, et à son roi par conséquence Eodril. Une fois arrivé devant les portes de la cité, Nakor appela un garde et lui dit simplement

"Veuillez informer votre roi, qu'un magicien désire s'entretenir avec lui, à propos d'un sujet très important!"

Le garde sembla rire, et considéra le vieil homme avec surprise, se demandant s'il disait vrai ou s'il n'avait qu'à faire à un vieux fou qui avait perdue l'esprit. Nakor vit rapidement que les gardes n'iraient jamais appeler le roi, et il en eu la confirmation

"Va donc au diable vieux fou, et passe ton chemin, le roi n’à que faire des vagabonds!"

Nakor reçu ce commentaire en pleine figure, évidemment si les magiciens avaient disparus de la terre du milieu, il était normal que ces hommes ne le considère que comme une âme en peine, qui n'avait plus toute sa raison et qui dérangerait le roi plus qu'autre chose. Nakor n'avait pas envie de jouer longtemps, le temps pressé et il devait se rendre au plus vite en Isengard, il décida donc d'accélérer la procédure et éveilla ses pouvoirs avant de se mettre à parler

"Vous êtes sur de ne pas vouloir transmettre ma demande au roi Eodril messieurs?"

Nakor activa ses pouvoirs de lumière et devint subitement très brillant, on aurait presque put croire qu'un soleil était en train de naitre devant la cité d'Edoras! Puis Nakor projeta cette lumière qu'il avait concentrée autour de lui, en un rayon lumineux assez épais, violet à souhait, qui s'en alla par delà le ciel illuminé! Pour terminer sa preuve de capacité magique, Nakor amplifia sa voix, qui vint résonner dans toute la plaine, une voix forte et puissante, presque effrayante

"Alorrrrrrrrrrrs!"

Les gardes partirent en courant vers le palais, Nakor se disait donc que d'ici quelques minutes, un roi allait enfin arriver et les négociations difficiles allaient pouvoir commencer. Nakor s'en frotta les mains, le magicien violet aimait confronter son point de vue et celui des grands de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reclamation magique   Mar 25 Nov - 20:27

La cour était remplit de nombreuses personnes, de toutes classes. Il y avait quelques courtisans, des marchands, des émissaires et beaucoup d'autre personnes. Eodril devait réunir chaque jour la cour pour entendre les réclamations ou plus rarement les informations que lui apportait ces loyaux sujets et des marchands, émissaires en tout genre.
Ce n'était jamais avec gaité qu'il participait au choses de la Cour, mais bien heureusement cela ne duré que jusqu'à l'heure du déjeuner. La fin approchait et le Roi sentit revenir un semblant d'entrain à l'idée de la fin de ce calvaire et de l'heure du repas qui approchait à grand pas.
Son Intendant arriva, s'inclina devant lui, et s'approcha de manière à ce que seul le Roi puissent l'entendre.


_Mon Roi, vous savez qui vous attends dans la pièce qu'il lui est attribué.

Ces paroles étranges ne produisirent aucun effets visible sur le visage du Roi, Eodril fit signe qu'il pouvait s'en aller. Pendant cinq bonne minutes il entendit les réclamations des marchands concernant la taxes qu'ils trouvaient un peu excessif, n'y tenant plus, il se leva et dit qu'il acceptait une baisse de 5 % de celle-ci, mais pas moins. Voyant que le Roi demeurerai intraitable à ce sujet, ils ne dirent que des remerciement au lieux des habituelles contestations.
Le Roi sourit intérieurement, mais son visage resta fermé et sévère. Il prit la parole avant que d'autres personnes viennent lui présentait des réclamations. Pour coupé court voici ce qu'il dit :


_Le moment est venu de se nourrir et de se reposer l'esprit, je vous souhaite une agréable journée.

Des murmures montèrent de la salle, mais les gardes les guidait doucement mais fermement vers la sortie.

Après plusieurs minutes, me silence ce fit, Eodril resta les yeux dans le vague pendant quelques secondes quand il se leva promptement et se dirigea vers une salle que peu de personnes connaissaient.
Le Roi ouvrit la porte, et vit une homme entre deux âges qui faisait les cents pas dans la petites pièces. Il avait un visage quelconques, de ceux qu'on oubliait tout de suite après l'avoir vu.


_Faites votre rapport.

_Vous m'avez demandé de vous prévenir à la moindre aller et venu de personnes étranges, et j'en ai vu une qui l'était particulièrement mon Roi.
Je l'ai vu dans les plaines juste avant qu'il ne rentre dans Edoras.
De taille moyenne, il a un visage âgé avec une longue barbe blanche, j'ai put distingué une longue robe violette.

_Hé bien si c'était pour me prévenir qu'un vieillard à la longue barbe venait à Edoras, vous aurez put éviter de me prévenir.

_Je pense que c'est un Magicien.

_Un Magicien ! Vous en êtes sur, je reste sceptique.

_Vous ai-je déjà déçut mon Roi ?

_Non c'est vrai.

_Alors je vous conseille de vous dépêchez, il ne va pas tarder à arrivé à vos gardes mon Seigneur.


Le Roi hocha la tête, et sortit en trombe. Il se mit à courir et prit son intendant à part lui donnant des instructions. Tout d'un coup, une voix s'éleva, assourdissantes.

* Je vois que le magicien fait des siennes *


Le Roi sortit, et vit un éclair violet disparaître, Eodril descendit des escaliers, et vit le Magicien.

_Hé bien, hé bien... Vous êtes fort presser Maître Magicien, veuillez me suivre et profité de l'hospitalité des Rohirrim.


Il se retourna avant que le Magicien puissent répondre, il prit la direction de la salle de Cour vide et s'assit sur son trône.

_Prenez un verre magicien et désaltérez vous, votre chevauché vous a sans doute assoiffé ?


Eodril montra du regard la carafe d'eau et deux verres, il vit le Magicien prendre un verre et l'avaler.

_Bien maintenant nous pouvons parler. Vous avez 15 minutes pour me dire ce que vous êtes, pourquoi vous êtes ici et pour qui travaillé vous ? Vous venez dans mon Royaume et me menacé implicitement mes gardes ! Dépêchez vous il reste peu de temps, dans 15 minutes le poison commencera à faire effets. Ah oui un simple contacte avec l'eau a suffit à vous empoisonné.


Eodril avait apprit que les Istari et si Istari il était qu'ils était quand même faible au poison, à cause de leur apparence qu'il avait prit. Il regarda d'un air impitoyable son interlocuteur, pour protéger son Royaume, il fallait savoir agir sans pitié. Après tout qui pouvait savoir que ce Magicien n'était pas au service de l'ennemi ? Personnes, et c'est pour cela qu'il agissait de la sorte.


Dernière édition par Eodril le Mer 26 Nov - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 31
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: Reclamation magique   Mer 26 Nov - 20:33

Nakor fut donc reçu par un roi pressé mais intransigeant, qui intima l'ordre de le suivre, sans plus d'artifice. Soulevant aussi que Nakor semblait pressé, en réalité oui Nakor était pressé, mais pas de voir le roi, de réagir face à l'éventuelle menace qui règne sur Isengard. Le magicien violet suivit Eodril, le roi des Rohirrim, et se vit offrir un verre d'eau! Nakor sourit largement prit le verre et le bus d'une traite : en effet s'il refusait l'offre il pourrait offenser le roi, et si le verre était empoissonné, et bien qu'à cela ne tienne, la traitrise était une chose que Nakor avait subit, qui l'avait même tué à l'époque où il était encore sous la forme du magicien bleue. Alors qu'à cela ne tienne, Eodril voulait se montrer sans réserve et très direct, jouons ensemble à ce jeu, se dit intérieurement Nakor! Les questions tombèrent et la sentence était claire

"Merci pour ce bon poison Monseigneur et tout le temps que vous m'accordez, je suis Nakor le magicien violet, je suis arrivé sur ce monde il y a bien plus de trois mille ans, j'ai été envoyé vers l'Ouest, par les Valars eux même! Une fois là bas j'ai subit la traitrise de Saruman, mais j'ai survécu et j'ai progressé en magie! Une fois Sauron détruit, j'ai enfin eu le droit de revenir en terre du milieu! Et me voila donc de retour après un long voyage, je ne travaille pas personne, je défends simplement le monde contre la pourriture de l'immondis nommé Morgoth! En tant que magicien puissant, je me préoccupe de la partie magique du combat, et si vous voulez gagner ce combat Monseigneur, qui se prépare lentement, il va falloir m'entendre clairement. Si la tour d'Isengard n'est pas possédé par un magicien qui est de votre coté, rapidement, le mal pourrait s'en emparer! Et si je ne me trompe pas, lorsque la tour d'Orthanc n'était pas dirigé par un magicien honorable, il y a eu quelques petits problèmes en ces contrées ... Monseigneur!"

Nakor avait était tranchant et direct, comme le roi, Eodril voulait être clair et sans détour Nakor l'était aussi, autant qu'un magicien pouvait l'etre bien sur, car jamais un magicien ne parle sans faire un petit detour, ce que le magicien violet fit en rappelant l'amer guerre en Saruman et le roi des Rohirrim de l'époque! Le magicien avait clairement montré les choses : si Orthanc n'était pas habité par un magicien défendant les forces du bien, elle pourrait l'être par le mal, et dans ce cas, les forces de Morgoth pourraient bénéficier de secret magique dangereux!

"Acceptez que je devienne le propriétaire de la tour, Monseigneur, et je défendrais cette tour contre le mal ... que puis-je faire pour vous prouver ma bonne fois, si ce n'est peut etre ce message de la part d'Aranwë Calimehtar, qui m'a demandé de vous informer qu'il allait reunir un conseil blanc dans le fief de Lorien, et que vous y etes fortement convié!"

Nakor était sincère et montrait, par les intonations de sa voix, qu'il était très pressé, et que la situation était plus critique que ce que l'homme pourrait penser. Nakor preparait deja sa magie, afin de lutter contre les effets du poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Reclamation magique   Mer 26 Nov - 23:51

Eodril entendit calmement les propos du magicien, d'après les intonations qu'il employait on pouvait percevoir des accents de Vérité. Le Roi d'Edoras se leva de son trône quand il entendit la prononciation du nom de Morgoth. Ce mot détenait une puissance inimaginable, il contenait une peur ancestral. Eodril frissonna, sa bouche s'assécha, et il s'approcha du magicien d'un air étrange.

_Je savais que la situation était critique avec les haradrim près de nos terre. Ils ont détruit Minas Tirith !
Je ne sais pas si mon oncle le Roi du Gondor est encore en vie !
Je sens que vous dites la vérité. Les choses que vous m'avait dites sont trop mauvaises pour être des mensonges. L'Ennemi aurait utilisé d'autre propos, plus beau et plus tentant...


Un silence se fit dans la salle, Eodril resta pensif pendant plusieurs minutes, il réfléchissait à ce qu'il fallait faire. Après une longue inspiration il se tourna vers le Magicien et lui sourit, c'était comme une journée nuageuse qui était tout un coup éclairé par le soleil. Il se versa un verre d'eau et but dans le même verre de Nakor.

_Hé bien première nouvelle, l'eau n'était pas empoisonné, j'ai bluffé, je suis désoler pour ce comportement, mais il faut parfois faire des choix.


Il sourit à Nakor plus chaleureusement, Il appela son intendant et lui dit de rapporter le parchemin que le Roi Elessar lui avait offert. Il prit la plume que lui tendait son Intendant et la trempa dans le pot d'encre vert. Il resta à réfléchir pendant quelques instant puis il commença à écrire en Quenya pour donnait plus de force à ces mots. Voilà comment on pouvait traduire en Langage Commun :

« Je jure que je ne trahirai pas les Rohirrim, leurs alliés et quelque soit la personne qui travail contre l'Ennemi qu'est Morgoth. »


Eodril leva le parchemin et vit son œuvre d'un œil appréciateur, il se retourna vers Nakor qui était un peu surpris par la tournure que prenait les événement.

_Voici un parchemin, hé bien un peu magique... Quand vous signerai, je vous donnerai les clés d'Orthanc, s'il s'avérait que vous trahissiez ce serment, ce parchemin brûlera.
Attention la parole que vous donnerai sera votre honneur et un peu de votre « magie », la parole d'un homme est très importante, c'est une partie de son âme, c'est encore plus vraie pour un Magicien.
Maintenant que je vous aie prévenu, vous pouvez signer avec votre nom...


Le jeune homme était retors il s'assurait un allié et il ne voulait pas faire les mêmes erreurs que ces ancêtres. On disait que Saroumane était une fervent ennemi de Sauron mais qu'avec le temps à se plonger dans les artifices de l'Ennemi, il avait mal tourné. Il espérait que Nakor serait comme Gandalf, un bon conseiller et un allié précieux. Il commençait bien, il pouvait se targué du surnom Nakor Corbeau de Tempête. Un sourire malicieux teinté ces beaux yeux sombres, des yeux qui qui étaient d'accoutumées assombrit par les soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 31
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: Reclamation magique   Jeu 27 Nov - 21:55

Grace à tout ce que Nakor avait dit, et peut être aussi grâce au petit message que le dénommé Aranwë avait laissé, il sembla vite que le roi des Rohirrim accepta les explications du vieillard! Voila qu'Eodril but dans le verre du magicien violet, c'était donc du bluff, depuis le départ. Une manœuvre intelligente de la part du roi, quoi qu'un peu dangereuse, selon les personnes face à qui il pouvait se retrouver. Le roi fit demander un parchemin, fait dans un papier aux allures anciennes, et Eodril se mit à écrire en Quenya, Nakor n'eut pas besoin de traduction, lorsque le roi leva face à eux, le parchemin. Nakor hocha doucement la tête d'un coté puis de l'autre, comme pour juger de la qualité de l'œuvre, et il allait parler quand le roi expliqua les propriétés singulière du parchemin! En effet, les magiciens donnaient leurs paroles, et en ce faisant, donnaient aussi un peu de leurs magies, car les sorciers n'étaient pas sur la terre du milieu pour le bon plaisir de rien ni personne, ils étaient les envoyés des dieux, pour aider le monde. Nakor ria tranquillement et ouvertement devant le roi et parla enfin

"Monseigneur, je suis heureux de voir que le Rohan a à sa tête, un homme censé et intelligent, en effet le mal aurait été plus attirant, et moins froid et repoussant que moi! Je suis un sorcier qui ne cherche que le bien de ce monde, monde dans lequel je prends plaisir à vivre! Alors croyez moi, si ce morceau de papier me donne les clefs d'Orthanc jusqu'à ce que je trahisse les peuples libres, alors je vais le signer très rapidement car cette tour m'appartiendra à jamais!"

Nakor explosa encore de rire, était-ce parce qu'il était fou ou non, en tout cas sa propre blague le faisait bien rire, même s'il était le seul à le faire. Nakor prit la plume des mains du roi et continua de parler avant de signer

"En tout cas c'est un parchemin intéressant que vous avez là, alors gardez le précieusement roi Eodril, car c'est un bien précieux et rare en ce monde!"

Nakor se mit à griffonner, comme le ferait un artiste, une main en l'air, le regard en biais, afin de voir d'un œil observateur, la progression de son chef d'œuvre! Nakor décida d'écrire dans la vieille langue des mages, un dialecte très peu connus, mais qui renforcerait les pouvoirs magiques du parchemin! Nakor se tourna vers le roi, lui rendit la plume et plia le rouleau, en disant

"Voila ce que j'ai écris Monseigneur, afin d'augmenter la force de ce parchemin, et me retirer la propriété d'Orthanc si je manque à ma parole :

Moi Nakor, le sorcier violet, jure sur mon âme, de protéger les peuples libres du mal qui les ronge, en échange des clefs d'Orthanc en Isengard

J'espère que cela vous suffit, maintenant souvenez vous, que vous êtes convié en Lorien sous un mois, afin de participer au conseil blanc où je siégerais ... nous nous reverrons donc bientôt Monseigneur, alors jusque là, que les Valars vous gardent et que ma magie vous accompagne, aussi loin que celles des magiciens à but accompagner vos prédécesseurs!"


Nakor glissa un clin d'œil en direction d'Eodril, en effet Nakor savait que le seul magicien à avoir aidé les Rohirrim était la vieille barbe grise, Gandalf, le corbeau des tempêtes, et Nakor sentait bien que le roi n'hésiterait pas à lui donner ce surnom, au vue des informations amené par le magicien violet! Nakor s'inclina et commença à se retirer, puis se retourna sur le seuil de la porte et dit une dernière chose

"Monseigneur, je vais me hâter de retourner en Isengard, afin de récupérer Orthanc et d'y chasser le mal qui y subsiste! Si je puis me permettre un ultime conseil, ne craignez pas les mots, avoir peur d'un nom, donne encore plus de pouvoirs obscurs à ce nom, que Morgoth le chien ne gagne jamais une bataille de l'esprit avant qu'elle ait eu lieux!"

Nakor avait était catégorique, en effet il venait de rappeler au roi, que craindre le nom du maudit Morgoth, ne ferait que lui donner plus de force qui, effrayant tellement les esprits, priverait de leurs forces ceux qui voudraient s'opposer à lui, avant même que le combat ne commence. Nakor attendit que le roi réponde ou donne un signe d'approbation avant de tourner son esprit vers l'Isengard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reclamation magique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reclamation magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique
» LA BOUTIQUE MAGIQUE
» Le catalogue magique
» Le choixpeau magique est arrivé!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Terre du Milieu :: Royaumes humains :: Le Rohan :: Edoras-
Sauter vers: