Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Conseil des Rois /-/

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Conseil des Rois /-/   Jeu 22 Jan - 20:43

Scénario 2


Le soleil se levait avec sa lenteur et sa chaleur habituelle qui contrastait tant avec l'esprit préoccupé qui en ces temps troubles occupait les pensées de tous, et le jeune Eodril, Roi du Rohan et maréchal du Ridermarck, ne faisait en aucun cas exception. Il travaillait déjà depuis longtemps, après seulement trois heures de sommeil, dépouillant rapport sur rapport, lettre sur lettre, sans prendre une seule minute de repos. Car en effet, il n'en avait pas le temps.
Il savait d'autant plus l'arrivée de sa jeun tante imminente, ce qui ajouterait un poids de plus à ceux qui déjà reposaoent sur ses épaules fatiguées, même vigoureuses de jeunesse. C'est pourquoi il s'activait à finir de lire le plus de rapports possible, de répondre au plus grand nombre de lettres, afin de pouvoir "s'occuper" d'elle lorsqu'elle viendrai s'installer au palais, bien qu'il sût parfaitement qu'elle s'occuperait sûrement très bien toute seule, peut-être mêem trop, aussi valait-il mieux tout de même que le jeuen homme puisse garder un oeil attentif sur elle.
Eodril, les yeux hagards et à demi-fermés, tentait non pas de lire mais de simplement déchiffrer les nombres qui, face à lui, sur un parchemin froissé, semblaient le narguer. La nourriture, les armes, et même l'eau manquaient ! Le Royaume de la Marche, dont le fondateur fut Eorl le jeune, un bien grand roi, tombait dans la misère, alors qu'autrefois la cité d'Edoras, sa capitale, s'élevait sur sa colline, pleine d'or et d'argent. Aujourd'hui, nombreuses étaient les habitations en mauvais état, et le palais du Roi lui-même présentait des débuts de faiblesse.
En effet, l'administration du Royaume avait mis la production militaire en avant afin d'assurer la protection des habitants. Car tous savaient que l'ennemi était proche, très proche, et que seuls les derniers rohirrims survivants du siège de >Minas Tirith tenaient la rive nord de l'Anduin, se battant à au moins un contre vingt !... Sans exagération, il le savait, car le capitaine qui commandait les survivants n'était pas de ce genre... Et le Roi, sachant cela, ajouté donc aux autres problèmes économiques qu'il engendrait, avait plusieurs fois pensé à la corde, et seule sa dignité l'avait sauvé. Sa dignité et son envie de protéger son peuple, qui depuis le début de son court règne l'a toujours soutenu, comme son Etat-Major.

Eodril ouvrit soudainement les yeux lorsqu'il sentit une main gantée lui tapoter la joue et une voix l'appeler :


"Sire ? Sire, réveillez-vous !"

Diantre, il s'était endormi ! La prochaine fois, il lui faudrait faire plus attention. Ce n'est pas en se traitantde la sorte qu'il sauvera son Royaume. Le Rohan avait encore besoin de son Roi !
Le jeune homme releva la tête avec une difficulté apparente, jeta un coup d'oeil au messager debout devant lui, avant de demander d'une voix qu'il tenta de rendre stable, en vain :


"Et... Et bien... Qu'y a-t-il ?"

Il bailla, puis le soldat répondit avec une petite courbette (une de celles inutiles que le jeune Roi avait en aversion) :

"Mais, votre tante est arrivée, Sire. Mlle Eléonor de Gondor"

Comment ? Déjà ?! Mais non, c'était trop tôt ! Qu'elle soit maudite...

"Satanée gamine" susura-t-il, sans en penser un traître mot.

"Hé, amenez-la moi donc, simple que vous êtes, et donnez des couches aux gardes !" clama le jeune homme.

Le Roi grimaça quand le soldat s'inclina une nouvelle fois avant de faire demi-tour d'un pass rapide. Quant à Eodril, il bailla une seconde fois et réajusta quelque peu son armure de cuir sombre qu'il ne quittait plus depuis plusieurs semaines, si ce n'est pour se laver. Il lui fallait être pour le moins présentable devant la Princesse de la Cité Blanche.
Non, le Destin n'était vraiment pas avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 27 Jan - 0:17

Après moultes emmerdes et autres interruption, le cortège royal avait put reprendre sa route... lentement. Allez savoir pourquoi, le gamin au cheveux argenté avait décidé de se joindre à la fête. Il s'était attaché à cette petite princesse qui prenait si facilement la mouche, et puis bon, il n'avait rien de mieux à faire pour le moment... Entre suivre des nobles dans une drôle d'histoire et errer durant des jours dans cette plaine sans fin... D'ailleurs, s'il devait résumer le Rohan Adrix dirait ça ; de l'herbe et des cailloux, c'est ça le pays... Par contre, allez savoir pourquoi, il n'avait pas l'impression qu'elle était vraiment ravie de se faire ainsi accompagner. 'Fin bref on s'en fou surtout moi.
Ils arrivèrent rapidement en vue d'Edoras, fier capitale des gens de la marche. Des remparts puissants se dressant avec fierté sur une colline qui toisait les plaines de toute sa hauteur ! Une forteresse que même le temps ne pouvait entamer, elle défiait les âges depuis sa création ! C'était

-Une grosse maison en bois sur une colline !


Euh... ouai ce serait un bon résumé. Par contre, pour l'effet épique on repassera. Les gardes se présentèrent, histoire de faire leur travail devant ces étrangers qui étaient pour le moins... étranges. (logique non ?)

-Que font des gardes, une noble et un gland dans le Riddermak ?

Faudra que je vérifie mes fiches pour voir si c'était bien ça la réplique exacte... Alors qu'ils demandaient, ni plus ni moins que l'identité (c'est gonflé un garde quand même), Eléonor aurait dut répondre la première. Eh ben non ! C'eut été trop simple ! Fallait qu'Adrix lui coupe l'herbe sous le pied encore un petit coup, il ne s'en laissait pas !


-On fait le tour de la Terre du Milieu en stop ! Ca se voit pas ?

-Ne te moque pas de moi ! Ou je te fais emprisonner !

Pour appuyer ses dires, il menaça le jeune garçon de la sa lance. Le scotche qui maintenait la pointe en fer accrochée au manche céda et le métal tomba. Adrix regarda ça d'un air compréhensif

-
Matériel français hein ?

-Oui...Bon maintenant où vous voulez aller ?


-Dans ton c...

Sbam ! Frappe sur l'arrière de la tête, gamin assommé, et on avance, circulez y a rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonor
Princesse de la Citée Blanche
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 27 Jan - 22:49

Sa majesté était parvenu non sans mal à faire avancé cette bande d'andouille un peu plus vite qu'une bande d'escargots pas frais. Elle avait même reussit à se défaire de la plupart des clampins mais celui qui devait être leur roi avait décidé de squatter. Elle avait bien évidemment tenter de l'en dissuader, mais son statut de princesse lui interdisait de parler aussi franchement qu'elle le voulait... Elle l'avait donc fusillé du regard à plusieurs reprises, ce à quoi le jeune garçon avait répondu avec des grimaces et un rire débile.
Ils étaient finalement arrivé à Edoras et la jeune fille n'avait pour seul envie que de prendre rapidement un bon bain puis de s'étaller de tout son long dans un booon lit bien douillet ! Au moins, elle pourrait rester seule un moment et oublier l'autre andouille qui ne manquait pas de rappeler son existence le plus régulièrement possible.
La rencontre avec les gardes avaient été pour le moins... pitoyable ! Heureusement, elle avait réussit à éviter la principale grossierté d'une bonne claque sur l'arrière de la tête. Depuis le temps que ça la démangeait ! Ca fait du bien !
Elle demanda alors


-On est mon neveu ? On m'a envoyer ici pour le rencontrer

Même si elle aurait préféré se reposer avant, le travail avant tout....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 3 Fév - 20:39

Juché sur l'aigle Gwaihir, Radagast survolait les vastes steppes de Rohan. Le royaume des dresseurs de chevaux constituait le dernier bastion de la résistance humaine face à Morgoth. c'est donc ici que serait organisé le Conseil des Rois, où les grands seigneurs nde terre du Milieu décideraient des mesures à prendre pour contrer Morgoth. Les derniers Istari, Nakor et Radagast, y avaient également été conviés pour discuter de la question des palantiri. Tandis que Gwaihir approchait d'Edoras, le Magicien Brun contempla le chateau d'or, véritable oeuvre d'art, symbole de la puissance du Rohan, qui se dressait au sommet de la ville.
Enfin, le roi des aigles se posa devant le palais. Radagast descendit de son dos, conscient de l'ébahissement des rohirrims. Deux gardes à la mine farouche l'interpellèrent:


-Alors, l'ancetre ? Qu'est-ce que donc que ce cirque ?

Le magicien brun fut quelque peu courroucé de la remarque des gardes. C'est pourquoi il répondit en fixant son interlocuteur:

-On me nome Radagast le Brun, et je suis désormais le second de l'ordre des Istari. Voici Gwaihir, seigneur des aigles, et je vous prie de lui témoigner autant de respect qu'à moi. Le roi Eodril m'a convié au prochain conseil, ainsi que mon ami Nakor.

Ayant pris conscience de sa bourde, le rohirrim se confondit en excuse. Radagast, qui n'était guère rancunier, lui demanda juste où trouver le roi. Suivant les indications du garde, le mage s'approchait à présent de la salle du trone. Il songeait que normalement, le roi Durin de Khazad-Dum devrait etre présent à la réunion, ainsi que Glorfindel d'Imladris, Eldarion de Gondor et Celeborn de Lothlorien. Telle réunion n'avait pas eu lieu depuis le Conseil d'Elrond...

Au cours de sa marche, radagast tomba sur un jeune palladin albinos, qui glandait dans les couloirs. désireux de l'aider, il s'adressa à lui:


-Bonjour, mon garçon. Puis-je quelque chose pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 3 Fév - 21:45

Nakor était enfin partit de sa tour magique, il avait refait tout les tissus, toutes les peintures et s'était assuré que tout les livres de la bibliothèque était en état d'être consulté sans qu'aucun ne se déchire. La tour reprenait donc enfin ses couleurs passé et Radagast, avant de partir pour la Moria, avait du donner ses ordres car le vert et les animaux se voyait partout en Isengard, alors qu'il y a peu seul le gris, le sombre et le boueux était de mise dans la région. Nakor était arrivé et avait la chance de tomber une fois de plus sur les gardes qui l'avaient empêché de rentrer la première fois qu'il était venu consulter le roi! Leur faisant coucou de la main, Nakor glissa, avec beaucoup d'amusement

"Et cette fois, on me laisse passer ou non messieurs? Je suis convié par le roi au conseil blanc, en tant que chef de l'ordre des Istaris!"

Nakor était clair et n'avait pas plus de temps que ça à perdre, en attendant que les portes s'ouvrent, Nakor se tourna, et vit au loin un aigle royal. Nakor se mit à rire, souleva légèrement un des pans de sa robes et se mit à courir comme un petit garnement qui essayait de gagner une course imaginaire avec un ami. Nakor entra précipitamment dans le palais et marcha en direction de la salle principale, puis il se cala, dos le mur, un pied à terre et l'autre levé, le genou plié pour s'appuyer négligemment sur le mur. Son bâton dans une main et abaissant son chapeau de sorte à ce qu'on ne voit pas son visage, Nakor attendit là que Radagast arrive, il n'y avait pas d'autre entré possible, et le magicien glisserai le moment venu, l'air stricte et bougon, dés que le magicien brun franchirait le coin du couloir

"Un magicien n'est jamais en retard Radagast, ni même en avance d'ailleurs, il arrive précisément à l'heure prévue!"

A cette simple idée, Nakor souriait intérieurement en attendant son camarade de jeu magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mer 4 Fév - 11:26

Adrix était resté à glander dans le couloir... Après qu'Eléonor l'ait assommé il y avait un gros blanc dans sa tête, sans doute l'avait-on traîné jusqu'ici puis laissé sur le côté... C'est dépriment d'être laissé en arrière ! Qu'es qu'ils étaient partis faire les autres ?
Il n'avait pas comprit grand chose à ces histoires de grandes personnes. On lui avait parlé d'un conseil, ou d'une réunion des personnalité importantes de ce monde... Pour lui réunion ça rimait avec fête et généralement avec taverne, mais son flair développé ne sentait cependant aucune volute alcoolisé en ce lieu aseptisé. Ils n'allaient quand même pas faire un réveillon au jus d'orange à leur âge !
Et la Princesse de poche où qu'elle était ? Sans doute allait-elle profiter de tout ça pour s'enfuir et le laisser tout seul, abandonné comme un pauvre petit chiot innocent. Adrix soupira...


*Pffff y a pas un chat*


Il entendit une voix à côté de lui. Il tourna un oeil enfantin et plein d'espoir qui se changea en déception lorsqu'il découvrit qui venait de lui parler.


*Ah si y a un vieux en fait*


Ah s'il y avait aussi des vieux débris dans ce genre, peut être que finalement il valait mieux s'orienter vers le jus d'orange que vers la bière. Il ne savait pas pourquoi, mais il avait un genre de mauvais pressentiment à l'égard de ce vieil homme... Le même genre d'impression qu'il avait autrefois devant le vieux Bob, un fermier qui n'arrêtait pas de raconter sa vie à longueur de journée alors que personne n'en avait absolument rien à foutre ! Oh non ! Pas ça ! Pas la résurrection du vieux Bob.


-Bonjour, mon garçon. Puis-je quelque chose pour toi ?


Il réfléchit un instant... Qu'es qui pourrait bien lui être utile en ce moment ? Puisqu'il ne trouvait rien il se contenta d'hausser les épaules avant de répondre :


-Bonjour vi... monsieur ! Pour le moment je ne fais qu'attendre qu'une bande de nobles coincés daignent finir de discuter.

C'est alors qu'une petite main trop blanche pour être honnête l'attrapa par la peau du cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonor
Princesse de la Citée Blanche
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mer 4 Fév - 11:41

Sa seigneurie la petite princesse avait profité que l'autre idiot sait dans les choux pour se reposer un coup. Elle l'avait assomé pour qu'il la ferme, et avait mit surpris les gardes lorsque le gamin en tomba dans le coma ! C'est qu'elle avait de la force la naine mine de rien ! Elle avait engagé un garde pour le traîner dans les couloirs, et lorsque l'homme en avait eut marre, il avait laissé l'albinos dans un coin. Elle aurait préféré se laver, mais visiblement elle n'avait pas le temps : On lui avait appris qu'une réunion importante ce tenait en ce moment ! Des rois, des magiciens, enfin bref tout le gratin y était présent ! Pour se faire des relations, c'était vraiment le moment ! Elle avait juste eut le temps de changer de robe, pour récupérer une autre plus propre et plus légère, et s'était mise en route. Qu'elle ne fut sa surprise en entendant soudain, une voix que malheureusement, elle connaissait bien.

-...une bande de nobles coincés daignent finir de discuter.

Nobles coincés ? C'était de elle dont il parlait !!! Ca n'allait pas se passer comme ça ! Elle ouvrit la porte sur laquelle Adrix était adossé, et sa main surgit soudain pour chopper le gamin.


-Noble coincé hein ?!


Elle le saisit et sans vergogne, voulut le frapper. Avant de remarquer que le môme était accompagné ! Et pas par n'importe qui, mais par un de ces magiciens qu'on disait un peu zinzin ! Mais dont le soutien pouvait faire pas mal de bien... Mieux valait s'attirer les bonnes grâces de con-ci ! Elle reprit alors son masque d'hypocrisie, et avec le sourire le plus mignon et le plus sincère du monde, elle fit une petite révérence.


-Bonjour, c'est un honneur de vous rencontrer noble Radagast. Oh mais j'ai oublié de me présenter, je suis Eléonor, Princesse du Gondor et de l'Arnor !
Ravis de vous rencontrer seigneur magicien.


Elle dégageait une puissante aura de gamine adorable... Si bien qu'Adrix se tourna vers elle d'un air étonné et lâcha :


-C'est possible ça... t'es pas gentil comme ça d'habitude... j'ai comprit ! T'aimes les vieux en fait !


SBAM ! Sans sourciller ni perdre son sourire un quart de seconde, elle venait d'envoyer à son compagnon d'infortune un direct bien placé dans l'estomac qui le fit presque tomber par terre et cracher son petit déjeuner au passage !

-Nous devrions y aller, les autres membres du conseil nous attendent surement.


Elle fit demi tour puis se ravisa soudain... Elle avait une idée diabolique ! Elle saisit Adrix par le col et commença à le traîner, puis elle lui murmura pour que Radagast ne l'entende :

-Et toi pour ta punition tu suit le groupe !


Enfin, elle se justifia auprès de Radagast :


-On dit qu'il faut toujours un oeil extérieur, simple et neutre dans ce genre de réunion... et disons que ce... truc, représente très bien le benêt moyen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mer 4 Fév - 13:32

Nakor survint devantradagast et lui rapella le vieux proverbe disant: "un magicien n'arrive jamais en retard. Le mage Brun sourit et répondit à Nakor:

-Quoi qu'il en soit, il semblerait que nous soyons en avance par rapport aux autres seigneur, Nakor. Heureux de te voir mon vieil ami !

C'est à ce moment-là que Radagast se souvint de sa mission:

-Au fait, je me suis rendu à Khazad-Dum il y a peu. Et j'ai été éboui par tant de splendeur: le roi Durin et son conseiller Skhud ont créé un vrai foyer pour les Nains des Terres du Milieu ! Ils ontaccepté l'alliance avec les mages d'Orthanc, et en gage de cette amitié, j'ai remis au roi le dernier des Sept Anneaux des Nains (que j'ai déterré des ruines de Barad-Dur).

Mais le Mage Brun entendit des bruits par-devers lui, et se retourna. Une princesse qui ne devait pas dépasser treizeans était apparu derrière le jeune Adrix, et lui tirait les oreilles. mais en voyant radagast, elle changea aussitot d'attitude, et déclama:

-Bonjour, c'est un honneur de vous rencontrer noble Radagast. Oh mais j'ai oublié de me présenter, je suis Eléonor, Princesse du Gondor et de l'Arnor ! Ravis de vous rencontrer seigneur magicien.

Le magicien en question sourit. La princesse lui était sympathique, peut-etre pourrait-il lui prodiguer son enseignement.


-Je suis moi aussi ravi de vous voir à ce conseil, princesse.j'ai oui dire ce qui est arrivé à vos soeurs et à votre mère: toutes mes sincères condoléances.

C'est alors qu'Adrix parla d'une histoire de vieux qui engendra une violente réaction de la part d'Eleonor, maisque Radagast ne saisit pas très bien.

-Qu'est-ce que ce jeune homme raconte ? Mes oreilles ne sont plus aussi fiables qu'autrefois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mer 4 Fév - 21:33

Nakor fut content de surprendre et de retrouver son vieil ami, aux bonnes nouvelles de la part des nains! Nakor répondit dans le dialecte des magiciens

"Je suis content de te voir Radagast, et en plus en bonne santé, je me suis inquiété pour toi! Il est heureux de voir que les nains ont enfin pus établir un lieu de vie sûr, et si en plus, il accepte notre alliance, alors tout ira pour le mieux, j'espère seulement que Durin ou Skhud viendront me voir en Orthanc! Pour ma part je n'ai pas chômé et tu sera étonné par ... le changement à la tour!"

Nakor glissa un clin d'œil et laissa ainsi la discussion en suspend, afin de laisser la surprise à son ami, quand il pénétrera de nouveau dans la tour des magiciens, pleine de couleur, de beauté, d'air frais, et de peinture ancienne, avec son lot de livre en parfait état! Puis il y eut cette petite princesse, si jeune et déjà si directive avec ses acolytes. Nakor n'appréciait que trop peu les enfants des cours royale, car il les savait odieux et très arrogant. Mais peut importe, Nakor remarqua d'un coup de tête affirmatif qu'ils étaient à l'heure mais pas le reste de la troupe qui devait se réunir en salle du trône! Le magicien violet engagea donc le pas à son vieil ami et se méfia de tout ce que ces garnements pourraient être amenés à faire pour faire tourner Radagast en bourrique. Sous son chapeau, les yeux de Nakor étaient perçants et dure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Jeu 5 Fév - 0:19

Alors qu'il était en train de faire une remarque on ne peut plus logique sur les préférences de la petite princesse, le jeune albinos avait soudain eut la sensation d'être frappé par un dragon cracheur de feu ! Bon disons plus sobrement par la puissance d'un gamine de 13 ans en colère... En fait la première façon me semblait moins effrayante pour tout dire pas vous ? Enfin bref, il fut mit hors-jeu !
C'est alors qu'on lui annonça un supplice pire encore que toutes les tortures réunis à ses yeux : une réunion ! Nooooon ! On voulait le forcer à rester assis des heures à écouter des coincés blablater sur des choses incompréhensibles. Il voulut hurler, mais son cri mourut dans sa gorge... faut dire que la princesse le traînait par le col donc forcément il s'étranglait à moitié.


-Qu'est-ce que ce jeune homme raconte ? Mes oreilles ne sont plus aussi fiables qu'autrefois...


-Rien rien...


Mieux valait éviter de remuer le couteau dans la plaie, si c'était pour s'en reprendre une ! On lui mit dans un coin alors qu'il lançait des regards suppliant à Eléonor qui bien loin de venir l'aider, semblait savourer ce moment. C'est alors qu'il remarqua quelqu'un d'autre :

*Un autre vieux ! C'est une invasion !*

Oui on pouvait voir les choses comme ça... Enfin bref, sauf qu'il y avait une légère différence. Si le premier avait l'air d'un parfait benêt, l'autre possédait un regard dur et sévère à vous dresser les cheveux sur la tête ! Le jeune garçon déglutit péniblement à l'idée de se faire enguirlander par ce vieux croûton énervé ! Il se glissa derrière Eléonor et lui murmura à l'oreille :

-J'peux partir s'il te plaît ???? J'm'excuse d'avoir dit que tu préférais les vieux ! J'ai bien comprit qu'en fait c'est les barbus !

Son petit pied se fit soudain écraser avec une violence étonnante ce que personne ne remarqua dans la salle vu que ça se passait sous la table. Il sentit des ondes particulièrement mauvaises l'assaillir de toute part et alors qu'il s'asseyait à côté du démon en jupons, il se promettait de saboter cette fête dés que l'occasion se présenterait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonor
Princesse de la Citée Blanche
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Jeu 5 Fév - 0:28

Eléonor avait traîné l'autre boulet jusqu'à finalement trouver un
siège où le caser. Elle s'assit à côté de lui... Malgré tout, même s'il
était stupide, elle se sentait plus à l'aise avec quelqu'un de son âge
et surtout de sa taille à côté qu'entourée de toute ses grandes
personnes... Elle se tenait bien droite, car elle devait paraître bien
élevée aux yeux de tous. Elle préféra ne pas répondre à Radagast,
satisfaite de ce qu'Adrix lui avait dit pour une fois...
Elle remarqua alors Nakor et pensa
:

*Un autre vieux ! C'est une invasion !*


Euh...
J'ai déjà vut ça quelque part pas vous ? Enfin bref, c'est alors
qu'Adrix se rapprocha d'elle pour lui murmurer quelque chose :

-J'peux partir s'il te plaît ???? J'm'excuse d'avoir dit que tu préférais les vieux !


Miracle ! Le manant s'excusait ! Elle était tellement heureuse d'entendre ça qu'elle se sentait presque prête à lui pardonner


J'ai bien comprit qu'en fait c'est les barbus !

SBAM
! La phrase à ne pas ajouter en présence d'une demoiselle colérique...
Elle lui éclata discrètement le pieds et se dirigea vers le noble Nakor
à qui elle fit une révérence, affichant toujours son sourire mignonnet
et son air adorable.


-Bien le bonjour seigneur Nakor, je suis Eléonor princesse du Gondor, ravie de vous rencontrer !


Et blabla et blabla... tu parles !


*Toi le narrateur tu la boucles !*


Oui m'dame !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Dim 8 Fév - 10:53

Radagast, suivi de ses compagnons, parvint enfin devant la salle du Conseil. Deux gardes du Rohan vetus de parures dorées en poussèrent les battants, et le mage put pénétrer dans la pièce. C'étaient une salle circulaire, éclairée au plafond par un unique chandelier. De belles tapisseries étaient acrochées au mur, racontant l'histoire du peuple du Rohan. Une table demi-circulaire, au milieu duquel on avait placé le trone du Rohan, occupait presque toute la surface de la salle.

Quelques seigneur des terres du milieu étaient déjà présents. Elladan et Elrohir, les fils d'Elrond, conversaient à voix basse avec un officier du Rohan. Radagast s'empressa d'aller saluer Bard II, le vieux roi en exil de Dale, dont il avait connu le père et le grand-père. En meme temps qu'ils s'emparaient d'Erebor, les orientaux avaient aussi ravagées la ville de Dale, et la plupart de ses habitants étaient morts. Seuls le roi et une poignée de fidèles avaient put s'enfuir, emportant avec eux la Flèche Noire qui avait tué Smaug. Plus loin, Celeborn de Lorien s'était levé de son siège; il ne semblait pas apprécier la présence de Nakor, le magicien issu de la fusion, dont Curunir disait qu'il avait fondé des sectes dans l'Orient lointain.

C'est alors que radagast vit que le pauvre Adrix avait mal au pied. ans doute s'était-il prit une porte. Le Mage quitta Bard II, qui contemplait une tapisserie de la mort de Scatha le ver, et alla à la rencontre du garçon:


-Tu m'as l'air de souffrir à ton pied, mon garçon. Attends, je dois bien avoir queque sort pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Dim 8 Fév - 13:53

Les deux garnements ne cessaient de se frapper et de se tirer à couteaux levé, des phrases désobligeantes l'un envers l'autre! Voila bien une attitude désagréable que Nakor détestait chez les enfants nobles. Et voila qu'après force de violence qui étaient sans doute censé passer inaperçue, la petite fille se dirigea vers Nakor et s'inclina à la perfection se présentant comme si de rien n'était. Nakor accueillit l'enfant d'un regard froid et presque aussi noir que l'âme de Morgoth, le magicien violet prenait simplement un malin plaisir à déstabiliser et effrayer cette enfant, afin de lui apprendre que sa place n'est pas au dessus de tout, même dans sa position. D'une voix dure, et direct, avec un regard de plomb et sans un sourire, Nakor parla à son tour

"Bonjour à vous Princesse, je suis Nakor le magicien violet, seigneur d'Orthanc, maitre du cercle d'Isengard et je suis ravi de rencontrer votre majesté ... même s'il me semble qu'aujourd'hui être seigneur du Gondor c'est n'être le seigneur de rien d'autre que d'une terre dévasté!"

Les propos de Nakor était on ne peut plus dur mais tellement vraie, la princesse du Gondor ne garderait sa position que si les forces de la lumière réussissait à battre les ténèbres, et cela ne serait possible que sous un lourd tribu qui couterait cher en vie. Et le magicien violet refusait que la future reine du Gondor puisse être arrogante et ne pas savoir que son rang serait entaché de millier de vies de soldats qui périront au combat. Une fois sa dure leçon de vie donnée à la princesse, c'est un sourire sur les lèvres qu'il la laissa planté là et entra à son tour, à la suite de Radagast dans la pièce centrale. Son sourire s'agrandit encore plus quand il vit les personnes déjà présentes. Nakor inclina la tête pour saluer les deux fils d'Elrond, qu'il n'avait pas vue depuis plus de trois millénaires, Elladan et Elrohir. Il y avait aussi ce vieux roi fatigué, Bard II ou Bard III Nakor ne savait plus à quel nombre s'était arrêté la ligné de Dale. Mais surtout, l'origine de son sourire était du à la dernière personne Celeborn, ainsi il était là, lui qui avait cru Saruman le traitre! Nakor décida que son temps d'exil était bien finit et qu'il était temps que Nakor soit reconnus par ses pairs et que la traitrise de Curunir soit mise à jours! C'est donc pourquoi Nakor vint saluer Celeborn de vive voix

"Bonjour Celeborn, seigneur de la Lorien, je suis ravi de vous voir ici, cela fait tellement longtemps ... au moins quoi ... trois mille ans non? Oui je crois bien que c'était il y a trois mille ans, quand Saruman m'a planté un couteau dans le dos à moi et à mon frère, pour nous tuer et s'assurer que l'ordre du conseil blanc lui mangerait dans la main! Bien sur le conseil blanc comptait déjà à l'époque des gens comme vous qui ont su voir la perfidie et qui ont été assez intelligent pour ne jamais prêter fois à ces allégations, que seul un idiot aurait put croire ... décidément Saruman n'était qu'un fou!"

Nakor resta planté là, un sourire sur les levres. Ses propos étaient équivoque, avec ses petits allusion subtil, Nakor venait de clairement dire que si Celeborn prêtait fois à Saruman, il n'était qu'un imbécile, ce qui mettait le seigneur dans une position délicate. Soit il croyait encore à la légende des sectes et il passait pour un idiot aux yeux de tous, soit il s'inclinait. Dans les deux cas, Nakor avait gagné une bataille. Le magicien alla ensuite prendre place sur le siège qui lui était réservé et se demanda quand le roi serait là pour présider et débuter la réunion du conseil des rois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonor
Princesse de la Citée Blanche
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Lun 9 Fév - 23:52

"Bonjour à vous Princesse, je suis Nakor le magicien violet, seigneur d'Orthanc, maitre du cercle d'Isengard et je suis ravi de rencontrer votre majesté ... même s'il me semble qu'aujourd'hui être seigneur du Gondor c'est n'être le seigneur de rien d'autre que d'une terre dévasté!"

Le visage d'Eléonor se figea au moment de la dernière phrase. Ce magicien se rendait-il compte de la cruauté de ses dires ? Ce qu'il venait de lui rappeler, ce n'était pas seulement la prise de Minas Thirit ou le simple fait que sa couronne était relativement menacé... mais des tas de choses bien plus dures... Le meurtre de ses parents, la mort de tous les membres de sa famille a l'exception de son frère et d'elle même. Sans parler de son peuple, de cette ville dans laquelle elle avait grandit et qui aujourd'hui était dans le meilleur des cas à l'état de ruine fumante. Le meilleur oui, car sinon Minas Thirit le Blanche serait devenue la Noire, une forteresse du mal comme l'avait été Minas Morgul selon les écrits de son père... Un endroit sombre, empli de ténèbres et de magie noire où les pires cauchemars des peuples libres naîtraient ! Et dieu sait à quel point il serait dur de reprendre une forteresse telle que Minas Thirit aux mains des suderons ou des serviteurs de Morgoth... Si le Gondor était tombé il restait toujours l'Arnor à sauver.
Il imaginait sa mère et son père gisant dans une mare de sang, entourée d'haradrims en train de fêter cette victoire sur leurs ennemis de toujours. Ses sœurs, soumises aux pulsions sexuelles des hommes avant d'être sauvagement égorgées ou pendues sur la place publique sous le regard d'une foule en délire. Toutes ces pensées pénibles l'envahirent d'un seul coup et elle tressaillit. Des larmes lui montèrent aux yeux, mais elle ne devait pas pleurer en publique... Elle se retira dans un coin de la pièce, dos aux seigneurs présents. Elle se retint de toutes ses formes, serrant les poings. Mais quelques larmes pelèrent sur ses joues malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 10 Fév - 0:18

Adrix n'avait pas raté une miette de la scène... Il s'ennuyait tellement que sa seule occupation valable était de ne pas quitter d'une semelle la jeune princesse qu'il commençait à connaître à force... Ce Nakor était étrange, il avait un regard froid et impitoyable. Si on n'avait pas dit à Adrix qu'il était parmi les gentils de l'histoire, sans doute le jeune garçon aurait-il crut le contraire. Déjà que le jeune albinos n'aimait généralement pas les vieux, qu'il trouvait souvent grognon, ca n'allait probablement pas s'arranger.
Il ne saisit pas tous les détails de la courte conversation entre sa protégée et le barbu, mais en tout cas vit-il la princesse, d'habitude si dure, battre en retraite ! Ce n'était pas normal, il lui avait envoyé une pique un peu trop osée ou quoi ? Cool ! Il allait pouvoir la taquiner un peu là dessus !
Les bras derrière la tête, parfaitement détendu, il se dirigea vers elle. C'est alors qu'il remarqua une goutte d'eau qui tombait par terre très discrètement.

*C'est quoi ça ?*


Pas très perspicace le gamin... Curieux, quoiqu'un peu inquiet, il jeta un coup d'oeil sur le visage de sa partenaire. Il fut alors figé de stupeur en trouvant un visage en pleurs, submergé par la peine. Il l'avait vu souriante, sincèrement ou non, et en colère aussi, un peu trop à son goût d'ailleurs, mais jamais comme ça ! Il ne lui fallut pas longtemps pour que son cerveau ne devine le coupable dans cette histoire. Le contenu de la conversation de tout à l'heure lui revint subitement en mémoire. Ses yeux se tournèrent vers Nakor, en pleine conversation avec un autre de ces nobles aux oreilles pointues... Il se planta devant le vieux magicien, et il n'avait pas l'air content non plus.


-Eh le barbu ! Ca t'amuse de faire pleurer une jeune fille comme ça ?!

Oula, d'habitude face à un magicien on ne l'ouvre pas comme ça... Mais allez savoir pourquoi, le regard froid et dur que pouvait prendre Nakor n'impressionnait plus du tout Adrix. Il avait toujours les chocottes, mais il était plus en pétard qu'il n'avait peur pour le moment.

-Noble, magicien ou même dieu si vous voulez, j'en sais rien et je m'en fiche, même un paysan comme moi sait qu'il ne faut pas faire de peine aux jeunes demoiselles ! Remuer comme ça le couteau dans la plaie pour quelqu'un qui vient de perdre sa famille et son pays ! Vous n'avez pas honte ?!

Il ne mâchait pas ses mots, et sans doute allait-il subir une punition digne de ce nom vut qui était son opposant, mais il était loin de tous ces preceptes de politesse des nobles... Il était un paysan... ou plutôt non, là actuellement c'était plus un garçon qui défendait sa camarade et qui se moquait de se faire punir pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 10 Fév - 19:32

Nakor fit subitement face à un jeune homme, cet albinos qui se faisait martyriser par la jeune princesse. Trop jeune d'ailleurs pour avoir à porter sur ses épaules le poids du meurtre, de la folie et de la destruction! Ce que les jeunes ne comprenaient que trop tard, c’est qu’un magicien jamais n’agit directement, mais toujours par des moyens détournés. Si Nakor avait été aussi dure, c’était parce que grâce à cette attaque venu d’un inconnu, à un moment où la princesse se croyait en sécurité, avec des gens dignes de confiance, la pauvre enfant se souviendrait à jamais de ça. Et toute sa longue vie de princesse puis de reine, elle pourrait assumer correctement ses fonctions. Nakor n’aurait jamais parlé ainsi à une pauvre enfant s’il ne savait pas qu’au beau milieu de tous ces nobles qui savaient pour la chute du Gondor, jamais elle ne recevrait une formation correcte et que tous ses caprices lui seraient passés. Et le jour où elle monterait sur le trône, elle serait soit manipulé par ses pairs, soit elle se fera trahir très vite par des scélérats. Le prix était cher que de devenir une tête couronné, car avoir des milliers de personnes sous ses ordres nécessite de sacrifier sa vie entière à cette tache, ce qui implique aussi le sacrifice de la jeunesse et de la naïveté dû à l’inconscience des premières années. Nakor avait donc, par une petite phrase, assurait une reine efficace au Gondor qui renaitrait. Mais allez faire comprendre toute cette subtilité au jeune enfant qui ne supportait pas de voir son amie pleurer. Les nobles et Radagast comprendrait, mais pas Adrix. Nakor devrait donc faire preuve de détournement et d’intelligence. Le vieux magicien, peiné de savoir qu’il avait fait mal à la princesse, mais connaissant son utilité et sa nécessité, ne regretta rien. Un jour peut être, la princesse viendrait voir Nakor, et elle comprendrait. Le vieux barbu s’agenouilla pour avoir les yeux d’Adrix, en face des siens, puis parla d’une voix étrangement douce et chaleureuse pour un méchant barbu

"Et si au lieu d’engueler le vieux mechant et faire encore plus pleurer la princesse parce qu’elle va maintenant avoir honte d’avoir était officiellement démasqué, ne crois tu pas que tu devrais aller la réconforter !"

Et oui, Adrix avait révélé à tout le monde que la princesse avait eu une faiblesse, alors que sans son intervention, la princesse aurait pleuré à cause de ses souvenirs, pas à cause de la honte. Adrix, devrait plutôt, de par sa simple présence à ses cotés, soutenir la pauvre princesse qui devait en avoir bien besoin. Le choc avait été fort et la princesse garderait ce moment longtemps gravé dans sa mémoire, elle détesterait peut être aussi le magicien, mais en ces temps durs, où le mal est partout, ni Nakor ni personne ne pouvait permettre ne serait ce qu’un peu de répits aux têtes couronnées de la terre du Milieu, fussent-elles jeunes et blondes. Nakor se releva après avoir glissé ses quelques mots à l’enfant, et lui perça les yeux d’un regard de flammes et d’éclairs, une illusion qu’Adrix était le seul à pouvoir voir, mais qui devait donner un air terrifiant au vieillard. Puis d’un geste de la main, Nakor appliqua magiquement une pression sur Adrix, comme pour le forcer à prendre la bonne décision et à quitter les lieux, poussé de là par une force magique qu’il ne pouvait pas affronter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 10 Fév - 20:07

Radagast n'écouta rien de la conversation entre Nakor et Adrix. En effet, l'attention du mage brun avait été captivée par un objet qui tronait sur la table du conseil: le palantir de Minas Tirith ! l'artefact magique avait été sauvé des flammes de la cité blanche par la princesse Eleonor. La légende racontait que seules deux mains de vieillards désséchées étaient visible à l'intérieur. Radagast ne pensait donc pas courir de risque quand il se saisit de la pierre de vision pour y plonger son regard.

Toutefois, il n'y eu pas de main de Denethor. Le mage brun tomba sur une forme étrange, deux boules beiges positionnées cote à cote. Il fut fort intrigué de cette vision, et la curiosité le saisit: qu'était-ce ? Le mage sortit du palantir et s'adressa à Elrohir qui étudiait une carte du Rohan:


-Prince, je suis fort intrigué: serez-vous capable de me dire ce qu'est ceci ?

Elrohir connaissant l'histoire du palantir, et il savait que les deux boules n'étaient autre que les fesses de Adrix ! Mais pour éviter de choquer Radagast, il répondit qu'il n'en savait rien, et se replongea dans sa lecture

Toujours aussi intrigué, Radagast reposa la pierre de vision et s'assit sagement à sa place. Il pensa à interroger Nakor sur cet étrange phénomène, puis se dit que son supérieur devait avoir mieux à faire. Pour se distraire, il tourna le regard vers Eleonor, qui avait rapporté le palantir. La princesse s'était fichée face au mur et pleurait. Celeborn ne semblait pas approuver les mots dur de Nakor, et s'en alla réconforter la pauvre princesse, qui n'était autre que son arrière-petite-fille. Radagast eu le coeur brisé par cette scène: la pauvre enfant devait avoir bien souffert, après la mort de ses parents.



Dernière édition par Radagast le Jeu 19 Mar - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mar 10 Fév - 23:48

Le magicien se planta devant lui et parla de ce ton doucereux qu'Adrix connaissait si bien. C'était celui des donneurs de leçons qu'il avait finit par prendre en allergie... Ou alors c'était juste son emportement contre le barbu qui lui faisait tout voir du mauvais côté.

"Et si au lieu d’engueler le vieux méchant et faire encore plus pleurer la princesse parce qu’elle va maintenant avoir honte d’avoir était officiellement démasqué, ne crois tu pas que tu devrais aller la réconforter !"

Le pire c'est qu'il avait raison ! Pas très fin le gamin en effet... Mais quand on sort de sa campagne, et qu'en plus on n'y connais
en psychologie féminine, ben on ne peut faire que gaffer ! De plus, pour réconforter, il était pas très doué, alors que pour chercher les ennuis, il n'y a pas meilleur que lui ! Il devait reconnaître, malgré l'urticaire que celui lui donnait, que le vieu barbu n'avait pas tort ! Il venait de le comprendre mais en faisant passer cette histoire comme un petit scandale, il menait son amie plus dans l'embarras... Rah mais que ces histoires et ces préceptes de nobles et de fierté étaient compliqués ! Au moins chez les éleveurs de cochon c'est simple : quand on pleure on est triste, quand on sourit on est content ! Et si quelqu'un embête tes copains tu vas l'engueuler ! Mais il avait changé d'univers... Il commençait à le réaliser. Et entre le taureau furieux et le noble vicieux, il devinait que le pire était de loin le second !
Mais que faire dans ces cas là ? Parce qu'il s'il était aller voir Nakor, c'est justement parce qu'il n'avait aucune idée de comment il faut faire pour les reconforter ces bêtes là ! Une fille qui pleure parce qu'elle est orpheline que pouvait-il lui dire ? Que tout allait s'arranger ? Pas possible, à moins de savoir ressusciter les morts ! Qu'ils sont morts heureux ? Euh ouai ca ca aurait put marcher s'il avait comprit qui étaient les parents d'Eléonor et qu'il était un minimum au courant de l'actualité.
Et voilà qu'en bonus, une force magique a laquelle qui dépassait largement le seuil de son intelligence réduite tentait de le pousser plus loin ! Il aurait bien voulut se retourner, histoire de protester encore un petit coup, mais non pas possible... Rien à faire il détestait les vieux, et encore plus ceux avec des pouvoirs paranormaux ! Il répondit cependant au regard monstrueux et terrifiant de Nakor par un tirage de langue enfantin et un regard qui voulait dire : "Toi papy, t'as pas finit d'entendre parler de ma pomme !". Il se retrouva finalement, avec un air plus que gêné, à côté d'Eléonor en pleurs. Il y avait quelqu'un d'autre... un elfe a en juger par les oreilles pointus.

-Ah non ! Les vieillards c'est déjà beaucoup pas besoin d'avoir des elfes en bonus !


Sans prendre une fraction de seconde en considération le fait qu'il parlait à un des "grands" de ce monde, il attrapa Celeborn par les épaules, lui fit faire un demi tour sur lui même et le poussa un peu pour lui intimer le geste dégager rapidement !


-Merci y a rien à voir, aurevoir !


Bon, la tafiolle elfique était partit, restait maintenant le plus dur à faire : calmer la princesse en pleurs ! Il parlait cette fois assez bas pour pas que la moitié du monde l'entende comme tout à l'heure.


-Euh... Eléonor... Euh... pardon si j'ai dis des conneries euh... allez pleures plus quoi ! Chui là moi !


Oui pathétique je sais ... Il s'approcha et tomba nez à nez avec...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonor
Princesse de la Citée Blanche
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Mer 11 Fév - 0:18

Les oreilles de la Princesse se dressèrent lorsqu'elle entendit la voix de son collègue d'infortune... Mais qu'est-ce qu'il faisait cet abruti ?! Elle devait admettre que c'était très gentil de sa part, et sans doute cela partait-il d'une très bonne intention... Il prenait sa défence en quelque sorte... Oui mais ça ne marche que chez les bouseux ça ! On était plus chez cochons, vaches et compagnie mais entourés des plus grands seigneurs de ce temps ! Rah mais pourquoi ne pouvait-il pas comprendre ce genre de choses ? Elle avait honte... Son visage avait viré à la tomate pour l'occasion.
Elle restait dans son coin lorsque Celeborn vint la voir... Elle n'avait pas vraiment envit de le voir... elle avait pas envie de voir grand monde faut dire. Ses parents peut être... mais ce n'était plus possible malheureusement. C'est alors qu'elle entendit de nouveau une voix qu'elle commençait à trop bien connaître à son goût...

-Ah non ! Les vieillards c'est déjà beaucoup pas besoin d'avoir des elfes en bonus !

Elle rit intérieurement et ses larmes cessèrent alors qu'elle retenait son gloussement. C'est sans doute la première fois que arrière grand père se faisait rembarrer de la sorte ! Et par un bouseux en plus !

-Euh... Eléonor... Euh... pardon si j'ai dis des conneries euh... allez pleures plus quoi ! Chui là moi !

C'était la première fois depuis que je fais du rp avec ces deux guignols qu'ils s'appelent par leur noms et pas par un surnom ridicule ! Elle vit alors le visage du jeune garçon regarder le sien pour voir si elle pleurait toujours... Et il tomba sur quelque que ressemblait à ça :
Un démon furieux dont les larmes venaient de s'évaporer et qui semblaient tout droit sortit des entrailles de la Terre !
Le jeune garçon palit soudain alors qu'il déglutissait péniblement.

-Toi.... viens par là...

Elle lui attrapa l'oreille et le tira à l'écart dans une autre pièce. Là, elle le bloqua dans un coin et se planta devant lui. Persuadé qu'on allait le massacrer, le jeune albinos se protégeait la tête de ses mimines.
La jeune princesse leva la main... Il ferma les yeux pour éviter de voir le massacre. Et alors... Elle lui tapota le haut de la tête.

-Tu es gentil quand tu veux ^^ !

Il n'en revenait pas ! Il ouvrit un oeil, puis l'autre, et on y lisait une surprise totale. Il poussa un soupir soulagement et lui fit un petit sourire.

-Mais...

Aïe

-Faut pas se donner en spectacle comme ça surtout quand tu parles de moi !

Paix à ton âme amigo...
[En raison de la violence de la scène, nous préférons vous passer un documentaire, sur la vivacité des félins

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

En raison du profond succés remporter par notre première publicité et comme Adrix n'a pas finit de se faire massacrer vu que ca ne durait que 6 secondes, la production vous en propose un autre :
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]]

Eléonor revint dans la salle, aussi radieuse que tout à l'heure et reprit sa place après avoir lancé au magicien un regard ravis.
Adrix suivait de prêt et il était tellement recouvert de bleus qu'on aurait eut du mal à le reconnaître. Il s'assit à côté et commenta en voyant le palantir :

-Eh ! Mais c'est mes fe...

Un regard démoniaque d'une créature en robe le dissuada de finir sa phrase. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes... enfin sauf pour Adrix quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Ven 6 Mar - 15:02

Une magnifique fresque représentant les haut faits des Eorlingas, ici on pouvait voir la bataille qui fit d'Eorl le Roi le plus jeune, là une autre bataille ou mourut le Roi Théoden. Tout ça faisait partie intégrante d'Eodril, c'était l'histoire de ces ancêtres, de sa famille, son histoire. Lui qui passait son temps dans la cité blanche, à lire les hauts faits de la famille de sa mère, les Telcontar. Lui qui pensait ne jamais laisser son empreinte dans l'histoire par des faits aussi illustre. Voilà que maintenant la plus grande bataille de tout les temps était sur le point de commencer.
Ces derniers temps depuis la mort de son père, il n'avait aucun espoir, il ne savait pas ce qui menacer son royaume. Puis vint comme dans un rêve un Elfe, un Seigneur d'après sa stature même s'il n'en avait rien dit. Un Conseil Blanc allait être organiser, où il n'en savait rien. Puis les mois passèrent et vint une autre étrange personne : Le Magicien Violet, Nakor. Il l'avait convaincue de lui donner les clés d'Orthanc, sa tête lui disait que c'était folie de donner un tel pouvoir à un autre Mage. L'expérience de Saroumane était toujours présente dans son esprit, mais son coeur lui disait de faire confiance à ce Mage.
Une sorte d'abattement pesait sur les épaules du jeune Roi que le repos n'arrivait pas à dissiper. Mais la venue de si illustre personne lui avait donner une nouvelle détermination, il restait un héritier au trône du Gondor et de l'Arnor. Et le jeune Eodril allait tout faire pour placer un Telcontar sur le trône.
Le Roi marchait en long et large, il réfléchissait à un moyen d'atteindre son but, d'après ses rapports, la présence des palantiris était indispensable. Mais il restait encore sceptique, le jeune Eorlingas se rappelait encore de l'épisode de Denothor II le vingtième Surintendant du Gondor, qui avait eut l'audace de regarder la palantir et fut empoisonné par les pensées de Sauron. Non il fallait que Nakor lui explique pourquoi elles seraient si importante pour la Guerre qui se prépare.

_Majesté ?

_Oui Ingel ?

_Je vous informe qu'il ne manque plus que sa Majesté votre Oncle.

_Bien, nous n'allons pas tarder à commencer...

_Cela sera tout Sire ?

_... Prévenez mère, elle voudra peut être voir sa sœur Eléonor.

_Bien Sire.

_Vous pouvez disposer Ingel, prenez du repos aller boire une bière et reposez avec votre femme, elle doit s'inquiéter pour vous.

_Merci Majesté, mais si je puis me le permettre vous devez aussi prendre du Repos.

_Un Roi ne se repose pas, il agit Ingel, il prend des décisions qui pourrait être fatal à son peuple.

_Bien sur Majesté, mais qu'en est il d'Eodril ?

_... Veuillez disposé Ingel, Eodril n'est plus, je suis à présent le Roi.


Sur ces derniers mots, le garde s'en alla et prit congé, Eodril resta assis un long moment, il prit la couronne et la posa sur son écrin. Le jeune Roi ceignit l'épée de ces ancêtres qui était aussi un symbole de sa royauté, et remit sa couronne sur sa tête. Le poids de la royauté pesait sur ses épaules, mais il était le Roi, et un Roi ne courbe jamais les épaules. La démarche vigoureuse, les épaules droites et le menton haut le Roi s'en alla dans une démarche qui n'était pas sans rappeler celle d'un homme qui avait prit une décision. Il était temps d'agir.

Le héraut annonça la venue du Roi et de la Reine-Mère, le léger brouhaha qui régnait précédemment dans la salle s'évapora et laissa à la place un silence grave. Tout le monde s'était tournait vers lui, le Roi n'était pas trop pour le protocole, il le laissait toujours un léger goût d'hypocrisie. Le Roi ferma lui même la porte en donnant quelques instructions. Il se retourna et laissa place un petit sourire. On pouvait y voir une pâle copie de ce qu'il avait été avant la mort de son père, le sourire malicieux et enfantin avait disparut pour laisser place à un sourire triste mais déterminé. Le Roi s'avança vers sa tante, et se mit à genou devant elle en lui prenant la main, il déposa un léger baiser, mais resta ainsi à genou.

_Ma tante si par mon épée ou ma plume je puis vous être utile pour la reconstruction et la reconquête du trône de notre famille je le ferai. Permettez moi de partager la tristesse qui habite votre cœur, la mort de notre famille me rend triste, mais non malheureux, car il y a à présent de l'espoir. Ma mère, votre sœur veut partager votre douleur car elle pour elle très difficile. Le destin lui à prit son mari, et maintenant il a prit sa famille et son ancienne patrie.

Après cela le jeune homme se releva et laissa place à sa mère, Silmarien, l'ancienne Dame du Gondor et la Reine-Mère du Rohan, courut vers sa petite sœur Eléonor et l'enserra contre ces bras. Malgré l'âge elle n'avait rien perdu de sa beauté, le sang des Elfes et des Numénoréens coulait dans ces veines et lui prodiguait la beauté et la préservait des tourments de la vieillesse.
Laissant sa mère et sa tante partageait leur peine commune, le Roi se tourna vers les personnes qui l'entourait et qui était demeuraient silencieux. Il fit un petit signe de la tête à Nakor et fit un sourire de bienvenue à Radagast le brun. Se tournant vers Celeborn, il salua à la manière des Elfes, la main droite sur son cœur avec une légère inclinaison du buste. Il lui dit ces quelques mots en elfiques.


_Mae govannen Celeborn Ernil uin Lothlorien. Merci d'assister à cette rencontre.

Le seigneur Elfe fit un sourire à Eodril, il était rare qu'un homme parle la langue des Elfes et le Roi lui avait fait un grand honneur de lui parlait dans sa langue dans son propre Royaume.
Le Roi salua tout les membres présents dans la cour, et fut quelques peu surpris de rencontré un jeune homme albinos. Passant outre il le salua lui aussi.

S'essayant à la place qui lui était dévolu sur la table ronde, pour que personne ne se sente offusqué, les nains, les elfes et les hommes avaient un certain orgueil qui pouvait nuire à ce genre de rencontre. Il prit la pierre dans ces mains et la posa au centre de la table, une légère vision de deux paires de fesses lui était apparut et sans le savoir pourquoi le Roi se retourna vers le jeune homme un sourire malicieux au lèvres.


_Bien, il ne nous reste plus que d'attendre la venue de d'Eldarion. Il ne devrait pas tarder normalement. Si vous avez des questions, ou quelques choses à me dire c'est le moment avant que l'on débute ce Conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Ven 6 Mar - 17:25

Radagast méditait encore sur l'image du palantir quand les grandes portes s'ouvrirent. Eodril, roi de la Marche, pénétra dans la pièce, auréolé de la gloire de ses ancetres. Sa mère Silmaren, fille ainée d'Elessar et d'Arwen le suivait portant encore le deuil de sa famille. Le Roi portait tout les attribus de son pouvoir, la couronne et l'épée de ses ancetres. Radagast, qui était habitué à la simplicité de la nature, ne put qu'etre ébloui devant tant de magnificience. Brisant le silence grave qui régnait dans la pièce, Eodril s'agenouilla devant Eleonor et déclama:

_Ma tante si par mon épée ou ma plume je puis vous être utile pour la reconstruction et la reconquête du trône de notre famille je le ferai. Permettez moi de partager la tristesse qui habite votre cœur, la mort de notre famille me rend triste, mais non malheureux, car il y a à présent de l'espoir. Ma mère, votre sœur veut partager votre douleur car elle pour elle très difficile. Le destin lui à prit son mari, et maintenant il a prit sa famille et son ancienne patrie.

Le Magicien Brun dut retenir l'émotion qui le gagnait en voyant cette scène touchante. Puis, tandis que Silmarien et Eleonor partageaient leur douleur, Eodril s'adressa à Celeborn dans la langue des Sindar. Le roi de la Lothlorien eu l'air flatté que le rohhirim connaisse sa langue, et Radagast fut grandement réjoui de voir l'amitié entre les deux peuples confortée.

Mais à présent, il fallait en venir aux choses sérieuses. Eodril s'assit avec majesté sur le siège central de la Table Ronde, suivi par les autres membres du Conseil. radagast crut à ce moment-là ressentir un grand foi, comme si une ombre maléfique était passé furtivement dans la salle. la sensation s'en alla comme elle était arrivée, et le Mage préféra garder le silence, de peur de passer pour un fou.

Eodril prit conscieusement le palantir de Minas Tirith, et y plongea son regard. le spectacle qu'il surprit dans la pierre de vision sembla l'amuser, car il arbora quelques instants un sourire malicieux. Puis enfin, le Conseil démarra véritablement.

_Bien, il ne nous reste plus que d'attendre la venue de d'Eldarion. Il ne devrait pas tarder normalement. Si vous avez des questions, ou quelques choses à me dire c'est le moment avant que l'on débute ce Conseil.

Comme personne ne prenait la parole, Radagast choisit d'évoquer à ce moment-là un sujet qui le taraudait depuis quelques temps. Il répondit aors au Roi:

-Votre Majesté, je dois vous faire part d'un fait de grande importance. Il y a peu, un groupe de Druedains se sont réfugiés dans le cercle de l'Isengard. Ils prétendent que la Foret de Druadan, leur patrie d'origine a été saccagée par des cavaliers de Harad, au service de l'ennemi. Cela est grave, car Druadan n'est qu'à quelques seulement lieues des terres de Rohan. J'ai bien peur que les villages isolés de la frontière puissent etre désormais cible des pillards de Morgoth...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Nakor
Magicien violet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 32
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Race: Istari
Age: 3522 ans
Etat mental: Maitre d'Orthanc

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Dim 8 Mar - 15:19

Nakor tranquillement parqué dans son siège attendait, en observant avec profondeur, chacun des membres du conseil blanc. Il y a des millénaires, jamais un enfant n'aurait été autorisé à pénétrer la chambre du conseil, même une enfant roi, car les choses qui vont y être discuté sont d'une importance capitale et implique des choses fort subtiles et anciennes pour qu'une enfant les appréhendent. Mais le temps avait passé et le monde avait évolué avec lui, qu'à cela ne tienne, Nakor n'en avait cure. Enfin le roi pénétrait dans la chambre du conseil, les choses allaient pouvoir être abordé et les plans d'attaques en réponses aux forces du mal allaient pouvoir être mis en place après de longues et âpres discussions. Le roi Eodril salua en premier lieux la petite princesse puis chacun des membres du conseil en adressant un salut ponctué en direction du vieil homme. Nakor, un léger sourire aux lèvres, inclina la tête pour saluer le roi qui avait fait preuve de sagesse et qui avait donné Orthanc à Nakor le magicien violet. Une fois en place, Eodril posa une question étrange, qui fit soulever le sourcil droit de Nakor. Et Radagast dans sa précipitation et sa gentille naïveté s'empressa de glisser un mot. Nakor, toujours son sourcils relevé en montre d'une stupeur et d'un étonnement toujours plus grand, se tourna vers Radagast, se leva et parla à tout le conseil, faisant les gros yeux à son vieil ami, qui devait manquer d'expérience dans le domaine politique

"Monseigneur, Mademoiselle, messieurs, il est en effet une information importante que l'accueil en Isengard des quelques rescapé du peuple neutre des Druedains. Mais n'est ce pas là le genre d'information qu'il est autant nécessaire de donner au roi du Rohan qu'à tous les membres du conseil. Eldarion manque encore à l'appel, je doute qu'il soit necessaire de passer notre temps à répéter des informations. Que le conseil reste coi jusqu'à l'arrivé de son dernier membre, telles les anciennes règles nous le demandent. Tous réunis, nous pourront apporter plus de réponses sans mettre personne de coté!"

Nakor avait parlé avec sincérité, franchise et surtout sans hausser le ton ou être hautain et discourtois! Il s'était simplement permis, au travers de sa sagesse millénaire, de prévenir le conseil, qu'une telle attitude pourrait être discourtoise envers Eldarion, et qu'une série de quiproquo embêtant pourrait naitre d'une empressement de chacun à vouloir régler les problèmes. Bien évidemment, il était de la plus haute importance que chaque problème soit réglé, mais pas dans la rapidité dangereuse et irréfléchie! ? Nakor reprit place, plantant son regard de vieux mage sûr de lui, dans les yeux du roi du Rohan. Le pauvre avait eu envie d'en savoir plus rapidement, mais en faisant cela il risquait plus que de raison, et cela Nakor espérait qu'il le comprendrait, ça, et la raison qui avait donc poussé Nakor à agir de la sorte. Le vieux mage reprit place dans son fauteuil, sans jamais avoir quitté du regard Radagast, afin de rappeler aussi au vieil homme, que la hâte grandissante de son envie de sauver tout les peuples libres était louable, mais n'avait pas encore sa place ici, tant que tout le conseil n'était pas réuni. Il aurait ensuite tout loisir de parler de ça et de sa visite en la Moria, dont Nakor avait déjà très envie de tout savoir, mais qu'il retenait, afin de ne pas créer un conseil en décalé avec l'arrivé de chaque membre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonor
Princesse de la Citée Blanche
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Lun 9 Mar - 0:31

Le roi du Rohan avait enfin fait son entrée sous le regard attentif de quelques unes des plus grandes personnalités de ce monde... ainsi que l'oeil vide d'intelligence d'un bouseux mais ça ce n'est qu'un détail sans importance. Avec lui, la sœur d'Eleonor, la mère du Seigneur de la Marche... Il était toujours très difficile de réaliser qu'une adulte d'une pareille beauté et cette gamine étaient sœurs, et plus encore que la jeune fille était la tante d'un homme déjà bien adulte. La longévité excessive des elfes et des Dunedains avait ce genre ce genre d'inconvénient pour les arbres généalogiques : les enfants pouvaient s'étaler sur des années et des années... D'ailleurs, quelle espérance de vie la petite princesse pouvait-elle bien espérer avoir ? Croisement d'un roi capable de vivre des années et d'une elfe immortelle, elle devrait pouvoir chiffrer dans les centaines d'années elle aussi... Son regard se tourna vers Adrix sans qu'elle ne sache trop pourquoi. Sera-t-elle encore une femme normale lorsque le paysan ne sera plus qu'un vieillard gateux ? A condition bien sûr qu'il survive jusque là ce qui n'était honnêtement pas gagné vut ses capacités et les temps actuels. La princesse se reprit soudain, chassant ses pensées qui n'avait rien à faire là lorsque son neveu parla.

_Ma tante si par mon épée ou ma plume je puis vous être utile pour la reconstruction et la reconquête du trône de notre famille je le ferai. Permettez moi de partager la tristesse qui habite votre cœur, la mort de notre famille me rend triste, mais non malheureux, car il y a à présent de l'espoir. Ma mère, votre sœur veut partager votre douleur car elle pour elle très difficile. Le destin lui à prit son mari, et maintenant il a prit sa famille et son ancienne patrie.


Que voulez vous répondre à ça ? Il n'y avait rien à ajouter, elle se contenta de hocher la tête en guise d'approbation. Sa soeur la prit dans ses bras. Là, elle se laissa aller à la douce chaleur du réconfort familiale. Cela apaisait la douleur horrible causée par l'image des corps gisant de ses parents qui apparaissait sans cesse dans sa tête.
Elle se devait de retenir ses larmes, question de savoir vivre, et puis, elle avait déjà pleurer il y a peu, ce qui lui avait fais beaucoup de bien. Déjà que sa présence ici semblait dérangé certains, de part son statut d'enfant, elle n'allait pas en remettre une couche en pleurnichant sans cesse ! Si elle voulait sa place dans le cruel monde de la politique, elle devrait se montrer forte ! Qui plus est, lors des moments d'émotions un peu forts, elle pouvait toujours se défouler sur l'albinos ! Oui ça c'était une bonne habitude à prendre ! Il avait la tête dure et encaissait correctement les coups, en plus ses petits couinements sonnaient très bien. La petite se détacha un peu de son aînée.

-Ma chère soeur, nous traverserons ensemble ces épreuves !
Notre patrie se relèvera ! L'Arnor est encore intacte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Lun 9 Mar - 0:57

Tous ces magiciens, rois et autres puissants du monde discutaient entre eux, parlant de choses qui dépassait la compréhension d'un simple paysan en général. Politique, guerre, conseil... voilà des mots bien flous aux yeux de notre albinos national. Il regardait du coin de l'oeil les retrouvailles émouvantes entre son "amie" et sa grande soeur en faisant mine de regarder ailleurs. C'est qu'il commençait à devenir méfiant, si quelqu'un trouvait encore le moyen de la faire pleurer non seulement il allait avoir envie de lui casser la figure mais après ce serait LUI qui se ferait massacrer par la princesse en jupe pour avoir ouvert sa grande bouche ! Son destin était bien cruel... Quoiqu'il arrive dans cette histoire il récupérait des bleus, avait-il ennuyé les dieux un jour ? Ou alors c'était juste un trip du narrateur qui trouvait ça particulièrement amusant de faire des messages totalement hors contexte... Oui c'était sans doute ça.
Radagast, le vieu simplet, parlait des conflits qui secouaient le Nord, ce à quoi son estimé collègue rétorquait qu'il fallait attendre un certain Eldarion. Adrix avait déjà entendu ce nom là quelque part, celui du prince du Gondor ou quelque chose du style... Encore un gros bonnet... Décidément ce Nakor avait le don pour répondre assez sèchement, niveau ambiance il y avait mieux !
Le petit garçon voulait se faire discret, oublier par tous ces nobles qui de toute façon ne prêtaient guère vraiment attention à lui. Il répondait poliment à ceux qui le saluait mais sans plus... Ils n'appartenaient pas vraiment au même monde. C'était... comment dire... La classe et la crasse qui se se côtoyaient ici.
Il s'assit sur sa chaise et commença à compter les mouches qui voletaient au plafond, n'écoutant que d'une oreille tout ce qui disait. Sait-on jamais, peut-être diraient-ils quelque chose d'intéressant. Il ne put s'empêcher cependant de placer son petit commentaire.


-C'est pas pour dire mais... Pendant que le gratin de ce monde, ici présent, attendent la venue d'un de leur confrère retardé en s'échangeant des politesses... Il y a des gens par centaines qui meurent et d'autres qui prient les cieux pour une solution rapide...
Je me doute bien que vous voulez prendre le temps de réfléchir pour les actions importantes, mais ne serait-il pas pressé de mettre au moins les menacés à l'abri ?

Ca allait lui retomber sur le pif à tous les coups, il s'en moquait pas mal. Malgré tout, Adrix avait un avantage par rapport à tous les gens présents, un seul et unique : plus que quiconque, il était au courant de la façon de penser du peuple. Il n'était pas très fin, sans doute pas très malin, mais il représentait parfaitement l'être humain moyen. Il avait vécut dans les conditions bancales bien plus longtemps que tous ces riches rois où ces magiciens soit disant sages.
Son propre village avait d'ailleurs été réduit en cendres par les armées de Sauron...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   Jeu 19 Mar - 20:44

Nakor fut clair: il fallait attendre l'arrivée d'Eldarion avant de parler de la situation présente. Radagast fut désappointé par ces paroles: on ne savait meme pas si le Roi légitime était encore vivant ! Le Mage Brun n'avait jamais été vraiment accepté parmi les Grands de ce monde, et partageait l'opinion de Adrix: en ce moment meme, des centaines de gens mouraient dans l'indifférence des rois ! Toutefois, Radagast ne voulait en aucun cas se disputer avec le maitre de son Ordre, car cela n'aurait ajouté que du ridicule à cette triste situation. C'est pourquoi il préféra acquiescer, et ne pas répondre aux paroles de Adrix. Toutefois, dans le regard qu'il porta vers le jeune homme, Radagast lui fit bien comprendre qu'il était de son avis.

Mais comme personne ne prenait la parole, radagast voulut ajouter quelques chose, à l'adresse de nakor cette fois. Il utilisa la télépathie, une faculté exeptionelle qui permettait aux Istari de communiquer entre eux, meme si la plupart du temps, les magiciens préféraient une conversation amicale de bouche à oreille.

-Mon ami, j'ai senti une ombre malveillante nous survoler furtivement, il y a un instand. Qu'était-ce ?

Radagast restait encore frappé de frayeur par cette présence maléfique, qu'il paraissait etre le seul à avoir perçu, et dont il ne savait rien. Ce mystère le préoccupait fortement, car il pouvait très bien s'agir d'un serviteur de Morgoth...

Soudain, un petit bruit parvint de la salle voisine. Il s'agissais de grignotement. Quelqun s'attaquait au buffet destiné aux rois ! A travers les ondes magiques, Radagast identifia le coupable: il n'était autre que Rodeur, un jeune raton laveur qui l'avait suivi sur le dos de Gwaihir. L'animal avait déniché le buffet, et il s'en donnait à coeur joie. Et le premier plat qu'il dévorait fut celui destiné à Adrix. Il avalit goulument un gateau au miel, où était inscrit avec de la fraise "pour Adrix. Toutefois, Rodeur ne savait pas qu'il s'était trahi: en effet, sa queue rayée dépassait de la teinture, et restait visible par Adrix et Eleonor...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseil des Rois /-/   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conseil des Rois /-/
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien
» Organigramme du conseil des grands maîtres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Hors-Rpg :: Archives-
Sauter vers: