Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au coeur de la Montagne

Aller en bas 
AuteurMessage
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Au coeur de la Montagne   Jeu 19 Mar - 11:59

Un nouveau jour se levait sur Erebor, le Mont Solitaire. L'orgueuilleuse montagne se dressait face au vent, écrasant de son ombre les ruines de Dale et d'Esgaroth.

Il y a peu, cette terre était prospère, et les échanges incessants entre Homes de Dale et nains d'Erebor témoignaient de l'amitié qui soudait les peuples libres. Mais il y a peu, une ombre s'était dressée au Nord. Morgoth revenu de sa prison temporelle avait envoyé des hordes d'orientaux assoiffé de vengeance sur Erebor et ses alentours. Malgré une héroique résistance, les nains et les hommes furent térrassés par le nombre et la rage.



Spoiler:
 

Le grand roi Thorin III tomba, et Bard II, roi des Bardides, fut contraint de s'exiler avec ses derniers partisans. Les rares survivants du massacre furent réduis en esclavage, et explorent avec leur sueurs les tréfonds de la Montagne.

A la levée du jour, les gigantesques portes d'Erebor s'ouvrirent dans un effrayant vacarme. Une compagnie d'une soixantaine de cavaliers Orientaux, sabre courbé au poing, en sortirent précipitament. Hier soir, quatres cataraphractaires de Rhùn avait été découverts morts, pret du lac où Smaug fut abattu. L'ordre avait été donné de ratisser la région afin de retrouver les coupables de ce forfait, qui constituait une intolérable insulte à l'autorité de Morgoth. Les cavaliers se séparèrent en deux groupes, l'un caracolant vers les ruines de Dale, l'autre vers la Foret Noire. Curieusement, les portes d'Erebor restèrent ouvertes, révelant l'intérieur de la Montagne.

A travers les couloirs de la forteresse circulaient d'interminables files de prisonniers vetus de haillons, hommes et nains confondus, enchainés. Ils travaillaient dans des condition abominables à l'extraction des métaux précieux dont Erebor regorgeait: or, argent, jade... On comptait nombre de femmes et d'enfants parmi ces malheureux, qui trimaient sous l'oeil malveillant et cruel des Orientaux. La garnison d'Erebor ne comptait pas moins de deux milles guerriers d'élite, qui faisaient régner la Terreur sur les alentours. Tous étaient sous l'autorité inconditionelle de Glaurung, le Dragon ressucité, qui avait pris la suite de Smaug. Le Ver était revenu il y a peu d'un voyage au-dessus de Mirkwood, et se reposait dans la sale la plus secrète d'Erebor: la salle du trésor...


Au coeur de la Montagne, Glaurung semblait somnoler mollement, entouré par d'incomparables richesses. En effet, des colonnes de pièces d'or rayonnantes s'élevaient jusqu'au plafond de la salle. Elles étaient accompagnés de nombre de pierres précieuses: rubis, émeraude, saphir, extraites avec peine des entrailles de la Montagne. Par terre étaient étalés des antiques livres recouverts de reliure précieuses. Certains avaient été écrits par les nains, mais d'autres étaient plus anciens encore. On distinguait une Histoire de Gondolin, une Quete du Silmaril et un Akkalabeth, Chroniques de Nùmenor. Ces ouvrages, bien que traitant des ennemis de Morgoth, avaient été épargnés par le Maitre des lieux du fait de leur valeur inestimables pour les Peuples Libres. Au milieu de toutes ces richesses tronait l'Arkenstone, une énorme opale de plusieurs livres, qui rayonnait de la lumière du soleil. Ce trésor, fierté des nains, était à présent propriété des Ténèbres. On pouvait voir, disposé sur le meme socle, la légendaire Flèche Noire, que l'on disait indestructible, qui avait jadis tué Smaug.

On disait que Glaurung connaissait tous les objets de son trésors, et pouvait ainsi s'apercevoir de nimporte quel vol. Le Dragon était tellement suspicieux que seul un de ses yeux était fermé: l'autre scrutait ardemment les environs, prets à repérer tout intru. A l'exeption de Glaurung, il n'y avait dans la salle que deux jeunes filles, des jumelles apparamment. Elles avaient été choisies par le cruel dragon pour reluire l'armure d'argent et mithril qu'il portait en permanence. Les pauvres filles étaient harasées par le travail, et frottaient avec peine la lourde cuirasse de Glaurung. mais ce dernier ne leur accordait jamais aucun répis, et scrutait d'un oeil leur labeur...


Dernière édition par Glaurung le Dragon le Ven 3 Avr - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeimDhall
Rôdeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1938
Age : 23
Localisation : Evendim
Emploi/loisirs : Combattant
Humeur : Qui pisse au vent se rinçe les dents
Date d'inscription : 30/12/2008

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Age: 24 ans
Etat mental: Impulsif

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Jeu 19 Mar - 19:57

La compagnie s'etait refugié dans les bois avoisinants la foret. Chacun avait son arbre et n'osait parler car les Orientaux était la, en effet deux heures au paravant, Balrf avait repéré de la poussieres s'elevant au loin. HeimDhall était en alerte constante. Le va et vient des cavaliers l'enervait au plus au point.

A la tombée de la nuit, apres le depart des Orientaux, HeimDhall prit la parole:

"Dites-moi, ca vous dit un tresor?"

"Euh,, HeimDhall pourquoi tu demande ca?"

"Comme ca.."

"Si tu compte aller dans La montagne, c'est sans moi!!Je tiens a ma vie!"

"Moi ca m'interresse!"

"Moi aussi. A condition qu'on s'en sorte."

"On va s'en sortir, le Dragon pense qu'on est mort!"

"Oui mais..."

"Mais?"

"La Montagne est gardée par les Orientaux!"

"Je m'occupe de ca!"

A l'aube, le trafic des Orientaux reprit, La compagnie aux aguets, elle n'attendait que le passage des cavaliers pour attaquer. Ils n'eurent pas a trop attendre car deja, 5 cavaliers arrivaient...

"A l'assaut!!"

Ils tuèrent les cinq cavaliers puis ils prirent leurs vetements. Mais voila que le nain n'en avait pas!

"Bon, tu joueras le role du prisonnier daccord?"

"D'accord!!"

Puis ils reprirent la route vers La montagne noire...

_________________
Ma lame fera couler le sang de mes ennemis
Et ma hache les videra de toutes vie,
Laissant ainsi leur corps meurtris
Au soin du Temps, qui sans pitié sévis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Lun 23 Mar - 11:52

Alors que HeimDhall et ses compagnons approchaient de la Montagne sans etre inquiété par les Orientaux, une créature les intercepta.

Spoiler:
 

Elle avait l'apparence d'un loup, et marchait à quatres pattes. Toutefois, sa taille était deux fois celle d'un loup normal, et dans ses yeux brulaient l'intelligence d'un homme. Il s'agissait d'un loup-garou, l'un des pires serviteurs des ténèbres. Morgoth avait emprisonné l'esprit d'un humain dans le corp d'un loup après l'avoir déformé et perverti, formant une créature de cauchemar. Un grand mal s'échappait de la créature, qui interpella brutalement HeimDhall:

-Vous nous ammenez un nouveau pensionnaire, sergent ? Suivez-moi, nous manquons d'ouvriers aux mines de fer.

Le loup-garou s'engagea résolument dans les couloirs de la forteresse, forçant les compagnons à le suivre. Les Orientaux s'écartaient de lui, effrayés par l'apparence comme par l'odeur de la créature. Cette dernière passa sans sourciller devant un maitre d'esclaves qui battait des enfants faméliques. Puis soudain, elle ajouta silencieusementà l'adresse de HeimDhall:

-Cet exécrable lézard ! Depuis que la Montagne est tombé et que les légions du Seigneur des Ténèbres avancent, il joue à l'empereur avec un orgueil insupportable !

Le loup parlait bien évidemment de Glaurung, le maitre d'Erebor, qui ne semblait pas etre populaire auprès de ses guerriers. La bete s'adressait à HeimDhall plus pour se parler à elle-meme que par considération envers le palladin déguisé. Toutefois, les compagnons pourraient tirer profit des rivalités opposant les laquais de Morgoth...


Dernière édition par Glaurung le Dragon le Ven 3 Avr - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeimDhall
Rôdeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1938
Age : 23
Localisation : Evendim
Emploi/loisirs : Combattant
Humeur : Qui pisse au vent se rinçe les dents
Date d'inscription : 30/12/2008

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Age: 24 ans
Etat mental: Impulsif

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Lun 23 Mar - 14:14

La creature effrayé nos compagnons, ce qui est en fait normal. Ils s'enfoncaient de plus en plus dans la montagne, des colonnes d'esclaves defilaient a coté d'eux. Les soldats paraissaient excité et en colere.

"Qu'ont les soldats pour etre de si mauvaise humeur?" demanda calmement HeimDhall.

"Ils sont en colere a cause du meurtre de plusieurs soldats pres du Lac. Ainsi que pour la mort d'autres cavaliers pres de la Foret Noire."

"Qui a bien pu faire ca?" s'indigna HeimDhall.

"On ne sait pas, peut etre une troupe de cavaliers du Gondor!"

HeimDhall eut envie de rire. Les Orientaux pensaient que leurs agresseurs étaient gondorien alors qu'en faites, ils n'etaient que six. Le couloir les amena dans une salle sombre au coeur meme de La montagne.

"Restez la! Je dois ressortir. Ne vous inquietez pas, une troupe d'esclaves va arriver."

"Une troupe d'esclaves?"

"Ben oui!! Le Grand veut faire une autre salle pour son "nouveau et futur" butin qu'il dit!

"D'accord!!"

Le loup-garou repartit laissant les six compagnons seuls. Soudain, ils entendirent des bruits de pas, oubliant leurs habits, ils se cachèrent. Une trentaine d'esclaves ainsi qu'une dizaine de gardes arrivèrent. Les gardes s'arretèrent et commencerent a faire claquer leurs fouets pour mettre les esclaves au travail.

"C'est bizarre, le loup avait dit qu'il y avait deja des esclaves alors qu'il n'y en a pas!"

"Oui c'est bizarre."

Les gardes commencerent leur patrouille et s'approcherent lentement de Thyr. Le gondorien ne supportant pas leur odeur degaina en silence sa dague. Alors qu'HeimDhall lui faisait signe de ne rien faire, Thyr enfonca sa dague dans le coeur du premier Oriental. Ne pouvant plus rien faire pour l'en empecher, HeimDhall, a son tour degaina son epee et tua les gardes. Bientot tous les gardes furent mort...

_________________
Ma lame fera couler le sang de mes ennemis
Et ma hache les videra de toutes vie,
Laissant ainsi leur corps meurtris
Au soin du Temps, qui sans pitié sévis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Mer 25 Mar - 19:38

Le garde Oriental poignardé par Thyr s'effondra sans un cri, frappé à mort. Les compagnons de HeimDhall se jetèrent sur les gardes, et les abbatirent rapidement. Toutefois, l'un d'eux eu le temps de hurler:

-Alerte ! Nous sommes trahis !

Il tomba peu après, frappé par l'un des compagnons. Mais déjà, des bruits de pas provenaient du couloir. Des cataraphractaires de Rhun, les plus terribles guerriers orientaux, accouraient, et le cliquetis de leurs armes se faisait entendre. Les esclaves étaient épouvantés par cette situation, et la plupart profitèrent de leur liberté retrouvée pour s'enfuir dans les dédales d'Erebor. Hélas, ils n'iraient pas loin, les ennemis ne tardaient pas à les reprendre. Toutefois, un nain seul, accompagné de deux hommes, se prostèrnèrent aux pieds de HeimDhall, reconnaissants de leur liberté retrouvée. Puis le nain fit signe aux compagnons, leur indiquant un baraquement de tonneaux au fon de la salle.

-Par ici !

Le nain tata quelque peu le mur, puis enfin en retira une brique. Alors, un prodige se produisit: les briques bougèrent d'elle-memes, se rétractant dans un bruit inquiétant. Le mur finit par s'écarter, laissant voir l'entrée d'un sombre tunnel, parsemé de quelques rubis et émeraudes incrustés à la roche. Des mines abandonnées:

-C'était un passage secret animé par la magie des elfes, dont seul quelques-un d'entre nous connaissons l'existence. Mais vite, entrez !

Les bruits de pas et les exclamations des cataraphractaires se faisaient pressants. En hate, les esclaves pénétrèrent dans le passage, forçant HeimDhall et ses compagnons à les suivre. Alors les briques s'animèrent à nouveau, mais cette fois, le mur se referma. lorsque les orientaux débouchèrent dans la pièce, ils ne purent que constater avec rage qu'il n'y avait plus personne !

Derrière le mur, dans le tunnel éclairé par les joyaux, les compagnons pouvaient entendre les cris de colère. A cause de la betise de Thyr, ils avaient faillis se faire capturer !

C'est alors que, troublant le silence revenu, le nain prit la parole:

-Suivez-moi. Ce tunnel mène à une antique salle d'arme, elle-meme située à quelques pas de la chambre au trésor. Nous n'avons pas le choix, il faut le suivre. Mais ne nous attardons pas: de sombres rumeurs circulent sur ce tunnel: les fantomes d'anciens mineurs morts de fatigue poursuivraient à jamais leur travail...

En effet, le nain frémissaient de peur, et les deux esclaves humains eux-memes ne semblaient pas à l'aise...



A des lieux de là, dans ladite salle du trone, Glaurung venait d'etre réveillé par un capitaine oriental. Se dressant péniblement, le dragon déclara d'une voix fatiguée teintée de colère:

-Que me veux-tu, Capitaine ?

Effrayé par l'oeil agacé du gigantesque dragon, l'officier hésita quelque peu. Puis enfin, il se lança:

-Digne seigneur, sept de nos hommes ont été lachements assassinés non loin du département des mines. Il sembleraient que les prisonniers se soient libérés...

-Me prend-tu pour un imbécile, Humain !! Comment des créatures faméliques et terrorisées auraient-elles put briser leurs chaines et abattre sept serviteurs du Maitre !!!

Cette fois, le dragon était vraiment en colère. Il s'était levé, et ses yeux rougoyaient. Les soeurs jumelles qui reluisaient son armure se cachèrent le visage de peur, et le pauvre capitaine était plus pale que la mort.

-Il suffit ! Suis-je vraiment entouré que d'incapables ? Il est évident que des rodeurs ont réussi à infiltrer la Montagne. Je te délivre de cette affaire, capitaine; il est temps d'en finir. Sétempamon !

Le capitaine et les jeunes filles tremblèrent quand le dragon prononça ce nom. L'instant d'après, la pièce se refroidit considérablement; sortant brusquement des murs, un nouveau personnage fit son apparition. Il s'agissait d'une créature spectrale, ni vivant, ni mort, dont la transparence laissait passer une pale lumière. Autrefois, Sétempamon avait été un vaillant capitaine de Dale, et son courage n'égalait que sa bonté. Lors de la Bataille d'Erebor, il avait été parmi les dernier à résister face aux troupes de Morgoth. En punition, le Seigneur des ténèbres infligea au capitaine le pire supplice imaginable: percé d'une lame d'Angmar, le malheureux Sétempamon avait été transformé en une créature sans volonté, souffrant pour l'éternité: ce qu'on pourrait appeler un fantome.

-Oui, maitre ?

-Je veux que tu parcoures les couloirs de la Montagne afin de retrouver des intrus qui défient le Seigneur des Ténèbres. Egorge-les de tes lames, ou tourmente-les jusqu'à ce que leur ames leur commande la mort. Va, car ton maitre l'ordonne.

Le fantome disparut aussi vite qu'il était venu. Il traversa les murs d'Erebor, faisant de furtives apparitions dans les salles, à la grande horreur des orientaux et des esclaves. puis enfin, il retrouva le tunnel; bientot, le spectre avait retrouvé HeimDhall, et suivait silencieusement le groupe, attendant son heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranwë
Modo du RP' - Seigneur Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 334
Age : 27
Localisation : Là où me mennent mes pas...
Humeur : Cristalline...
Date d'inscription : 12/09/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: Qu'est ce que l'âge pour un elfe qui a vu passé un Age après l'autre.
Etat mental: Millénaire

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Jeu 26 Mar - 23:58

Une autre ombre suivait la petite troupe, cette ombre n'était autre qu'Aranwë, l'elfe Sinda, puissant parmi les puissants. L'elfe suivait la troupe depuis quatre jours, et il avait réussit à retrouver leurs traces, quand ils avaient pris l'apparence d'Orientaux. Le Sinda prit soins de caché sa présence dans la montagne. Les sens du Ver et d'autres créatures auraient put entrevoir sa puissance elfique. Aranwë était fort mais pas au point de vaincre une forteresse entière.
Il suivait leur guide, un Loup-garou, il n'avait plus revu ces créatures depuis que Beren avait tué leur Chef. Le sang d'Aranwë ne fit qu'un tour, la rancœur des Elfes étaient tenaces, surtout envers Morgoth et ces viles créatures. Et Aranwë se rappelait encore de cette période où il siégeait à droite de son Roi Thingol.

Les hommes de HeimDhall entrèrent dans la mine, et Aranwë s'arrêta pendant quelques instants sur la direction que ces actes allaient prendre. Au départ, il était partit à Erebor pour prévenir les Hommes Dale et les nains des Montagnes Grises qu'un Conseil Blanc allait être mis en place et qu'ils y étaient conviaient. Mais le Destin n'en voulut pas ainsi, les troupes de Morgoth avaient déjà tout dévasté à son arrivé. Il avait envoyé un message pour prévenir leurs alliés que les nains et les hommes d'Erebor étaient défaits.
Aranwë avait décidé de patrouillé dans les Terres d'Erebor pour venir en aide à d'hypothétique fuyard et recueillir quelques informations. C'est à ce moment là qu'il était tombé sur la troupe d'HeimDhall, un troupe composé de cinq hommes et un nain.
Cette troupe était folle, il n'avait jamais vu des êtres aussi inconscient massacré des patrouilleurs pour prendre leurs habits, ils avaient eut de la chance qu'Aranwë veillait sur eux. L'elfe ne cessait de partir vers l'avant et de déboussolé les éclaireurs et les gardes. Quand il revint à son poste, il écouta les propos d'HeimDhall. Cette Edain était plus que fou, il fallait l'enfermer pour le bien des autres. Ces hommes suivraient leur Chef jusqu'en enfer, et en enfer, il n'allait pas tardé à y entrer.
L'Elfe vit le Loup-garou ressortir et reprendre sa patrouille, silencieux comme la mort et aussi leger que le vent, un flèche fut décoché de l'arc d'Aranwë. Un léger bruissement comme si le vent effleurait les branchages d'un arbre, et la flèche arriva à son but dans un bruit sourd. Entre les deux yeux, le Loup-garou était mort sur le coup, sans bruit et sans douleur. Comme si la mort le délivrait des maléfices de Morgoth.
Une troupe d'esclave avec quelques gardes entra dans la mine. Le sage Elfe se mêla au prisonnier et par une magie qui était propre à sa race et à lui même, il effaça sa présence.
Bien qu'il ne soit pas invisible, il n'en demeurai pas moins qu'on ne le remarquait pas. En faites c'était comme si personnes ne d'intéressé à lui, on le voyait mais il ne présentait aucun intérêt.
Dès qu'il entra dans la Montagne, il sema petit à petit le groupe et se retrouve derrière les gardes. Avant que le Sinda ne comprenne quoi que ce soit, il vit la troupe de HeimDhall s'attaquer au petit contingent de garde et libérai les esclaves.

Aranwë les suivait sans un bruit dans ce sombre passage, mais il avait un mauvais pressentiment, il sentait une présence malfaisant s'approchait petit à petit. Elle les traqué depuis un bon moment.
Alors qu'il pensait qu'ils les avaient semé, il la vit sortir du plafond du tunnel dans un silence spectrale. N'ayant aucune forme physique tangible, seul l'Elfe parvenait à la voir. Elle se dirigeait silencieusement vers ce qui était HeimDhall. Elle levait son poignard et allait l'égorger sans que personne ne le remarque.

_NOON !

L'elfe avait enlevé sa capuche qui avait pour propriété d'effacer sa puissance elfique reconnaissable de loin. Une brusque lumière éclaira le tunnel, et la petite troupe ne put distingué qu'une silhouette flou dans un halo d'or.

_Arch od Morgoth ! Daro ! Teli awartha gwath a guruthos.


La créature se retourna et alla dans la direction d'Aranwë, celui-si sortit de son sac son épée brisé, et prit le tronçon le plus grand, celui avec la poignet et le pommeau. La lame brillait elle aussi d'une couleur chatoyante. Alors qu'elle s'enfonçait vers se qui était le buste de l'ombre spectrale, l'air se réchauffa autour de lui et devant les yeux de tous, on put voir ce qu'avait été la créature avant de s'être fait transformé par Morgoth.

_Merci...


_Ne me remercie pas valeureux guerriers puisses-tu trouver le repos et la lumière d'Eru.

La créature s'évapora complètement ne laissant qu'un sentiment de tristesse et de courage sur les personnes rassemblaient.
L'Elfe remit sa capuche et la lumière d'or disparut, on aurait put croire à une apparition s'il ne se tenait pas en chair et en os, tout en noir, habillait comme un Rôdeur du Nord.
Personne ne parvenait à bouger, c'était comme s'ils avaient tous été enchanté par la beauté et la puissance de l'Elfe.
D'une voix douce, mais ferme, il prit la parole.


_Nous n'avons que trop tardé et le Ver ne va pas tarder à rappliquer. Vite dépêchez vous si vous tenez à la vie, car ma présence n'ai pas passé inaperçu. Glaurung doit se demander à présent sur le fait de la présence d'un Seigneur Elfe dans sa forteresse.


On put sentir qu'il souriait quand il avait dit cette dernière phrase, la perspective de mettre un Dragon en colère ne le touchait pas plus que cela.

_Pressons Compagnons, car vous allez vivre de dures et sombres heures.

Sur ces derniers mots, tout le monde semblaient se réveiller et commença à reprendre le chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeimDhall
Rôdeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1938
Age : 23
Localisation : Evendim
Emploi/loisirs : Combattant
Humeur : Qui pisse au vent se rinçe les dents
Date d'inscription : 30/12/2008

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Age: 24 ans
Etat mental: Impulsif

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Ven 27 Mar - 15:06

"A vrai dire, Seigneur Elfe je suppose, passer de sombres et dures heures ne me fait pas peur. Je me souviens d'avoir connu pire."

Après avoir dit ca, il se rememora son passé troublé. Les heures qu'il avait passées dans des cachots de gobelins dans le desert du Nord, et les courses poursuites avec les Orques afin de survivre. Néanmoins, il était heureux, en effet cet Elfes leur avait sauvé la vie. En fait, une idée avait germée dans l'esprit d'HeimDhall. Desormais le Hommes D'en Haut ne les retrouveraient pas, pourquoi s'était-il aventuré ici? Cette excapade le conduirait surement a sa prope mort. Il preférerai continuer seul.

"Balfr, Thryr, et les autres, je vous ai conduis ici mais maintenant, je le regrette. En effet, nous risquons mourrir. Je vous invite si vous le voulez a quitter ces lieux maudits. Je pense que ce Seigneur Elfe veut aussi quitter ces lieux. Suivez le."

"A partir de la, il y a deux chemins. Un part vers uen sortie inconnue aux Orientaux et l'autre vers l'Antre Du Dragon."

"Je prend celle du dragon."

"Moi je quitte cette montagne."

"Je te suis j'ai plus rien a perdre..."

_________________
Ma lame fera couler le sang de mes ennemis
Et ma hache les videra de toutes vie,
Laissant ainsi leur corps meurtris
Au soin du Temps, qui sans pitié sévis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Ven 3 Avr - 15:41

Les mauvaises nouvelles s'accumulaient. Le loup-garou avait été retrouvé mort, percé d'une flèche elfique. A coté de cela, Glaurung restait sans nouvelle de Sétempamon. Les orientaux et autres serviteurs des Ténèbres s'affollaient, et leur inquiétude était visible auprès des prisonnier. Par dessus le marché, une pluie froide s'était abbatue sur la région. Et un froid infernal régnait à présent au coeur d'Erebor, ralentissant le travail des esclaves.
Glaurung déambulait seul au milieu de ses trésors. Meme les soeurs jumelles, qui s'occupaient habituellement de son armure, avaient été renvoyées pour l'heure. le dragon voulait etre seul pour réfléchir. A l'inverse de la plupart des serviteurs de Morgoth, il disposait d'une certaine intelligence. C'est pourquoi il avait compris ce qui se passait: un seigneur elfe s'était introduit dans la forteresse. C'était lui qui avait abattu le loup. Et seul un fin connaisseur de la magie de l'Ancien Monde pouvait contrer un spectre d'Angmar. Glaurung se souvint alors d’une célèbre guerrier Sindar, conseiller du roi Thingol, qu’il avait vu à la bataille de Nirnaeth Anemodiad protégeant le cadavre de Fingon, Haut Roi des Noldor. Les souvenirs du Dragon ressucité étaient trop flous pour qu’il ai la moindre certitude ; néanmoins, il prenait conscience à quel point son nouvel adversaire, allié aux intrus, pourrait s’avérer redoutable…

C’est à ce moment que la grande porte de la salle du Trésor s’ouvrit. Deux hommes encapuchonnés, recouverts d’un noir manteau, entrèrent précipitament. Glaurung les reconnut à leur couleur de peau : c’étaient des haradrims. Leur visage étaient recouverts de tatouages de serpent ; c’étaient des Gardiens de Kharna, les mages les plus redoutés de Harad.
Les mages se prosternèrent avec un empressement suspect. Puis le plus grand d’entre eux prit la parole :


-Grand Dragon, nous sommes envoyés par Harkand, Seigneur Serpent et Général des Ténèbres. Cinq cents hommes de harad, accompagnés de deux de nos plus puissants mummakil, te sont offert pour aider à l’écrasement des ennemis du Roi Noir.

Le Dragon afficha un air dédaigneux. Une profonde rivalité l’opposait depuis toujours à Harkand, ce simple humain qui avait réussi à gagner l’estime du seigneur des ténèbres et qui se disait meilleur stratège que tous. Il ne se faisait aucune illusion sur cette prétendue aide : ces macaques de Mages avaient été envoyés par Harkand pour espionner Glaurung, et l’empêcher de gagner la reconnaissance du Seigneur Noir.

-Soit. Votre aide sera bien reçue. Laissez-moi, à présent ? Que personne ne se tienne aux alentours de la salle du Trésor.

Les mages restèrent impassible devant cet accueil froid. Sans se relever, ils regagnèrent le chemin de la sortie. Quand à Glaurung, il s ‘enroula sur lui-même, entouré de gigantesques tas de pièces d’or. Le sort en avait décidé. Il affronterai face à face le seigneur elfe (dont le nom lui échappait toujours) et les insensés qui l’accompagnaient. Il devait prendre des forces pour cette rude bataille.


Loin de là, la compagnie devait parvenir au bout du tunnel. A nouveau, le nain manipula les pierres d’un muret, et celui-ci finit par s’écarter de lui-même par magie. Les compagnons débouchèrent silencieusement dans la salle d’armes. Cette dernière était plus silencieuse qu’une tombe. Des centaines de hallebardes, de sabres et d’arcs d’excellente qualité étaient disposés sur le mur. On distinguait une table au centre, où achevaient de pourrir les restes d’un repas d’orientaux. D’une minuscule fenêtre parvenait le bruit de la pluie battante. Tandis que le mur se fermait. Le nain s’épongeait le front et ajoutait :

-Nous y sommes, messeigneurs. La salle d’arme. A présent, il nous faut…

Il n’acheva pas sa phrase. Son regard resta pétrifié par une énorme masse à sa droite, qui restait dans l’ombre, et que nul n’avait vu arriver. Un éclair zébra la salle de lumière, révélant la présence… d’un troll de guerre entioèrement recouvert d’une armure !

Spoiler:
 


Depuis la chute de Sauron, les Olog-Hai se faisaient rares en terre du Milieu. On n’en trouvait plus que dans les bas-fonds de la Moria et sur les terres maudites d’Angmar. Celui-là étai un troll plus intelligent que les autres, et il avait désobéi à l’ordre d’évacuation du niveau lancé par Glaurung pour tuer de ses propres mains les mystérieux intrus. A présent, sa quete était couronnée de succès.
Tandis qu’aucun des compagnons n’osait bouger, le troll se saisit d’une hallebarde et la brandit tel un javelot :

-Groumpf ! Burdùr montrer à petits hommes la force des Trolls !

Sur ce, dans un terrifiant cri de guerre, le nommé Burdùr lança son arme sur HeimDhall. Mais, au dernier instant, le nain prisonnier qui servait de guide au groupe se plaça entre le ranger et la hallebarde et reçu le coup fatal. Il s’effondra dans un râle étouffé, tandis que le troll dégainait un large cimetère et, plein de fureur, chargeait Aranwe…


Dernière édition par Glaurung le Dragon le Ven 3 Avr - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeimDhall
Rôdeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1938
Age : 23
Localisation : Evendim
Emploi/loisirs : Combattant
Humeur : Qui pisse au vent se rinçe les dents
Date d'inscription : 30/12/2008

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Age: 24 ans
Etat mental: Impulsif

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Ven 3 Avr - 22:32

Le nain venait des se tuer a la place d'HeimDhall, en attendant, les autres menbres de la compagnie s'occupaient du Troll. HeimDhall releva le nain, il était froid, ses paupières étaient en train de s'allourdirent de plus en plus et il arrivait a peine a articuler ses dernieres paroles. C'est alors que, dans un eclair de courage, il approcha sa bouche l'oreille d'HeimDhall et lui murmura quelque chose... Balrf ayant reculé, assisté a la scene.

"Que te voulait-il?"

"Rien. Suis moi, on va tuer le Troll.."

"Le tuer?? Comment tu veux faire ca?"

"A ton avis! Ce sera pas la premiere fois que j'en tuerai un."

"Quoi t'en a deja tué un?"

"Oui dans la Moria. C'est d'ailleurs a l'interieur de cette mine que j'ai rencontré des Nains ainsi qu'un Mage... Rasdet.. Rageda... Radagast qu'il s'appellait!!"

"Jamais entendu parlé."

Le combat continait, le Troll avait d'abord tué le nain puis s'attaquait au Seigneur Elfe. Mais celui-ci, esquiva le coup de justesse. Les fils d'Hodin, Thyr et Le Seigneur Elfe se battaient encore mais commençaient à fatiguer. Ainsi, Balrf et Heimdhall se lancèrent, en forme dans le combat. Le Troll était plus rapide que celui de la Moria et connaissait quinze fois mieux l'art de la guerre que son congenere. Ainsi après un combat long et épuisant, tous les assaillants étaient fatigués. Le Troll, dans un ultime assaut, se jeta sur Balrf. Mais il se recevit une fleche elfique, le ralentissant mais ne pouvant pas l'arreter. C'est alors qu'HeimDhall, puisant une force la ou il le fait a chaque fois... prit son épée et stoppa net le cimeterre du Troll avant qu'il ne frappe Balrf, terrifié. Les combattants se fixèrent puis ils reprirent le combat a une allure plus faible étant donné qu'ils étaient épuisés. Soudain, le cimeterre entailla le bras droit d'HeimDhall sur une dizaine de centimètres. Ne pouvant supporter la douleur, le rodeur lacha son arme et tomba a genou...
C'est alors que, les autres assaillants reprirent le combat. Le Troll aussi était fatigué et cela donné donc un combat avec l'avantage aux Hommes. HeimDhall était toujours par terre, souffrant.

"Bon c'est pas tout mais il commence a me faire ***** ce ****** de Troll."

Ainsi, il se relva et sauta sur le Troll. Apres cinq minutes, le Troll s'ecroula, suivi d'HeimDhall.

"Victoire."

_________________
Ma lame fera couler le sang de mes ennemis
Et ma hache les videra de toutes vie,
Laissant ainsi leur corps meurtris
Au soin du Temps, qui sans pitié sévis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranwë
Modo du RP' - Seigneur Vagabond
avatar

Masculin
Nombre de messages : 334
Age : 27
Localisation : Là où me mennent mes pas...
Humeur : Cristalline...
Date d'inscription : 12/09/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: Qu'est ce que l'âge pour un elfe qui a vu passé un Age après l'autre.
Etat mental: Millénaire

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Jeu 30 Avr - 2:03

Le troll était présent hors de combat, mort, tué grasse à la bravoure de HeimDall. Les compagnons de l'humain ce précipitèrent à ses côtés et l'aidèrent à se relever. Ils attendirent pendant une dizaine de minutes le temps de reprendre haleine. Aranwë distribua une outre d'eau fraiche et claire, ses compagnons d'armes et lui même étanchèrent leurs soif avant de reprendre la route.

_Félicitations, votre acte brave mérite des louanges et une chanson. Tout le monde chantera nos exploits si nous survivions.

Profond, toujours plus profond, vers le coeur de la Montagne. Là où se tenait la Salle du Trésor et aussi l'Abominable Glaurung que son nom soit honit autant que celui du Maitre qu'il servait. Leurs marche était silencieuse, la tension montait au fur et à mesure, mais les nains et l'homme étaient des combattants braves et aguerris.

_C'est maintenant que cela va se compliquer, le dragon risque de nous calciner à la première menace venu, mais il n'osera bruler son fabuleux trésor. Nous devons créer une diversion...

Aranwë regarda tout à tour ces compagnons comme pour les juger, il regardait au plus profond de leurs âmes avant de dire ceci.

_Si quelqu'un veut faire demi-tour c'est maintenant. Il ne sera pas dit qu'il était couard ou lâche. Mais si vous restiez, sachez que vous avez plus de chance de périr écrabouiller ou calciner que d'en ressortir vivant.

Personne ne parla, c'était inutile. Toute cette aventure avait contribué à resserrer les liens d'amitiés. Les nains comme l'homme et l'Elfe étaient à présent lié pour une cause commune. Survivre.

_Bien, HeimDhall, toi et tes hommes allait attendre ici. Nous sommes encore assez loin pour que le Dragon n'a pas encore détecté votre odeur. Je vais attirer son attention pour que vous pouviez entrer sans qu'il ne fasse pas attention. Nous devons le chasser de la montagne pour pouvoir obtenir le trésor. Ne vous y trompez pas, nous ne pourrons pas le tué, pas tout de suite et ici tout du moins. Si nous le faisons, un tel combat détruirai la cité des nains et amènerai peut être les pires créatures de l'ennemi.

L'Elfe marqua une pause avant de continué à expliquer son plan insensé.

_Si nous arrivons à défaire le Dragon, la montagne sera à nous, dans le cas contraire... Nous n'aurons pas à nous soucier.
Un petit sourire dangereux apparut sur le visage du vieil Elfe, il se sentait rajeunir et retrouvé ces milles ans. Il prit son inspiration et regarda autour de lui.

_Souvenez-vous de quelques choses les Ver sont fourbes, et ne disent que mensonges, Glaurung va se risquer à vous corrompre par des mensonges, mais vous devez réussir à percer les voile du mensonge et retrouver la clarté de la vérité. Le mensonge est l'arme la plus dangereuse de l'Ennemi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HeimDhall
Rôdeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1938
Age : 23
Localisation : Evendim
Emploi/loisirs : Combattant
Humeur : Qui pisse au vent se rinçe les dents
Date d'inscription : 30/12/2008

Feuille de personnage
Race: Dunedain
Age: 24 ans
Etat mental: Impulsif

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Sam 2 Mai - 23:23

"D'accord Aranwë. On va attendre Auncun probleme."

Après que l'elfe soit partit, un silence envahit la salle d'arme et plus personne n'osait prendre la parole de peur que le Dragon ne les entende. Ce silence commenca a devenir terrifiant et semblait finalement interompu par des bruits incoonus et suspects. Ceci n'alarma nullement HeimDhall et Balrf qui, dans lleurs coin étaient en train de discuter sur ce qui derai du tresor.

"T'en feras quoi de ta part Heim'?"

"Si, et j'insiste sur le si, nous le capturons, je retournerai en Evendim. Il va s'y passer des choses la bas!"

"Comment peux tu le savoir? Nous n'avous vu personne depuis le Loup ou ce truc qui bougeait si tu prefere."

"Lorsque les gardes passaient a nos cotés, certains parlaient de plans d'invasion et de pleins d'autre choses."

"D'invasions? Mais qui peut on envahir a Evendim?"

"Personne! Evendim n'existe pas sous forme de pays ou de nations, ce n'est qui peuple montagnard"


"Alors qui?"

"Il y'a l'Arnor, la Comté et les Cités Elfes"

"Meme si Morgoth attaque, Fornost resistera c'est sur!"

"Non, la paix a certainement rendu son armée inneficace et corrompu."
"T'accepterai que je t'y accompagne?"

"Oui sans probleme."

"Moi aussi je veux venir! Les Terres du Nord m'attire"

"Si on revient a ta premiere questions Balrf, arrivé la bas, je crérai l'armée d'Evendim! J'en serai general."

"Non? Moi je serai ton lieutenant! Mais on n'a pas besoin d'une forterresse ou d'une caserne et d'armes?"

"Bien sur mais pour ca, tout est prevu. Tu veras, un jour la banniere verte avec une hache et une épée croisées avec une montagne enfond floterra au vent!"

Les trois compagnons rigolèrent lorsqu'une voix se fit entendre, provenant du bout du tunnel.

_________________
Ma lame fera couler le sang de mes ennemis
Et ma hache les videra de toutes vie,
Laissant ainsi leur corps meurtris
Au soin du Temps, qui sans pitié sévis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Le combat commence...   Mer 6 Mai - 8:56

Une étrange fumée envahissait le tunnel. Les compagnons purent se retourner pour apercevoir une gigantesque silhouette se découpant dans l'horizon du tunnel. Deux terribles yeux jaunes parurent, et un rire maléfique se fit entendre. Et bientot, Glaurung parut au-devant de la compagnie !

Oui, le Dragon avait quitté son cher trésor, car il avait décidé d'en finir en personne après les intrus qui troublaient son repos. Meme Sétempamon avait succombé sous les coups d'Aranwe. Il n'était entouré que d'incapables, c'est pourquoi il décida de régler la question tout seul. C'était son souffle qui créait cette irrespirable fumée !

Mais Glaurung n'était pas vraiment seul. Derrière sa lourde silhouette, cachés par la fumée, du Dragon, suivait les deux haradrims, les Mages Gardiens de Kharna, maitres de la magie noire. Ils étaient sensés s'occuper d'Aranwe le Sindar, le temps que Glaurung liquide les orgueilleux petits humains. mais voilà qu'Aranwe restait introuvable. Les Gardiens de Kharna préféraient pour l'instand rester en retrait, attendant d'etre utile à leur maitre.

A présent, Glaurung n'était plus qu'à quelques pas de HeimDhall. Il avançait calmement, son regard hypnotique empechant les membres de la compagie de bouger. Puis enfin, il déclara d'une voix caverneuse.

-Je suis Glaurung, le Ver de Morgoth. Et maintenant, vous allez tous mourir.

Sortis de sa bouche, ces paroles avaient un aspect universel, inéluctable, qui devaient accentuer le désarroi des compagnons.

Et en effet, quelqes instands plus tard, une colonne de feu brulante s'échappa de la gueule du Dragon. Ce dernier mettait toute ses forces dans ce crachat de feu, qui devait etre assez puissant pour annihiler HeimDhall et ses compagnons. Déjà Glaurung savourait son inéluctable victoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   Ven 5 Juin - 15:48

FIN DU RP

Comme à Fondcombe, laissons planer le suspense Wink

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coeur de la Montagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coeur de la Montagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Terre du Milieu :: Royaumes nains :: Erebor-
Sauter vers: