Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Jeu 30 Avr - 11:22

*Le vent soufflait, le ciel était noir. Les nuages masquaient l’horizon et le soleil commençait à disparaître derrière l'autre versant de la terre. L’ombre du non retour gagnait du terrain.
Ash' venait de dépasser la lisière de la vieille forêt. Il fallait galoper, vite, plus vite, puis se cacher, ne plus faire un seul bruit… Attendre qu’ils passent, remonter en scelle et repartir, loin, très loin…
Et puis ces cries, si fort, qui annonçaient la fin du monde et toutes les douleurs imaginables...*

Ash’ se réveilla en sursaut, tremblante. Elle essuya d’un rapide mouvement la sueur qui coulait sur son front, puis força son corps à se calmer. Au bout de quelques minutes elle se leva. Elle était toujours dans la forêt. Il faisait nuit noire, les arbres craquaient sous les bourrasques de vent et la lune se cachait derrière deux grands cumulus sombre, annonceur de pluie. Mais ils ne la poursuivaient pas, et elle n’avait plus son cheval.

"Toujours se stupide cauchemar" pensa-t-elle."Quelle nuit pourri … Encore une…Il faut que je trouve une solution…"

Elle remit sa cape sur ses épaules, réveilla le jeune homme qui dormait à côté d'elle, regarda sa position par rapport aux étoiles, et prit un sentier sur la gauche qui continuait vers le sud. En marchant sur l'étroit chemin tracé par les sabots des chevreuils et des cerfs, l’elfe essayait de trouver une solution à son cauchemar.
Cela faisait un mois qu'elle était parti en mission avec un humain pour le compte d'un seigneur. Il avait des terres aux alentours
de la forêt et des bestioles lui pourrissaient ses récoltes depuis un certain temps. Comme il était un des principaux fournisseurs de la région et que ses terres faisaient vivre 50% des paysans du coin, on avait envoyé un duo pour trouver la source du problème.
Les deux associés n'avaient pas tardé à le régler, il s'agissait d'animaux sauvages et de quelques soldats à la solde de Morgoth qui saccageaient les champs pendant les absences des fermiers et la nuit. La "décontamination" aurait pu être simple si... il n'y avait pas eu ce "dérèglement" de la forêt en plus du reste. L'elfe était sensible à toute les variations naturelles, hors la forêt était en plein délire. Le battement des arbres, les pulsions des animaux, tout allait trop vite. Depuis elle n'arrivait plus à dormir, sa respiration était saccadée, presque faible. Le rythme du monde la tuait à petit feu.
Après qu'ils aient régler le compte des bestioles en tout genre qui peuplaient les champs, ils avaient voulu partir rapidement, c'était sans compter une dernière patrouille orcs qui leurs avaient pris leurs chevaux. Ils étaient donc condamner à rentrer à pieds, ce qui n'était pas une mince affaire pour l'elfe qui se fatiguait plus que très rapidement et qui devenait insupportable pour son compagnon Neharmack.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Lun 12 Oct - 20:03

Au-dessus de la sombre foret à avançaient, prudents, Ashrindir et Naharmack, l'un des etre les plus respectés des terres du milieu déployait majestueusement ses ailes face au soleil levant. Gwaihir, le seigneur des aigles géants, volait en direction de l'Ouest. Sur son dos le mage Radagast le Brun contemplait les vastes étendues vertes qui s'étendaient à pert de vue sous ses yeux. Car celui qui comptait parmi les derniers magiciens d'Arda était profondément épris de cette nature belle et indomptable, au point d'en avoir abandonné sa mission il y ades siècles de cela.

Mais aujourd'hui, tout avait changé.

Radagast avait reçu la sentence de la part d'Ulmo, le maitre des eaux: les Valars d'Aman, courroucés de son comportement, l'interdisait de rentrer au Royaume Bienheureux jusqu'à la Dagor Dagorath, la Bataille des Batailles qui verrait le monde englouti. Le Magicien en avait été profondément accablé, et aussitot il s'était mis à songer au moyen d'achever la mission des Istari, dans l'espoir de regagner l'estime de ses maitres. Puis les évènements s'étaient précipités: l'agitation des mauvais hommes, la Chute d'Erebor suivi de peu par celle de Minas Tirith, et surtout cette rumeur parlant d'un retour de Morgoth Bauglir, le Seigneur des Ténèbres... Radagast avait compris que les terres du milieu alalaient connaitre les heures les plus sombres de son histoire, peut-etre meme les dernières.

Décidé à achever seul la mission des Istari, triompher du mal, il avait abandonné avec regret sa demeure de Rosghobel et s'en était allé voir Gwaihir, son ami de toujours, qui lui avait offert son soutien dans sa lutte. Accompagné du seigneur des aigles et du raton-laveur Rodeur, son fidèle compagnon, l'istar brun avait été de se rendre au sombre royaume de Mordor, et de sortir des décombres de barad-Dur deux joyaux d'une valeur inestimable: le palantir de minas ithil, jadis volé aux Dùnedains, et l'anneau de thrain, le dernier des Sept. A présent, le voilà qui s'était mis en quete d'Eldarion, le roi en exil du Royaume Réunifié, pour se mettre à son service et lui remettre les précieux artefacts.

Mais c'est alors qu'un évènement sinistre se produisit: le sifflement d'une flèche se fit entendre quelque part dans le bois, et dans la seconde qui suivi, un trait recouvert d'une espèce d'huile noire vint se ficher dans l'aile droite de Gwaihir. L'aigle, malgré sa condition, laissa échapper un cri déchirant, la blessure étant empoisonnée, et Radagast sortit de sa mélancolie. Mais il n'eut pas le temps de réagir que déjà une deuxième flèche perçait le poitrail de l'aigle, qui s'affaissa sur le sol, dans une petite clairière ombragée, dans un bruit sourd.

Bien évidemment, els mystérieux agresseurs n'étaient autre que les serviteurs de Morgoth traqués par Ashrindir et Neharmack. Mais le pauvre Radagast et ses compagnons ne pouvaient rien en savoir. A peine dégagé, le Mage brun se précipita vers son ami Gwaihir, gravement blessé par les flèches empoisonnées, dans l'espoir de lui apporter un quelconque secours de par ses sortilèges. meme Rodeur le raton laveyr, comprenant l'urgence de la situation, avait apporté au magicien sa fibule contenant quelques onguents de guérison.

Mais, préoccupé qu'il était par la situation, Radagast n'avait pas remarqué que la sacoche contenant l'anneau et la pierre de vision avait glissé lors de la chute. tandis que la bague se perdit dans des fougères, le palantir roula et roula à travers la clairière, puis à travers le bois... Jusqu'à etre ramassé par l'un des archers qui, content de sa découverte, s'empressa de filer discrètement...

HRP: voilà, une petite intervention pour ressuciter le rp. A tout, Ash', de dévoiler tes personnages Wink

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Neharmack
Rôdeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 25
Localisation : Entre deux ravines et un sous bois.
Humeur : Et si nons âmes étaient liées?
Date d'inscription : 19/04/2009

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 18
Etat mental: En paix

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 21 Oct - 15:33

Elle le fatiguait... ELLE LE FATIGUAIT!! Mais pourquoi avait il accepté cette stupide mission? D'abord il avait du collaborer avec une elfe, certe, une belle elfe... Mais par tous les dieux... ce qu'elle pouvait être pénible! Les premiers jours elle n'avait pas parlé, se contentant d'aller chasser pour les nourrir et d'avancer en tête. Après une semaine, elle lui avait demandé de galoper plus vite; et après deux semaines, en approchant de la forêt, elle n'avait plus cesser de lui faire des remontrances sur sa façon de se tenir, ses manières pendant les repas, ses gesticulations la nuit... Qu'y pouvait-il s'il avait eu une vie chargée et pas vraiment d'éducation? En plus, des deux c'est elle qui bougeait le plus la nuit. Elle marmonnait des phrases en langage incompréhensible, et criait de temps en temps les yeux ouverts. Il n'avait pas cherché à comprendre, elle n'avait pas cherché à parler...
Arrivés aux alentours de la forêt, ils avaient commencé leur tâche, se mettant d'accord par des gestes sur les tactiques à adopter, fonçant, tuant, piégeant, ratiboisant tout ce qui était noir, méchant et puant. Deux semaines de mutisme où le duo s'enfermait dans la violence de leur quête. Ashrindir criant de plus en plus la nuit : son teint blêmie et ses yeux étaient cernés par des poches noirs qui accentuaient son ton bleuâtre. Elle refusait de répondre aux questions que Neharmack avait fini par lui poser, s'enfermant sur elle même.

Maintenant ils étaient condamner à marcher. La nuit dernière, un petit groupe d'orcs leur avait volé leurs chevaux. L'humeur d'Ashrindir s'était réveillée. Elle grognait à chaque pas, maudissant les orcs et jurant de les faire brûler à petit feu dès qu'elle les aurait rattraper. Sauf qu'elle se traînait tel un vieux chien trop fatigué, incapable d'avancer plus vite qu'un humain. Le pire dans tout ça c'était qu'elle faisait plus de bruit que toutes les compagnies d'orcs existantes, et qu'ils devaient l'entendre à des kilomètres à la ronde. Impossible de lui faire entendre raison en plus... Insupportable cette fille...

Le repas fut comme le reste, morose. Le duo s'était installé sous un arbre au milieu d'une petite colline pour pouvoir manger tranquillement de la viande séchée découpée la semaine passée. Rien ne vint troubler le repas, sauf quelques ombres bizarres qui ne leur firent même pas lever la tête et un bruit sombre comme une chute. Aucun ne réagit vraiment jusqu'à ce qu'ils entendent des bruits de cavalcades et de sabots. Ils laissèrent précipitamment leur repas en vrac pour se cacher dans un bosquet attenant. A peine arrivés à la lisière, ils virent passer le groupe d'orcs, tirant péniblement les chevaux effrayés qu'ils n'avaient sûrement pas réussi à monter. Comme les orcs détestaient les chevaux, ceux ci ne pouvaient être les leurs. Ashrindir comprenant plus vite que Neharmack malgré son état d'hébétement, elle se jeta sur la dizaine d'orc en hurlant, sabres levés fondants sur leurs adversaires comme des rapaces attendant leur repas depuis des lustres. Neharmack eu à peine le temps de réagir qu'elle avait déjà tué les deux orcs de l'arrière garde. Eux même continuaient à courir, ne s'arrêtant qu'en bas de la colline le temps de comprendre qu'elle démone leur tombait dessus.
Voyant que la situation allait vite être désespérée pour l'elfe acharnée, Neharmack sortit du sous bois et rejoignit sa compagne en sortant son épée longue. Personne ne pourrait plus leur résister. Ils étaient à nouveaux réunis par le sang, moment de lucidité d'Ashrindir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Sam 24 Oct - 10:02

*Et s'il avait raison???*

Tout dans son attitude montrait qu'il en avait raz le bol... Mais que pouvait-elle y faire? Son mal de tête empirait, il lui bloquait même la mâchoire, l'empêchant de parler et d'esquisser le moindre geste. Martelant ses tempes, broyant son cerveau, elle n'arrivait plus à réfléchir... La forêt se vengeait sur elle. Elle était déréglée et Ashrindir était la seule à pouvoir communiquer avec elle. Plusieurs fois elle avait essayé de lui crier d'arrêter mais personne n'avait compris. Visiblement elle devrait se débrouiller pour régler le problème de la contamination et de la folie de la forêt seule. Enfin seule... Ou presque... Il y avait toujours l'autre humain qui essayait de la comprendre. Très discret, il respectait son enfermement, mais le silence commençait à lui peser. En fait... il en avait complètement raz le bol... Après avoir communiqué par signe pour les petites attaques, Ashrindir avait cessé, elle aurait aimer expliquer, ce n'était pas dans sa nature de ne pas parler. D'habitude, elle faisait même parti des elfes hors normes qui parlent sans cesse avec les humains... Mais la concomitance avec la forêt n'était plus supportable. Bref, elle était insupportable, elle le savait et ça l'énervait encore plus. L'enlèvement de leurs chevaux l'avait simplement rendue folle. Elle passait chaque minute qu'elle pouvait à maudire la forêt et enfin... enfin... la forêt avait cessé de lui embrumer et de lui marteler l'esprit... Au moment même où Neharmack et elle avaient dûs se cacher dans les bois pour échapper à la vingtaine d'orcs qui couraient avec leurs chevaux. C'était donc ça... La forêt lui laissait une chance de prouver qu'elle faisait partie du camp des "gentils".
Il fallait simplement tuer... Ni tenant plus, Ashrindir fonça... C'était sa dernière chance, prouver qu'elle était du bien qu'elle ne méritait pas d'être banni par la Forêt... Les katanas levés, elle fonça sur le groupe de fuyards. Elle effleura les deux traînards dans coup de lame et les envoya en enfer en quelques secondes. Le reste n'était plus qu'une partie d'échec. Il fallait faire vite : le temps que Neharmack se bouge et vienne à son aide, il faudrait qu'elle en ai tué cinq. Ensuite ils pourraient continuer de se battre sans problème... Les épées, les flèches, toutes les armes se rencontraient et se fracassaient. L'elfe virevoltait, elle avait enfin recouvrée sa force. Elle était de nouveau libre... Son esprit rayonnait; elle louait le ciel et la nature, la lumière était plus clair, les sons plus net. Elle mesurait chaque coup qu'elle portait, déterminait chaque trajectoire avec précision... Elle était de nouveau une elfe...
La mini-bataille se fini rapidement. Le duo avait repris ses habitudes, coup d'œil et petits signes leur permettaient d'avancer plus vite dans leur besogne.
Quand le dernier orc fut tombé, l'elfe s'avança doucement vers Neharmack qui nettoyait sa lame avec la cape d'un orc. Sans savoir trop pourquoi, elle lui prit le bras, l'étreignis et lui dit d'une voix claire :

"Je suis désolée pour ces derniers jours... Je vous jure que je n'étais pas en pleine possession de mes moyens... J'espère que je ne vous ai pas trop vexé."

Neharmack répondit par un demi sourire contrit et un signe de tête négatif, puis il se mit à dépouiller les cadavres. Tout humain qu'il était, il ramassait les objets de valeur pour les revendre sur le marché. Pour se faire vraiment pardonner, Ashrindir se mit en tête de l'aider, et commença à fouiller les cadavres. Faisant des tas des choses : les armes, les bijoux, les fioles... Le travail allait être rapide, les orcs n'avaient généralement pas grand chose sur eux. Après dix minutes, Neharmack poussa un cri de surprise. Quand Ashrindir se retourna, elle le vit debout, tenant une pierre de vision entre les mains. L'elfe ne pu que s'étonner d'avantage. Que faisait un orc avec un palantir??
C'est alors qu'elle sentit... Cette chose qui les avait survolé pendant leur pique-nique. Elle n'avait pas encore pu y faire attention à cause de la forêt, mais maintenant, elle sentait... Il approchait!

_________________


Dernière édition par Ashrindir le Mer 4 Nov - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 4 Nov - 13:12

Radagast surgit soudain au-devant d'Ashrindir et de son compagnon. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant des cadavres d'orcs étendus à terre et une elfe en posséssion de la pierre de Minas Ithil ! Car c'est en s'apercevant de la disparition de ses précieux artefacts que le Mage brun avait décidé de laisser Gwaihir, qui se sentait d'ailleurs mieux, quelques instands, pou partir à leur recherche. Tandis que Rodeur fouilait les fourés à la recherche de l'Anneau de Thrain, Radagast, dont l'ouie fine avait perçu le déplacement des orcs, s'était lancé à leur poursuite. Maintenant, il pouvait voir que des voyageurs, qui venaient sans doute de venir à bout des orcs, s'étaient emparés de la pierre.

Il fallait trouver le moyen de récupérer cet objet d'une valeur inestimable sans risquer d'éveiller les soupçons. C'est ainsi qu'il déclara à ces inconnus:

-Bonjour à vous, gente Dame et Monsieurs. On me nomme Aiwendil, et l'objet que vous tenez entre vos mains, cette orbe aux teintes sombres, est en ma posséssion. Les infects orcs que vous venez d'occir me l'avaient dérobé, et je me suis mis à leur poursuite. Car il s'agit d'un objet magique de grande importance, et il me faut l'apporter en lieu sur.

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 11 Nov - 22:00

Ashrindir regarda sans surprise l’homme s’avancer vers eux. Un aura de sagesse se dégageait de sa stature. Tout son corps laissait entrevoir que les années n’avaient plus vraiment de prises sur lui, parce qu’elles étaient trop nombreuses à s’être bousculées sur son visage fatigué. Ses paroles; sages et profondes, lui firent comprendre que l’objet n’était pas une simple pierre de vision. Il en avait vraiment besoin.
Elle aurait aimer le taquiner un peu en faisant la cruche avant de lui rendre, mais elle savait qu’elle était une elfe et qu’il ne serait pas dupe de ses connaissance. De plus, son aura lui laissait entrevoir qu’en plus d’être vieux et sage, il devait être magicien. Certains de ses sens étaient assez affûtés pour sentir les flux qu’il créait. Elle réfléchi alors et en déduisit que s’il avait un quelconque pouvoir pour manier la pierre, il serait apte à l’aider avec la forêt. Après avoir jeté un rapide coup d’œil à Neharmack qui se faisait discret, elle prit le parole :


« Aiwendil, vous me dites que cet objet est votre. Nous venons de risquer nos vie pour le récupérer alors je vous propose un marché. Je vous le rend, mais vous m’aider à calmer cette foret. » Dit-elle en pointant d’un coup de tête le sous bois d’où ils venaient de sortir.

Le pari était risqué. Déjà elle avait menti. Certes, ce n’était pas un gros mensonge; ils n’avaient pas combattu les orcs parce qu’ils avaient des objets précieux sur eux mais parce qu’Ashrindir s’était emportée ; mais c’était un mensonge quand même. De plus, sois il s’énervait et l’envoyer valser avant de reprendre la pierre, sois il n’était pas magicien et il commencerait à avoir des doutes sur la venue d’une elfe et d’un humain dans les bois, sois il était un magicien ennemi et le résultat serait déplorable, sois il était du bon côté et elle avait des chances de pouvoir passer une bonne nuit très prochainement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Lun 16 Nov - 22:33

Son interlocuteur proposait un lmarché qui pouvait paraitre honnete: le palantir était rendu, mais Radagast devait aider l'Elfe et son compagnon à calmer la foret. Certes, mais le Mage brun avait aussi ses priorités: sauver son ami l'aigle et repartir fortifier Orthanc. mais d'un autr coté, il ne pouvait se permettre d'abandonner ainsi celle qui l'avait aidée en tuant les orcs.

Radagast était encore partagé sur la conduite à tenir lorsque les fourés du sous-bois s'agitèrent. Bientot en surgit une troupe de guerriers en armure noire, le visage recouvert d'un masque de fer, armés de haches aiguisées, qui encerclèrent les compagnons.

Spoiler:
 


Mais il ne s'agissais pas là d'orcs, ni meme de mauvais hommes: leur carrure et leurs barbes annonçaient des nains. Cependant, ce n'étaient pas des sympathiques mineurs buveurs de bière que tout le monde connait. Non, ceux-là étaient une troupe de nationalistes nains, et leur comportement semblait franchement hostile.

Nul n'ignorait que depuis longtemps un mouvement idéologique s'était levé parmi le peuple naugrim, et connaissait son apogée avec le commencement de la Dagor Dagorath. Le nationalisme nain clamait la supériorité de la race naine, et auccusait elfes et humains de tous les malheurs de ce peuple depuis l'aube des temps. Bien que le Haut roi des nains de terre du milieu, Dùrin de Khazad-Dum, leur voua une haine farouche, les nationalistes avaient étendus leur influence, et parcouraient en bandes armées les campagnes, s'en prenant aux elfes et aux humains isolés. Il n'y avait aucune pitié ni aucune raison à attendre de ces guerriers froids comme la pierre, animés d'un fanatisme haineux.

Les nationalistes fixaient depuis un certain moment les compagnons, les yeux méfiants et hostiles, quand l'un d'entre eux, qui semblait etre le chef, s'exclama:

-Une elfe ! C'est une elfe !

Il venait en effet de repérer Ashrindir. Aussitot, la haine submergea les nains, qui dégainèrent leurs armes, pret à massacrer les malheureux guerriers. Leur chef clama, se jetant sur kla pauvre Ashrindir:

-A mort ! Pour la grande race des Naugrims !

Sa hache s'appretait à s'abbatre sur la malheureuse quand une lumière blanche éblouissante jaillit du baton de Radagast, et le nain au coeur noir se retrouva propulsé dans les airs dans un bruit d'explosion. Le Mage Brun venait de sauver la vie d'Ashrindir, mais aussitot tous les nains se ruèrent en hurlant de rage sur les compagnons, décidés à venger dans un bain de sang leur chef...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mar 17 Nov - 20:10

Erkenbrand chevauchait avec sa petite colonne de rohirrims. L'armée principale étant en campagne, le Roi l'avait envoyé retourner en Rohan pour y protéger le peuple et la terre. C'est ainsi que le Maréchal de la Marche Ouest avait divisé ses troupes et n'avait gardé qu'une trentaine de cavaliers avec lui pour effectuer une patrouille des plus banales. Profitant de l'absence des soldats, les orques étaient revenus à la charge, détruisant et pillant tout sur leur passage. Erkenbrand en avait déjà occis plusieurs jusqu'à ce qu'il débouche sur ces champs, donnant sur une forêt. Après avoir effectué un rapide tour d'horizon, l'instinct du jeune rohirrim qui le tenait au ventre depuis déjà de nombreuses minutes le prit entièrement. Quelque chose le poussait vers la forêt, mais il n'aurait su dire quoi. Il chevauchait en tête de la troupe, aussi dirigea t-il sa lance vers la droite, indiquant le chemin à suivre. Le contingent de cavaliers vira donc plein Est, droit sur la forêt. A peine avaient-ils pénétrer dans le domaine sylvestre qu'une explosion blanche illumina montures et cavaliers. Une explosion blanche avec une terrible détonation. Erkenbrand avait bien fait de venir par ici.

"Cavaliers, préparez armes ! Pour le Rohan !

C'est ainsi que la troupe accélera jusqu'a une petite clairière d'où des cris provenaient. Stoppant sa troupe, Erkenbrand put apercevoir une drôle de scène. Des nains, aux armes levées et acérées semblaient faire face à trois voyageurs, de formes et de tailles humaines. La scène était hostile et les voyageurs n'auraient pas une chance de s'en sortir. Nul ne pouvait se comporter ainsi en Rohan, telle était la loi et la volonté immuable d'Eorl le jeune. Que maudits soient ces naugrims ! Le Maréchal se retourna vers ses cavaliers qui avaient formé une colonne.

"Cavaliers, qui que soient ces nains, ils sont hostiles envers des voyageurs. Nous ne pouvons tolérer ceci ! Brisons leur attaque puis voyons ce qui se passe. Pour Eorlingas ! A la charge !

Dans un concert de cris et de hurlements, la troupe chargea les sous-bois, qui s'emplissaient eux aussi de cris de guerre. Erkenbrand, en tête de colonne, arriva sur les nains au moment où ils étaient à portée de combattre les humains. Hurlant, il projetta sa lance sur le premier naugrim. La lance transperça le cou du petit être comme un boeuf. Soudain, la troupe naine se retourna vers un nouvel ennemi : trop tard. Les rohirrims étaient sur les naugrims et la charge lancée ne semblait pas pouvoir être arrêtée. Le Maréchal quant à lui avait dégainé son épée et se dirigeait déjà avec célérité vers un nouvel ennemi, un nain avec un corps de fer qui levait sa hache. Si les rohirrims faisaient vite, la plupart des nains seraient tombés avant d'avoir pu frapper et le calme reprendrait la forêt une fois que les représentants des habitants des mines auraient été persuadés de ne pas combattre...
Revenir en haut Aller en bas
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 25 Nov - 17:11

Ashrindir n’eut pas le temps d’avoir une réponse : une horde de nains violents et sales les assaillaient. Ils braillaient comme des poules en leur fonçant dessus. Leur chef était probablement le seul habillé entièrement de noir. C'était des Naugrims, des nains nationalistes qui haïssait encore les elfes comme au temps des premiers hommes. Ils étaient eux même haïes de leur race, provoquant toutes les peuples pour leur propre plaisir, tuant et pillant sans distinction les alliés du Mordor ou ceux de la Terre.
Les yeux du chef étaient aussi sombres que les abysses de l’enfer, ses cheveux aussi noirs et sales que les tas de fumiers des fermiers de la Comté… A leur vue, l’elfe essaya de se protéger le visage et Neharmack se déplaça devant elle. Seulement les nains n’étaient pas aveugles, et même s’ils n’étaient pas grands, ils pensaient à regarder les individus de haut en bas. Elle fut donc découverte en quelques secondes, et la réaction des nains fut aussi prévisible que d’habitude… Ils hurlèrent quelque chose comme « une sale elfe » et lui foncèrent dessus… Bref, elle avait déjà sortis ses katanas pour se battre lorsqu’une lumière blanche explosa. Le magicien qu’elle venait de rencontrer avait utilisé ses pouvoirs pour tuer le nain en tête. Les autres nains ne parurent même pas gênés. L’habitude peut être, ils n’étaient pas très aimés des autres peuples, et encore moins du leur. Sans doute qu'un membre de moins ou de plus ne semblait pas être la fin du monde, et ils continuèrent à foncer sur Ashrindir. Les lames s’entrechoquèrent rapidement et proprement. Pas besoin de faire du bruit, pas besoin d’éclabousser. Les nains attaquaient, fendaient, visaient… et l’elfe repoussait tant bien que mal chacun des coups.

Aucun des combattants n’étaient encore tombés lorsqu’un groupe de Rohirrims arriva. Il se scinda en deux et attaqua le groupe de nains. Après quinze minutes à peine, Neharmack et Ashrindir se retrouvèrent dos à dos, essoufflés et indemnes. Leur attaque avait été un combat singulier. Pour une fois, ils n’avait pas combattu ensemble pour le travail. Ils avaient combattu ensemble pour la protéger elle. Là, ça allait être compliqué à expliquer au magicien. Ils étaient des mercenaires qui tuaient pour l'argent, et finissaient finalement en guerre patriotique pour sauver une elfe...
Les cavaliers avaient exterminé l’ensemble des nains de façon ordonné et rapide. Une fois encore, ils avaient séparé les archers et les bretteurs, avaient mis hors de capacité les archers, les avaient tués, puis avaient combattus à pieds les épéistes qui restaient. Lorsqu'ils eurent finis, les simples soldats empilèrent les corps pour les faire brûler. Neharmack les aida et en profita pour visiter quelques armures. Pendant ce temps, le chef des cavaliers descendit de son étalon, s’avança calmement vers le magicien et se présenta d’une voix de centaures. Ashrindir aurait voulu partir et les laisser tranquille. Elle n'était plus maître de cette histoire, mais la fatigue la submergea. Le magicien devait l’aider et elle pourrait enfin les quitter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 20 Jan - 22:59

Surpris par l'arrivée des nationalistes nains comme par leur aveugle folie meurtrière, Radagast se servit de son baton et de son estoc pour parer tant bien que mal les coups de ses adversaires. Le Mage brun était habile à l'apée, mais il répugnait à utiliser son arme la plus puissante: la Magie. En effet, il lui aurait suffi de deux ou trois sortilèges bien choisis pour se débarasser définitivement de cette horde de fous furieux. Pourtant, Radagast avait toujours hésité à utiliser ses dons d'Istar, qu'il croyait dédiés à l'amour et à l'harmonie, à des fins guerrirèes. C'est pourquoi, tant que la situation ne l'exigerait pas, il se refuserait à s'en servir.

Puis c'est alors que surgirent soudain les cavaliers du Rohan menés par Erkenbrand, qui se jetèrent sur les assaillants. Les Nains furent rapidement balayés, et le chef de la petite troupe se présenta à Radagast


-Bien le bonjour maitre. Heureusement que nous passions par ici, à ce que je vois. Puis-je connaitre votre nom ?

Le Mage Bun se présenta comme Aiwendil d'Andrast, mais ne déclina pas l'identité de ses compagnons, préférant laisser ce soin à ces derniers. Il mentionna également une "quete" qui les aurait conduit jusque dans cette foret reculée, avant de se retrouver aux prises avec els Nains Noirs. Le rohirrim saisit bien que les nouveaux venus souhaitaient garder un certain secret autour d'eux, et il n'insista pas de ce coté-là.

Tandis que la plupart des cavaliers mettaient peid à terre, Radagast ajouta à l'adresse d'Erkenbrand:

-Capitaine, mon ami aigle a été blessé par les flèches d'un orc perfide, et j'ai été contraint de l'abandonner pour secourir mes autres compagnons. Pourriez-vous venir à son aide ?

Radagast souhaitait de tout son coeur aider Gwaihir son ami, mais il voulait là faire d'une pierre deux coups: sauver l'aigle géant tout en éloignant quelques instands les rohirrims. Bien que ces derniers restent des sauveurs inespérés, il paraissait urgent au magicien de converser en secret avec Ashrindir et Neharmack.

Erkenbrand n'attendit pas et dépécha les ordres à un de ses lieutenants. Ce dernier se remit immédiatement en selle et clama au reste de la troupe:

-Dix hommes avec moi, à la clairière !

Radagast ne put s'empecher d'etre déçu: il aurait aimé que tous els rohirims s'éloignent quelques instands. Mais Erkenbrand était resté avec quatre autres cavaleirs, tandis que les autres partaient au secours de Gwaihir. Le silence se fit pendant quelques secondes, puis Erkenbrand s'avança face à Ashrindir:

-Noble dame, je ne crois pas que nous ayons été présentés.

Meme si le capitaine semblait respecter toutes les règles de la convenances, Radagast ne put s'empecher de remarquer une certaine gene dans son attitude. Ses yeux restaient dardé sur Ashrindir, ses jambes paraissaient mal assurées, son front était luisant. A coup sur, il n'était pas insensible à la beauté et au charisme de l'elfe mystérieuse...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Neharmack
Rôdeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 25
Localisation : Entre deux ravines et un sous bois.
Humeur : Et si nons âmes étaient liées?
Date d'inscription : 19/04/2009

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 18
Etat mental: En paix

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 27 Jan - 12:22

*3 mois de paye, je parie trois mois de paye qu'il ne va plus se sentir...*

Le capitaine se rapprocha d'un pas, le teint plus clair et la démarche moins assurée.

*3 autres qu'elle va le rembarrer vite fait bien fait et que je vais encore prendre à la place de cet abruti...*

"Noble dame, je ne crois pas que nous ayons été présentés."

Même le magicien esquissait un sourire en regardant du coin des yeux le capitaine rohirrim trembler légèrement devant Ashrindir.

*And the Winner Is Neharmack... Mon Dieu que les hommes sont prévisibles...*

Neharmack leva les yeux au ciel d'un air désespéré. Mais qu'est ce qu'elle avait de plus que les autres cette fille? Elle n'était même pas humaine, elle avait des cernes de trois pieds de long qui la défigurait, un teint bleuâtre qui ne l'a mettait pas franchement en valeur et des yeux de chat qui transperçaient sa race. C'était attirant ça??
Blasé, il se rapprocha d'elle : avec un peu de chance il gagnerait son second pari.


"Seigneur..." répondit elle en inclinant légèrement la tête.
"Je vous avouerai que votre présence vient de nous sauver la vie! Dans peu de temps elle sauvera aussi celle de l'aigle de notre ami... J'espère que nous ne vous ralentirons pas trop dans votre quête... Nous vous serons redevable éternellement!"

Elle regarda Neharmack avec une lueur d'amusement aux tréfonds de ses yeux.

*Si en plus elle peut lire dans mes penser... Je vais perdre toutes mes paris*

Un geste discret du magicien lui fit tourner la tête, visiblement le fait que toute la troupe ne sois pas partie le laissait sur sa fin. Le capitaine, dos au spectacle ne voyait plus rien d'autre que l'elfe. Le rôdeur se décida donc pour faire partir rapidement ce gêneur et benêt de soldat qui n'avait pour cerveau qu'une graine de chou.
Un coup rapide dans les côtes de l'elfe et un petit signe de tête en direction du magicien firent comprendre à Ashrindir que si elle pouvait se débrouiller pour le faire partir, se serait plus simple... Elle se décida donc pour la méthode douce du *je te plais donc tu m'obéis!*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 3 Fév - 17:10

*Bande de gniouf*

Maintenant elle allait devoir faire partir le capitaine en lui faisant les yeux doux, mais où allait le monde??
Pressée d'en finir, l'elfe ouvrit le bouche pour lui faire un petit compliment qui le jetterai à ses pieds puis elle l'enverrai paître de l'autre côté de la colline voir si l'aigle y étais. Après tout, si le but était d'en finir le plus rapidement possible, il fallait bien lui demander d'y aller.
Tout aurait pu se dérouler tranquillement si le vole d'un carreau d'arbalète n'était pas venu plomber l'ambiance en trouant le crâne du capitaine. Entré par l'arrière, ressorti entre les deux sourcils, le carreau finit sa course dans l'herbe devant Ashrindir...
Esbobie, elle ne pu qu'ouvrir et fermer la bouche de manière stupide pendant une vingtaine seconde, le temps que le capitaine tombe dans ses bras, un filet de sang au coin de la bouche et coulant le long de son nez.
Il était mort.
Un second carreau fendit l'air mais l'elfe avait retrouvé ses réflexes : en deux temps, trois mouvements elle était déjà en bas du monticule, dans les fourrés, pour chercher le meurtrier. Un nain trapu et trois fois plus sale que les autres slalomait en direction du cœur de la forêt. Ashrindir ne prit même pas le temps de le jeter à terre que la tête barbue reposait entre les fougères. D'un pas lent, elle remonta la pente, son sabre noir de sang à la ceinture, la tête du nain dans la main gauche et son corps dans la droite.

"Je crois qu'il faudrait prévenir les hommes..." Lança-t-elle au magicien en déposant d'un geste sec le corps trapu et la tête.

Elle retourna ensuite vers le corps du rohirrim en chantant doucement. Elle passa doucement sa main sur les yeux du mort pour les fermer avant que la peau n'ait trop refroidi et qu'il soit impossible de lui faire faire un seul mouvement. Elle sortit ensuite l'épée encore chaude du sang des nains pour la poser sur son torse et coinça les mains de mort dessous pour les bloquer.

*Encore un mort... Et dire que j'allais lui demander de partir* Une ombre de regret voilà les yeux de l'elfe. Ce n'était qu'un peu plus de gris dans ses yeux.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Ven 5 Fév - 10:24

La mort violente du malheureux Erkenbrand bouleversa Radagast. Mais le magicien se tenait sur ses gardes: il savait désormais que quelqun leur tirait dessus. Scrutant les fourés de ses yeux d'Istar, il parvint à repérer une ombre anormale à quelques pas seulement d'eux. Il leva alors son baton, et chuchota une mystérieuse incantation. L'instand d'après, un rayon d'une blancheur immaculé jaillit evrs les fourés. Puis on vit s'élever dans les airs un orc arbalétrier, la tete en bas, qui hurlait de terreur. La Magie de Radagast lui permettait de soulever la vile créature par les pieds, de manière à la tirer hors de sa cachette.

Levant son baton encore plus haut, le Mage Brun rapprocha l'orque volant de lui. Ce dernier cessa un instand ses cris bestiaux pour plonger ses yeux dans celui du mage. Sa courte intteligence lui permit de deviner à l'avance la question de ce dernier, et il parvint à articuler, dans une forme archaique de noir-parler:

-Non... vous pouvez me crever, je ne dirai jamais rien !

Le regard de Radagast se fit plus insistant, plus froid aussi. Du fait de son appartenance aux Istari, il maitrisait à la perfection l'art de l'hypnose, ce qui lui permettait d'agir à sa volonté sur les esprits faibles. Les yeux de l'orque s'écarquillèrent, puis progresssivement, sa résistance s'estompa. radagast articula d'une voix monocorde, mais péremptoire:

-Maintenant, tu vas me dire où sont tous tes camarades, et ce que vous cherchez.

L'orque répondit aussitot avec enthousiasme, comme si il voulait faire plaisir à son hypnotiseur.

-Le Maitre nous y a envoyé. Le Maitre veut détruire les arbres vivants qui se terrent dans la foret, car ils ont déclaré la guerre au Maitre. Les autres se sont dispersés dans la foret, mais Guglok et sa troupe ont établi un camps de base aurpès de la cascade.

Radagast se fit sombre. Des ents, dans cette foret ? Si c'était le cas, il fallait les sauver de la vengeance de Morgoth: la race des bergers des arbres était sur la voie de l'extinction, pire encore que les Elfes. Il reposa l'orque à terre, et s'adressa à lui sur le meme ton monocorde:

-Maintenant, tu vas revenir au camps de base. Tu diras à Guglok et aux autres que els intrus ont été éliminés, qu'il n'y a plus de raisons de s'inquiéter.

Tel un petit chien soucieux de plaire à son maitre, l'orque secoua la tete et s'évanouit dans els fourés. Le regard grave, le Magicien brun se tourna vers ses compagnons, neharmack et Ashrindir.

-Mes amis, je pense que nous devrions laisser nos Rohirrims où ils sont pour l'instand. Ce sont des guerriers valeureux et expérimentés, ils sauront se défendre face à quelques orques. Non, il nous faut au plus tot repérer et éliminer les patrouilles ennemies qui traquent ces Ents.

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Ven 19 Fév - 15:15

*Ils veulent tuer les Ents*

L'elfe était abasourdit. Si une cause valait bien, pour un elfe, de mourir c'était bien celle-ci : sauver les Ents! Vieille comme elle seule pouvait l'être, cette race était au bord de l'extinction puisque les Ents femmes étaient introuvables. Réveiller la fureur des Ents mâles en les attaquants provoqueraient la mort des orcs, cette idée stupide pouvait néanmoins provoquer la chute plus rapide la race. C'était abhérant, et pourtant l'elfe ne pouvait pas avoir cauchemarder cette réponse inattendue de l'orc.

Lorsque le magicien pris les rennes de l'opération, l'elfe et son acolyte se laissèrent faire. Les rohirrims trouveraient
à leur retour leur maître allongé en position funéraire, comme tous les autres soldats morts pendant l'affrontement. Une lettre rédigée rapidement par l'elfe leur ferait comprendre que victime d'une attaque éclaire par un dernier nain rebelle avait tué leur chef et qu'ils étaient priés de retourner le plus rapidement chez eux puisque des troupes ennemies étaient à prévoir dans les environs. Un orc trouvé dans les parages ayant avoué la raison de leur présence, l'étrange groupe finirait la mission seule et les priait de ne pas faire de folie en les suivant.

La lettre posée sur le torse de général, Ashrindir récupéra son cheval et rejoignis au petit trot les autres qui s'avançaient déjà dans les
sombres sentiers de la forêt.

Zigzaguant entre les racines qui sortaient de la terre sèche et usée, les chevaux marquaient le sol de leurs sabots, laissant à tout autre le choix de les suivre ou non. La forêt n'étant pas très engageante, Ashrindir vota pour le voyage seule. Les multiples bruits qui l'entouraient n'étaient absolument pas rassurant même pour un elfe. Les oiseaux étaient inexistant et les plantes qui d'habitude envahissent les sous bois ne jonchaient que sur quelques plaques de terres un peu moins sèches. Visiblement ce côté de la forêt était déserté et désertable par tous... Que faisait donc les orcs aussi près de ce côté du bois?

Rattrapant le cavalier magicien elle se permit de lui demander :

"Dites, vous ne pensez pas que votre ami l'aigle nous retrouvera dans cette forêt? Et autre chose, les Ents ont ils vraiment une chance de se réveiller comme au temps d'Elessar pour vaincre la menace orc si nous n'arrivons pas à temps pour les prévenir?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Sam 20 Fév - 22:58

Radagast avançait désormais silencieux, à la tete du groupe, au coeur de la foret. Ses yeux suivaient le chemin dessiné entre les fourés, mais son esprit était bien ailleurs. Depuis son arrivée ici, le Magicien brun tentait d'entrer en contact avec les créatures vivantes de ce lieu, les animaux, les arbres et les fleurs, tel qu'il le faisait en permanence. car plus que tous els autres Istari, il vivait en complète communion avec les forces de la Nature, au point d'en avoir renoncé à la vie parmi les Enfants d'Ilùvatar. Mais ici, c'était tentative vaine. Non seulement un silence de mort régnait, tel qu'Ashrindir avait pu le sentir, mais l'esprit de la Nature restait absent, comme plongé dans une profonde torpeur. En dehors de Rodeur le raton laveur, qui suivait toujours le groupe en retrait, d'Ashrindir, de Neharmack et de lui-meme, il lui semblait bienq ue tous els animaux avaient fui. les plantes étaient bien là, mais elles ne dégageaient aucune aura, comme figées.

Radagast s'interrogeait encore sur ce prodige quand Ashrindir l'interpella:


"Dites, vous ne pensez pas que votre ami l'aigle nous retrouvera dans cette forêt? Et autre chose, les Ents ont ils vraiment une chance de se réveiller comme au temps d'Elessar pour vaincre la menace orc si nous n'arrivons pas à temps pour les prévenir?"

Les interrogations de l'elfe étaient légitime, et le mage y répondit sincèrement.

-Gwaihir est le roi des Aigles, sa vie est l'une des plus perçantes de cette terre. Meme au coeur de la nuit, il pourrait nous repérer. Par ailleurs, nous avons déjà partagé de nombreuses aventures, il serait capable de retrouver mon aura.

Je ne saurais répondre avec certitude à votre deuxième question, maitre elfe. Bien des années se sont écoulées depuis leur dernier réveil, et certain Ents peuvent hélas avoir déjà succombé à la torpeur des arbres. Ils pourraient ne pas se réveiller assez vite pour échapper aux flammes des orcs.

Radagast ne put empecher sa voix de s'affaiblir à cette évocation. Les Ents étaient l'une des plus antiques créations des Valars, et l'une des plus belles. Etait-il possible de les voir disparaitre sous la marée des ténèbres ? Non, il fallait l'empecher quel qu'en soit le prix. L'amoureux de la nature qu'était le magicien se battrait jusqu'au bout pour protéger les Gardiens des Arbres.

C'est alors que Radagast s'arreta brusquement, et fit signe à ses compagnons d'en faire autant. Il tendit les oreilles, et ses pires craintes se confirmèrent. Son ouie fine détecta à une centaine de pas à l'Ouest l'avancée d'une troupe armée, sans doute des orcs. Ils semblaient pressés, et se dirigeaient tous droit vers eux. Le Mage brun essaya de repérer les auras des nouveaux arrivants, et repéra à leur tete une créature qui n'était ni orque ni humaine. Son anxiété n'en fut qu'augmentée, et il commanda à ses compagnons:

-Vite, cachez-vous derrière ces rochers derrière. Quelque-chose qui ne m'inspire nulle confiance arrive sur nous.

Son ton était péremptoire: la situation l'exigeait.

Les sens d'elfe d'Ashrindir pouvaient déjà pressenti le danger. Saisi par la peur, Rodeur le Raton laveur se blotit instinctivement autour des jambes de l'elfe.

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 24 Fév - 21:02

Le magicien répondit franchement à Ashrindir ce qui n'eut pas forcement l'effet escompté, surtout lorsqu'il répondit pour les Ents... Mais que pouvait-on faire de plus que de se dépêcher pour les prévenir? Malheureusement pas grand chose...

Lorsque les fibres du corps du magicien se raffermirent, l'elfe compris que quelque chose ne tournait pas rond. En élançant ses sens, elle sentit qu'un groupe s'approchait d'eux. Les traits du magicien se fermant encore un peu, l'elfe comprit que le groupe était une menace. D'une voix ferme il leur ordonna de se cacher derrière un éboulement de rocher. Les humains étaient facilement cachâbles mais pour les chevaux c'étaient une autre histoire. Ashrindir dû leur apposer les mains pour les calmer puis leur faire comprendre qu'ils devaient se coucher serrer les uns contre les autres, ce qui n'était pas vraiment une mince affaire même pour une elfe. Après cet exercice elle s'assit le dos contre les rochers, la face tournée de l'autre côté du danger. Le magicien était à quelques centimètres d'elle les yeux fermés.

* Il doit essayer de les visualiser * pensa-t-elle

Neharmack était assis de l'autre côté et essayait de sortir doucement son épée de son fourreau. Le cliquetis de l'arme poussa Ashrindir à mettre un doigt sur sa bouche pour lui intimer de faire moins de bruit et finalement Neharmack abandonna son projet. Le silence régna quelques instants et Ashrindir en profita pour essayer de localiser les gêneurs. Ils devaient être une trentaine bien armée et visiblement la créature en tête n'était pas un sang pur. Ce n'était ni un orc, ni un gobelin, ni rien de ce que l'elfe avait déjà pu voir.

*Encore un essai de ces vauriens !* jura-t-elle intérieurement.

Elle fit discrètement signe à ses compagnons du nombre d’arrivant et se radossa contre le rocher. Un animal vint se frotter aux jambes de l'elfe. Celle-ci sursauta doucement, ne s'attendant pas à voir un animal s'approcher d'elle. D'habitude son sang de loup les faisait fuir ou au moins se méfier. Voyant qu'il sortait finalement de la manche du magicien et qu'il hésitait à y retourner elle se pencha pour l’attraper et le caresser. Ses mains effectuaient des allers et venus sur les poils soyeux de l’animal qui se détendit peu à peu.
Visiblement la troupe arrivant lui faisait plus peur que l’elfe loup.

Ashrindir regarda le magicien qui avait toujours les yeux fermés. Ça concentration était impressionnante et l’elfe ne voulu pas l’interrompre. En se retournant vers Neharmack, elle lui donna un coup de coude qui lui fit perdre l’équilibre et fit donner à l’humain un coup de pied aux chevaux qui se tenaient tranquillement allongés. Quelques hennissements se
firent entendre alors que la troupe arrivait pile de l’autre coté de l’éboulement. Un silence de mort se fit entendre du coté des trois compères pendant que des pas se faisaient entendre. L'elfe pria pour que leur marche ai couvert les hennissements mais des bruits de bottes lui apprirent qu'ils allaient bientôt être découvert.
Après quelques secondes, les pas se faisaient toujours entendre et pourtant ils se séparaient comme si la moitié venait vers eux et le reste continuait son chemin. Une tête verte apparu rapidement et Ashrindir n'y tenant plus dégaina ses armes et la coupa.

"Je crois que je vais avoir besoin de vous" lança-t-elle aux deux autres alors qu'elle se ruait contre les ennemis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Sam 6 Mar - 23:07

Nos trois compagnons se tenaient tapis dans leurs cachette, prets pour l'embuscade, lorsque les ennemis attendus survinrent des fourrés. Il s'agissait d'une troupe assez nombreuse d'orcs laids et crasseux, mal armés, tels qu'on les comptait par milliers dans les rangs de Morgoth. Ils devaient etre une quarantaine, dont un bon tiers d'archers, et à leur tete marchait un etre sombre tout de noir vetu. Il était bien trop grand pour etre un orc, mais sa taille n'était pas celle des hommes. Son armure en métal lourd résonnait sur le sol tandis qu'il se déplaçait, scrutant lrs alentours d'un oeil soupçonneux. Intrigué, Radagast chercha à apercevoir le visage de ce mystérieux inconnu, qu'il pressentait comme un adversaire redoutable. Quand enfin il l'aperçut, ses yeux se figèrent.

*Non... ce n'est pas possible...*

En fin de colonne marchaient une dizaine d'orcs, qui tiraient péniblement des longues cordes artisanales. Ces dernières étaient reliées à un arbre de grande taille, à l'aspect presque humain, qui semblait plongé dans une léthargie anormale. Une seconde stupeur frappa le Magicien brun lorsqu'il vit la créature ainsi capturée. Non seulement il s'agissait d'un Ent, fait prisonnier après une lutte désespérée (certaines de ses branches étaient marquées de coups d'estoc), mais il s'agissait d'un Ent comme il n'en avait jamais vu Sa taille était plus petite que celle des autres membres de son espèce, ses branches étaient plus courts et les traits de son visage anormalement fins. Radagast n'osait y croire: s'agissait-il d'une Ent-femmes, de ces compagnes des Ents qu'on croyait disparu depuis la fin du second Age ? Et puis pourquoi pas, après tout ? Certaines Ents-femmes pourraient très bien avoir survécu aux terribles combats de Dagorlad et s'etre réfugié dans les endroits les plus reculés du monde, peu désireuses de revoir leurs compagnons.

Radagast méditait encore sur ces étranges révélations quand Ashrindir crut bon d'intervenir. L'elfe solitaire bondit des fourés et décapita le premier orc qui passa. Immédiatement tous els autres dégainèrent leurs armes, tandis que le regard malveillant du leader de la troupe se posait sur elle. Malgré toute la patience dont il savait faire preuve, Le Magicien brun ne put s'empecher de froncer les sourcils. Ashrindir avait beaucoup de qualités, mais elle venait vraiment d'agir telle une sotte ! Il lui aurait fallu laisser agir Radagast en premier, qui aurait alors pu profiter de 'leffet de surprise pour balayer bon nombre d'adversaire. A présent, il allait devoir intervenir dans le feu de l'action, et l'issue du combat était incertaine.

L'Istar bondit à son tour de sa cachette et leva son baton, tout en murmurant quelques mots de la langue de Valinor. Des éclairs argentés jaillirent de son batons et vinrent frapper violemment la troupe des ennemis. Frappés de pleins fouets, une huitaine d'orcs s'effondrèrent raide morts, tandis que les autres lançaient des regards apeurés en direction de l'auteur de cette attaque, leur légendaire couardise les empechant de répliquer. La voix de radagast tonna alors en direction du capitaine ennemi:

-Maeglin !

Ce dernier se retourna lentement, révélant à Radagast un fin visage elfique. Oui, il s'agissait bien là de Maeglin fils d'Eol, l'elfe de la lignée de Fingolfin qui s'était rendu coupable de la plus infamante des trahisons du Premier Age. Neveu du roi Turgon et général adulé de Gondolin, il avait pourtant livré la ville bénie aux troupes de Morgoth, qui s'y étaient livrées à un abominable carnage. Cependant, contrairement à la plupart des serviteurs du Mal, Maeglin n'avait agi ni par cupidité ni par envie de tuer. Aussi étrange que cela puisse paraitre, c'était l'Amour qui l'avait jeté dans les bras de l'Ombre. Il avait voué en effet une passion non réciproque pour sa cousine Idril Celebrindal, et le dédain de cette dernière l'avait d'abord mené vers le désespoir, puis du désespoir à la colère et enfin à la haine. C'était pour épouser sa cousine et se venger du mari de cette dernière, Tuor, que Maeglin avait accepté de trahir sa cité bien-aimée. Mais durant la bataille, ce fut Tuor lui-meme qui le précipita du haut des murs de Gondolin, le punissant pour sa trahison.

Maeglin avait-il survécu à sa chute et avait-il erré pendant des millénaires ? Ou avait-il été resucité comme tant d'autres serviteurs de Morgoths ? Le fait était là: désormais, il servait avec ferveur les Ténèbres en tant que général. Un sourire glacial, n'exprimant rien d'autre que le désir de combattre, anima le visage de l'Elfe Noir. Il se désintéresa soudain d'Ashrindir et, d'un signe de tete, ordonna aux orcs encore vivant de lui régler rapidement son compte. Il dégaina un cimeterre à la lame noir comme la mort, et s'avança d'un pas mesuré vers son nouvel adversaire.

Radagast essaya bien de lancer des attaques mentales avec sa magie, tel qu'il en avait l'habitude pour affaiblir son adversaire. Mais toutes ses tentatives se heurtèrent à un mur: Maeglin semblait etre devenu assez savant en magie noire pour se protéger des pouvoirs des Istari. C'est donc à l'épée que ce différend allait se régler.

Le Magicien leva sa lame, et un combat féroce s'engagea entre les deux leaders, tandis que les orcs se rpécipitaient tels des loups affamés sur Ashrindir. La malheureuse se trouvait désormais à un contre vingt, mais un allié inattendu se porta à son secours: Rodeur. Bondissant d'un arbre, le raton laveur sauta en lachant un cri animal sur le plus fort des orcs. La créature tomba par terre, et se débattit en vain tandis que l'animal lui lacérait férocement le visage. Stupéfait par cette intervention salvatrice, les orcs restèrent quelques secondes à regarder stupidement la scène. Un délai suffisant à Ashrindir pour repartir à l'assaut. Qui plus est, la plupart des orcs chargés de surveiller l'Ent-femme prisonnière s'étaient évanouis au moment de l'attaque de Radagast: une occasion unique de libérer la malheureuse.

Un impitoyable duel à l'épée faisait toujours rage entre l'Istar et l'Elfe Noir. Petit à petit, Radagast se rendait compte de la dangerosité de son adversaire. Maeglin était un véritable maitre tacticien: il arrivait à prévoir et parer la plupart des fentes de son adversaire, pour contrattaquer impitoyablement et le pousser dans ses retranchements. De son coté le magicien était habile au maniement du glaive, malgré son aspect innoffensif. Privé de ses pouvoirs, il était désormais à égalité avec son adversaire. Il tenta de le destabiliser par des paroles:

-Misérable traitre ! Idril et les autres survivants vous ont maudit pour ce que vous avez fait !

Soudain, l'assaut de Maeglin perdit en vigueur. Une court instand, un regard désemparé passa dans les yeux de l'Elfe Noir. Etait-ce la mention de celle qu'il avait tant aimé qui l'avait touché ainsi ? Restait-il encore quelque-chose à sauver en maeglin ? Quoi qu'il en soit, cet instand de faiblesse ne dura guère, et l'Elfe repartit bientot à l'assaut, le regard plus noir que jamais. Une fureur ardente l'animait désormais, et il semblait vouloir en finir au plus vite. Mais en se battant ainsi, on pouvait comettre des erreurs. Effectivement, Radagast passa outres les défenses de l'Elfe pour lui infliger une rapide entaille au coude. Maeglin grimaça, puis repartit à l'assaut. Néanmoins, malgré tous ses pouvoirs, Radagast ne pourrait pas s'en sortir seul face à ce redoutable ennemi...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Lun 8 Mar - 0:13

Pris dans ses mouvements de poignets, l'elfe ne repéra l'embuscade que lorsqu'elle si retrouva plongée jusqu'au cou. Les orcs l'assaillaient et la repoussaient doucement vers la chute de pierres pour l'y coincer. Ils étaient une vingtaine et elle n'avait tout simplement aucune chance d'y arriver.
C'était sans compter sur l'intervention du raton laveur qu'elle avait tenu dans ses bras quelques minutes auparavant. Il se jeta comme une flèche sur un orc et lui lassera le visage. Le reste de la troupe ne vit pas le temps passer. Ashrindir les tuait comme on débite du bois, pendant qu'ils regardaient stupéfaits et abrutis la scène qui se déroulaient sous leurs yeux. Ils s'écroulaient un à un jonchant le sol de leur masse corporel. Le raton laveur continuait son manège avec violence, et Ashrindir du le décrocher pour pouvoir achever l'orc qui se lamentait à grands cris. Après avoir débarrassé le bosquet des orcs l'elfe jeta un coup d'œil aux alentours. Neharmack portait son bras en bandoulière. Il avait du être blesser dès le début du combat et se tenait aux rochers pour ne pas tomber.
Le reste la fit s'étouffer de douleurs et de stupeur.

Un Ent femme se tenait devant elle, complètement anéantie. Elle était telle un bouquet de fleurs sans eaux depuis une décennie. Il ne restait de son aura qu'une faible lumière qu'il aurait été vain de rallumer. Plus rien de la gaîté de cette race ne subsistait en ses traits. La jeune elfe n'avait jamais vu d'Ent femme, d'ailleurs peu, voir personne, ne pouvait se vanter d'en avoir croisé une dans son existence. Elles avaient fuit depuis une éternité dans une contrée lointaine et personne n'avait eu la chance de les retrouver pour permettre à la race de perpétuer. Les Ents pleuraient d'ailleurs souvent la perte de leur moitié.

*Et si c'est pour en retrouver dans cet état, c'est pas la peine* Pensa-t-elle

Vieille, fatiguée, déprimée. C'était tout ce qu'il restait de cet arbre qui ressemblait d'ailleurs plus à une souche. Le reste du spectacle n'était d'ailleurs pas plus réjouissant. Le mage qui avait déjà aidé l'elfe se battait contre un de ses congénères. Ashrindir n'aurait pu le reconnaître, mais son aura lui dévoila une fois de plus des facettes qui lui permirent de l'identifier.

*Maeglin*

L'elfe qui avait trahi sa patrie par amour et par désespoir.

A ce souvenir que lui rappelait les coups du sort, Ashrindir tomba à genoux. Les larmes perlaient sur ses joues telles des gouttes ruisselant sur les pierres des cascades. Son corps était secoué par des tremblements nerveux et se révulsait. Elle regardait fixement ce corps qui se mouvait gracillement et sa vision se floua. Les traits du vieil elfe se firent plus fin. Plus sombre aussi et plus félin. Un sourire carnassier apparu et le traître se retourna.

"Ashrindir"

La voix cristalline et ténor raisonna dans tout le corps de l'elfe. Elle réveilla en elle tout ce qu'elle avait mit tant de temps à enfouir. Ce visage qu'elle avait aimé pendant ces petites heures pour découvrir qu'il appartenait au pire des traîtres que la Terre avait porté.

"Annatar" appela-t-elle du voix cassée

Le loup repris place dans ses veines, contrôlant le flux et les battements du cœur. Elle se releva douloureusement, les yeux toujours vibrants, contrôlés par sa vision. Elle approchait doucement de Maeglin qui lui tournait le dos, se battant avec Radagast. Ses pas se firent plus légers lorsqu'elle arriva à un pouce de lui et soudainement elle leva le bras porteur du poignard pour l'abattre sur le torse de l'elfe.
Ses yeux stupéfaits de l'amant perdu lui rappelèrent la réalité. Regardant d'un air las les yeux de l'elfe s'embrumer peu à peu elle le prit dans ses bras et s'agenouilla à terre. Les larmes se firent plus nombreuses et plus amers.
Le corps de plus en plus raid, Maeglin la regardait comme pour la remercié. Pourtant Ashrindir se sentait mal. Elle comprenait cet elfe mieux que quiconque et elle venait de le tuer.

"Pardon... pardon... mille fois pardon, j'aurais du vous sauver, j'ai... j'ai confondu, c'était une erreur, je n'aurais jamais du..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Ven 12 Mar - 11:19

Radagast menait toujours un combat impitoyable contre Maeglin lorsqu'une épée elfique transperça l'elfe renégat de part en part. Ce dernier lacha son arme et observa, le teint livide, la blessure béante d'où jaillisaient des flots de sang. En s'affaissant à terre, il entendit els supplications de son agresseurs:

"Pardon... pardon... mille fois pardon, j'aurais du vous sauver, j'ai... j'ai confondu, c'était une erreur, je n'aurais jamais du..."

Face à cela, Maeglin afficha un regard étonamment impassible. On pouvait meme dire que cela lui était totalement indifférend. Radagast s'interrogeait encore sur cette étrange situation quand une nouvelle aura noire se fit sentir. Il leva un regard inquiet vers els cieux avant de clamer:

-A terre, tous !

Spoiler:
 

La silhouette d'un aigle géant déchira les cieux. mais il ne s'agissait pas d'un bon aigle tel le noble Gwaihir. Non celui-là appartenait à la race des "aigles noirs", ceux qui avaient été pervertis par Morgoth il y a bien longtemps, avant que ce dernier n'invente les Dragons et les Ombres ailées. Cet aigle était un ennemi des Peuples Libres, et sa venue n'annonçait rien de bien.

Brusquement, l'aigle plongea tel une fusée vers les compagnons. En un clin d'oeil, il prit le corps languissant de Maeglin entre ses serres et repartit vers l'éther aussi vite qu'il était venu. L'ordre de Radagast était bienvenue: quiconque resté debout à ce moment-là aurait pu etre déchira par le bec de l'aigle noir.

Tandis que Maeglin et son sauveur ne devenaient plus que des ombres sur l'horizon, le Magicien brun qui s'était relevé prit à nouveau la parole.

-Vous avez agi bien imprudemment tout à l'heure, Maitre Elfe. Ces orcs étaient nombreux et cruels: en attaquant prépaturément, vous auriez pu perdre la vie.

Il n'alla pas plus loin dans sa réprimande: à quoi bon accabler une Ashrindir déjà au bord de la crise de nerfs ?

Par ailleurs, la troupe devait faire face à une nouvelle menace. Une fois rétabli, Maeglin ne manquerait pas de lancer tous ses larbins à leur poursuite et d'accélérer sa vile mission. Car Radagast saisissait bien le désir de Morgoth: exterminer les Ents-femmes qui avaient trouvé refuge dans cette foret pour condamner définitivement leur espèce à l'extinction. Combien devaient-elles etre ? Une trentaine, pas plus. Et désormais, leurs jours à toutes étaient en dangers.

Pour l'heure, Le Mage Brun se pencha sur le cas de l'Ent-femme prisonnière. Sa vie n'était plus qu'un mince filet s'écoulant lentement, tant les années et la brutalité des orcs l'avaient affaiblie. Radagast dut avoir recours à totue sa magie pour insuffler un semblant d'énergie à l'Ent-femme, qui lui permit de relever sa tete de bois et de demander dans l'antique langue de son peuple:

-Où... où suis-je ? Qu'est-il arrivé ? Où est Menaelt ? Où...

Ce fut tout. L'Ent-femme était encore trop faible pour parler plus. Radagast se tourna vers Ashrindir et Neharmack:

-Il nous faut retourner vers le campement des Rohirrims: les orcs sont trop couards et trop pressés pour nous y attaquer. Nous pouvons y emmener cette créature: dans un abri sur, je serais plus apte à la soigner.

La tache n'était pas impossible: les Ents-femmes étaient beaucoup plus petites et légères que leurs époux. Avec un peu de magie de Radagast, les compagnons pouvaient fort bien la transporter en lieu sur...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Jeu 25 Mar - 20:01


"Vous avez agi bien imprudemment tout à l'heure, Maître Elfe. Ces orcs étaient nombreux et cruels: en attaquant prématurément, vous auriez pu perdre la vie."


La réprimande sonna comme un coup de glas. Mais que faisait-elle? L'elfe enchaînait les stupidités, risquait la vie de ses amis et d'inconnus, venait de blesser mortellement et de laisser s'échapper un des plus grands traître de l'Histoire que la Terre est portée. Mortifiée, elle se contenta de regarder l'Ent femme reprendre lentement connaissance et lancer furtivement ses premiers mots d'un regard perdu au magicien:

"Où... où suis-je ? Qu'est-il arrivé ? Où est Menaelt ? Où..."

Sans prendre le temps de lui répondre le magicien leur intima de partir avant que des renforts ennemis ne viennent les surprendre. Ashrindir toujours perdue se contenta de suivre les mouvements lancés par Neharmack. Elle attacha les chevaux par leurs licols et arracha quelques branches solides aux sapins de la clairière. Avec l'aide de l'humain elle matérialisa en quelques minutes une sorte de long traîneau où ils tirèrent l'Ent. Celle-ci devrait lever la tête pour ne pas gêner les chevaux mais au moins elle n'aurait pas à faire trop d'effort pour marcher. L'humain répondit alors au regard interrogateur du magicien:

"Gardez votre magie pour les moments d'insécurité fondés. Pour l'instant nous avons trois chevaux qui feront l'affaire."

Joignant le geste à la parole, Neharmack grimpa lestement sur la selle de son cheval. L'elfe et le magicien le suivirent d'un même mouvement. S'ébranla alors une drôle de compagnie montant trois chevaux qui eux même tiraient une Ent, peut-être dernière de sa race. Ils zigzaguaient entre les arbres pour permettre à leur traîneau de passer et ces détours les ralentissaient largement. Arrivés à la lisière du bois où tout avait commencé, ils bifurquèrent vers la gauche. Ashrindir laissa le commandement aux deux hommes et sauta de son cheval sur les branches de sapin. Son poids ne mettait pas en danger l'attelage et elle désirait parler avec l'Ent. Lorsque l'elfe se laissa tomber sur une des branches de la plutôt petite créature, celle-ci rouvrit à moitié les yeux.

Je suis fatiguée. Pourquoi m'avez vous arrachez à mes racines?
Où est Menaelt?

Le reste se perdit dans un gargouillement étrange d'où Ashrindir ne comprit que quelques syllabes. Retournant près de ses compagnons elle commenta d'une voix un peu plus réveillée.


Je crois qu'il va lui falloir de la bonne terre! Près de la capitale Rohirrim on dit que la terre est riche et qu'ils y ont fait pousser de nombreux vergers. Nous pourrions l'y laisser le temps de faire venir quelques Ents mâles non?
La question s'adressait plus au magicien qu'à Neharmack et Ashrindir le regarda pendant qu'il lui répondait amusé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Sam 27 Mar - 20:29

La troupe avançait le plus discrètement possible à travers la froide foret, emmenant avec elle une ent-femme bien mal en point. Radagast était perdu dans de sombre méditations, le regard rivés sur la brume qui se levait, quand Ashrindir l'aborda:

-Je crois qu'il va lui falloir de la bonne terre! Près de la capitale Rohirrim on dit que la terre est riche et qu'ils y ont fait pousser de nombreux vergers. Nous pourrions l'y laisser le temps de faire venir quelques Ents mâles non?

La remarque de l'elfe était fort pertinente, et contrastait avec son attitude d'il y a quelques instands. Malheureusement, le Magicien brun se devait d'y répondre honnetement:

-Votre idée est intéressante, Ashrindir Grenleaf. De fait, la terre d'Edoras est réputé comme l'une des plus riches de terre du Milieu. Hélas, je crains fort qu'un si long voyage ne puisse etre dangereux pour cette malheureuse, pour ne pas dire fatal. Quatres jours de marche nous séparent d'Edoras, et elle me semble bien trop affaibli pour supporter un si long voyage. Par ailleurs, en nous éloignant trop longtemps de cette foret, nous laisserons aux serviteurs de Morgoth l'opportunité de commettre de nouvelles atrocités. Et cela ne doit arriver à aucun prix !

Entretemps, nos compagnons venaient de parvenir devant un camps de base dressé somairement par les Rohirrims. Une palissade de dix pieds, au sommet de laquelle quelques cavaliers de factions surveillaient avec attention les profondeurs de la foret, se dressait face à eux. A l'intérieur du campement se faisaient entendre des henissements: les hommes de Rohan ne partaient jamais en campagne sans leurs chevaux. Non loin du fortin, à l'abri derrière un vieux chene, Radagast remarqua un bref instand un cercueil recouvert d'un voile noir. Il s'agissait sans doute de la dernière demeure du capitaine Erkenbrand, qui avait trouvé une fin tragique quelques heures auparavant.

Alors que la petite troupe s'approchait d'une poterne de bois, qui semblait etre la seule entrée du camps, une voix froide se fit entendre depuis la palissade:

-Halte ! Qui vive ?

Le rohirrim avait bandé son arc et en menaçait désormais radagast et ses compagnons. Ce fut ce dernier qui prit la parole:

-Je suis Radagast le Brun, nous nous sommes croisés tout à l'heure. Votre nouveau chef doit m'attendre.

Le soldat objecta, puis se retira de la palissade. Quelques instands plus tards, la poterne s'ouvrait et quatre soldats de Rohan en sortirent. A leur tete marchait un guerrier à l'allure digne qui portait quelque parements d'or sur son casque et sa cotte de maille. Il s'avança vers les arrivants avant d'enlever son casque en signe de salut:

-Bienvenue à vous, Magicien. Et à vous aussi, maitre elfe. Mon nom est Frumgar fils de Fram, et j'étais le premier lieutenant du capitaine Erkenbrand avant que ne survienne le tragique accident de tout à l'heure.

Le lieutenant tourna un regard compatissant enevrs la malheureuse Ent-femme, que ses soldats transportaient le plus doucement possible vers le camps. Il devait s'agir d'un connaisseur des Jours Anciens, qui saisissait la tragédie que signifierait la disparition des Ents. Fram releva la tete et continua son discours:

-Je me doutais bien que vous finiriez par revenir, c'est pourquoi j'ai ordonné à mes hommes de dresser ce campement provisoire. Les évènements qui ont lieu dans cette foret constituent un danger notoire, je crois que notre roi poura nous pardonner ce retard. Quand à cette malheureuse créature, nous tacherons de lui faire prendre racine dans de la terre fraiche en provenance du Sud. J'espère qu'elle pourra recouvrer des forces.

Mais ne restez donc point dehors: il serait dangereux de s'aventurer de nuit dans cette obscure foret...

Le rohirrim emmena donc Radagast et ses compagnons à l'intérieur du fortin. Le magicien jeta un regard circulaire sur le camps de base, découvrant une dizaine de tentes disposés en demi-cercle autour d'une tente centrale, plus élevée que les autres, qui semblait etre celle de Fram. Radagast sentait que, pour l'heure, lui et ses amis pouvaient se sentir à l'abri dans ce camps fortifié. Quelques cavaliers rohirrims à l'air fatigué, qui prenaient leur repas autour d'un feu de camps, se levèrent pour saluer le Mage et ses compagnons. L'Ent-femme avait été transportée dans une sorte de champs non loin de l'enclos aux chevaux, où les rohirrims entreprenaient de lui faire prendre racine. Le garde en faction devant la tente de Fram se mit au garde-à-vous au passage de son commandant, et souleva la toile pour que ce dernier puisse rentrer dans sa tente, suivi de ses invités.

L'intérieur de la tente de Fram se composait d'un lit de camps et d'un chevet, accompagné d'une table ronde où étaient disposés quantités de cartes, éclairés par une lampe à huile artisanale. Un intérieur à la fois modeste et confortable, digne d'un officier en campagne. Tout en retirant son casque et ses armes, le Rohirrim demanda d'un ton affable à ses invités:

-Et maintenant, Pourriez-vous m'expliquer ce qui vous est arrivé depuis notre dernière rencontre ?

[HRP: Ash', je te laisse le soin de raconter notre aventure et de faire avancer le rp Wink ]

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 31 Mar - 20:23

"Et maintenant, Pourriez-vous m'expliquer ce qui vous est arrivé depuis notre dernière rencontre ?"

Ashrindir comprit que la tâche lui revenait de raconter leur périple. Mais que dire à ce soldat...

*Euh j'ai fais une gaffe et j'ai failli tuer un des meilleurs magicien de la Terre?? Bon, soyons plus optimiste et objectif...*

"Nous nous sommes fait attaqués par un dernier nain rebelle après votre départ. C'est là que votre chef s'est fait tuer d'un carreau d'arbalète. Un orc agonisant a su nous dire que son camp se trouvait de l'autre côté de la forêt, nous n'avons donc pas pris le temps d'enterré Erkenbrand et de vous prévenir, nous sommes partis directement pour supprimer la menace. Malheureusement, au milieu d'une clairière nous avons rencontré des orcs et une nouvelle race qui leur ressemble fortement, mais qui est encore plus vigoureuse. Peut être plus petite que les Urukaïs mais toute aussi forte. Bref nous les avons tous tué et nous avons ramené leur prisonnier."

L'elfe s'arrêta un instant pour faire un petit signe en direction de la sortie. Elle désignait par là L'Ent femme qu'ils venaient de libérer.

"S'ils l'ont elle, ils peuvent très bien en avoir beaucoup d'autres. Jusqu'à présent nous avions cru qu'elles avaient disparu et aujourd'hui nous tombons sur elle, presque par miracle! Ce serait fou de ne pas la faire parler pour comprendre qui elle est. Dès qu'elle aura repris des forces et cela grâce à votre terre, j'irai la voir. Elle est peut être celle qui fera ressusciter sa race. Ce serait merveilleux qu'il en existe d'autres ailleurs! Après cela, je ne sais pas si vous souhaitez m'accompagner ou pas, mais je souhaiterai me rendre dans le campement que nous indiquait l'orc. Peut être qu'ils retiennent encore des Ents. Je pense que dans l'urgence nous sommes les seuls à pouvoir les sauver."

Ashrindir était resplendissante de gaîté, elle s'était enfin réveillée de sa léthargie et le sang ré-affluait dans tout son corps. La trouvaille de l'Ent la motivait et lui faisait pousser des ailes. Elle était prête à tuer ces orcs sans se poser de question si elle pouvait sauver des vies sacrées.
Voyant que le magicien voulait parler avec le nouveau chef, Ashrindir sortie précédée de Neharmack. Dehors ils suivirent des yeux les va-et-viens irréguliers des soldats qui apportaient de la terre à l'Ent ou vaquaient à leurs occupations tardives. Après une heure d'attente, les deux humains sortirent enfin de la tente l'air détendu. Il fut prévu que l'elfe, Neharmack et le magicien partiraient en reconnaissance pour scruter le terrain dès le lendemain. Ils reviendraient avec des informations et pendant ce temps les Rohirrims auraient regrouper des troupes pour partir à l'assaut.
Le choix fut approuver par les deux associés. On décida donc que le lendemain, la petite compagnie partirait à l'aube avec les informations de l'orc et si possible de l'Ent.

La nuit passa et ce fut la première calme d'Ashrindir. Vint ensuite l'aube, le tumulte du départ, l'affairement du réveille. L'Ent n'avait pas été plus encourageante et n'avait laissé entendre à l'elfe qu'une chose : il y a "peut être" d'autres Ents Femmes dans le camp ennemi.

*A croire qu'elle n'a même plus envie de sauver sa peau et celle des siens* s'énerva-t-elle

Finalement, le petit convoi partit dès le levé du soleil en direction de l'est. Revenant sur leurs pas effectués la veille, ils firent simplement une halte dans la clairière pour examiner la nouvelle race qu'ils avaient entre-aperçu pendant l'altercation. Étrangement, tous les corps avaient disparu, aucune trace ne jonchait le sol.

"Ils ne peuvent tout de même pas s'être volatilisés! Maître Mage sentiriez vous une quelconque trace de magie?"

Énervée l'elfe faisait le tour de la clairière pour découvrir le moindre indice. Malheureusement toute trace de corps et de passage avait été effacé par on ne sait quel maléfice...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mar 13 Avr - 18:36

Finalement, un arrangement avait été trouvé entre les rohirrims et le groupe de Radagast: tandis que els premiers partaient rassemblaient leur camarades pour un assaut définitif face aux forces des ténèbres hantant la foret, les autres partiraient en éclaireur et tenteraient d'éclaircir quelque peu le voile de mystère qui enveloppait la foret. car de nombreuses questions restaient en suspens: où étaient els autres ents-femmes ? Quels buts poursuivaient les guerriers de Maeglin ? Combien étaient-ils, et où étaient-ils ? C'est dans ce dessein que Radagast, Ashrindir, Neharmack et Rodeur partirent de bon matin du camps rohirrim. L'aigle géant Gwaihir, remis depuis peu de ses blessures, survolait la petite troupe d'un oeil attentif, pret à venir à leur secours au moindre soucis.

Le Magicien Brun et ses compagnons étaient parvenus dans la clairière où avait eu lieu l'affrontement de la veille. Mais quelle ne fut pas leur surprise de constater que l'endroit était totalement vide : rien ne subsistait du violent combat qui avait eu lieu ! Radagast se trouva totalement désappointé, et cherchait des explications à ce prodige. C'est alors que la vibrante voix d'Ashrindir se fit entendre:

"Ils ne peuvent tout de même pas s'être volatilisés! Maître Mage sentiriez vous une quelconque trace de magie?"

Effectivement, la question se posait. Radagast "sonda" les lieux, puis put répondre rapidement:

-Hélas non, je ne repère rien ici qui relève de la magie. Du moins rien qui ne remonte à l'heure de l'embuscade. Si c'est bien par la magie que ces corps ont été déplacés, alors celui qui a fait ça doit etre assez puissant et avisé pour effacer toutes traces de son acte...

La situation se retrouvait bien bloquée. Radagast s'assit sur un banc pour réfléchir à ce phénomène inexplicable, tandis que Rodeur, bien conscient du soucis de ses compagnons, se mettait à labourer le sol de ses griffes, cherchant quelque chose qui puisse attirer leur intéret.

C'est alors que le Magicien Brun se souvint de quelque-chsoe qu'il avait encore sur lui. Quelque-chose ayant le pouvoir de lui révéler ce qui se passait en ce moment-meme à des lieux d'ici, et qui pouvait meme dévoiler quelques pans du passé.

D'un pans de sa cape, Radagast retira d'un geste tremblant le palantir de Minas Ithil. Il leva la pierre de vision, qui étincelait sous le soleil. L'orbe était toujours animé de ces éternels remous noiratres, mélange de visions présentes, passées ou à venir. Le Mage hésitait. D'un coté, il avait assez de connaissances sur les palantiri pour faire fonctionner celui-là, et s'il manipulait la pierre avec efficacité, il pourrait déceler l'origine de ce mystère sur la clairière, et obtenir les réponses à bien d'autres questions. D'un autre coté... il n'ignorait pas le danger qu'il y avait à utiliser un palantir. A deux ou trois exeptions près, toutes les pierres de visions avaient été perdues, et on ne pouvait jamais savoir qui regardait dedans en meme temps que vous. Ainsi, on murmurait que Morgoth lui-meme était en posséssion d'un palantir, celui d'Orthanc. L'orgueil de Saroumane, qui l'avait conduis à visionner cette meme pierre d'Orthanc, ne l'avait-il pas corrompu au point qu'il se soit rallié aux ténèbres ?

Radagast tenait toujours entre ses mains le palantir, indécis. Car il s'agissait bien là de la faiblesse du cinquième Istar: il avait toujours grande peine à prendre seule les décisions de grande importance. C'est pourquoi Saroumane, lui avait donné le surnom méprisant de "Radagast le Simple". Finalement, Il se décida à demander l'avis d'Ashrindir avant de tenter cette hasardeuse expérience. Par ailleurs, il avait une autre demande plus difficile encore à faire: l'accompagner dans ce périple dangereux.

-Maitre Elfe, il m'est venue une idée. Sans doute va-t-elle vous paraitre -avec raison- dangereusement irresponsable, mais je proposerai que nous plongions tous deux dans le palantir de Minas Ithil, et que nous explorions les remous du pasé proche afin de découvrir ce qui est arrivé. J'aurais besoin de votre présence dans la dimension du palantir afin de ne pas succomber à d'éventuels présences malveillantes.

A présent, Radagast avait honte d'avoir reproché à Ashrindir son emportement lors de l'embuscade de la nuit précédente: n'était-il pas lui-meme en train de proposer une action insensée ? Au fond de lui, il espérait que l'elfe noir se refusat plonger dans le palantir...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 25
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Mer 28 Avr - 12:19

L'orbe noire apparue de sous la cape du magicien. Transparente, le palantir laissait filtrer les fils de l'histoire qui vagabondait dans son ventre. Ashrindir eu un frisson, fallait-il vraiment en arriver là? Le magicien semblait lui aussi hésiter et il alla même jusqu'à lui demander son avis :

"Maître Elfe, il m'est venue une idée. Sans doute va-t-elle vous paraître -avec raison- dangereusement irresponsable, mais je proposerai que nous plongions tous deux dans le palantir de Minas Ithil, et que nous explorions les remous du passé proche afin de découvrir ce qui est arrivé. J'aurais besoin de votre présence dans la dimension du palantir afin de ne pas succomber à d'éventuels présences malveillantes."

La rôdeuse hésitait. S'il lui demandait son aide c'est que la mission était risquée. Elle en valait certe le coup puisqu'ils remonteraient sûrement jusqu'à la trace des autres Ents mais elle leur ferait peut être aussi perdre la vie. Finalement ce fut Rodeur qui lui donna la réponse. Il se frottait à sa jambe comme pour l'aider à se décider.

*Que vaut la vie s'il l'on ne prend jamais de risque? Et qui vivra si personne ne prend le risque de nous sauver?* Semblait-il lui dire.

"Bien..., je crois que la réflexion est de toute manière hors de notre portée. Nous ne savons pas si nous survivrons mais nous ne savons pas non plus ce qui s'est passé. Le seul moyen pour avancer est donc cette pierre. Je vous suis magicien, j'espère seulement que nous y arriverons."

Après une sorte de méditation, le magicien lui demanda de poser ses mains sur la palantir. Elle jeta un coup d'œil à la forêt qui semblait l'encourager puis elle posa ses mains sur la pierre et plongea ses yeux dans ceux du magicien.

Elle crut d'abord qu'il ne se passerait parce qu'elle ne sentait rien d'étrange, puis le vide se fit. Elle sentit son esprit quitter son corps et se faufiler entre les fils entremêlés et prisonniers de la pierre. Elle était dirigé par une puissance extérieur vers un endroit précis. Aucune déviation ne lui était autorisée, elle ne pouvait même pas se retourner pour vérifier que le magicien était avec elle...
Elle arriva devant une trace de fumée grise et compris que c'était le souvenir qu'ils cherchaient. La puissance la fit rentrer dans la fumée. Ce fut d'abord un dédale de sensation où elle failli se perdre. Une main la rattrapa de temps en temps et elle sentait le magicien la suivre de près.
Après un instant de marche au milieu du brouillard des souvenirs, elle se retrouva dans la clairière telle qu'elle était quelques heures auparavant. Elle était psychologiquement présente avec le magicien, mais aucun des monstres présents dans les bois ne semblaient les voir.

La scène était des plus étranges. Il y avait cinq orcs dans la clairière et l'elfe qu'elle avait mortellement touché auparavant. Il faisait nuit et seul le clair de lune éclairait le scène. Le traître était encapuchonné et donnait des ordres impérieux aux monstres qui s'affairaient pour mettre dans un large tissu les restes de la bataille. L'elfe semblait scruter chaque abord de la clairière pour vérifier que rien ne traînait et allait ramasser de temps en temps un bout d'arme ou de chair qui gisait seul. Au bout d'un certain temps il ne resta plus rien dans la clairière que les traces de pas et la petite compagnie. Maeglin siffla une note profonde et mystérieuse pendant quelques secondes. Elle s'éleva tranquillement au dessus de la cime des arbres et vogua jusqu'à son destinataire. Un bruit d'aile se fit rapidement entendre en réponse aux notes et l'aigle qui l'avait sauvé auparavant atterri difficilement au milieu de la clairière, attrapant les coins du tissu et repartant avec. Une fois seul, l'elfe récita une formule "sans odeur" qu'Ashrindir ne pouvait ni entendre ni sentir. Les orcs et leur chef se soulevèrent à quelques centimètres du sol. Les monstres repartirent tels qu'ils étaient venus, sans bruit et sans sentiment. L'elfe resta quelques instants de plus, récita un autre sort pour effacer leurs traces de pas et se retourna en direction de son camp.

Ashrindir comprit qu'il n'y avait rien d'autre à savoir. Maeglin était devenu puissant. Très et trop puissant. Elle attrapa la manche du magicien qui regardait pesamment l'elfe traître.

"Partons, nous ne pouvons rien faire contre lui. En tous cas pas ici."

L'effet de ses paroles fut immédiat. Elle fut violemment tirée en arrière par la force de l'orbe et refit le trajet inverse contre sa volonté. Son esprit réintégra avec violence son corps et failli la jeter à terre.
Elle lança un regard vide au magicien.

"Que peut on faire contre lui?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 24
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   Lun 3 Mai - 22:04

Contre toute attente, Ashrindir avait accepté d'accompagner Radagast dans son dangereux voyage à travers la dimension du palantir. Malgré les doutes qui l'habitait encore, ce dernier comprit qu'il ne pouvait pas revenir en arrière. Les deux compagnons posèrent chacuns leurs mains sur l'orbe noire et presque instantanément, ils se retrouvèrent violemment aspiré par la magie de l'artefact. Leurs esprits plongèrent dans le temps, tandis qu'autour d'eux se succédaient des entités informes et virevolantes, incarnant tous les évènements qui s'étaient déroulés.

Radagast ne sut dire combien de temps dura cet indescriptible situation. Toujours est-il que lui et Ashrindir finirent par "apercevoir" une clairière illuminée par le clair de lune. il s'agissait bien de celle où avait eu lieu le combat, et une étrange scène se déroulait sous leurs yeux: des orcs guidés par Maeglin étaient en train de rassembler les vestiges de la bataille dans un large tissu. Quand leur labeur fut achevé, Maeglin fit venir son aigle noir, qui s'empara du sac et repartit avec. Ensuite, tandis que ses orcs disparaissaient dans les fourés, l'elfe noir déploya toute sa magie pour faire disparaitre toutes traces de l'opérations. Radagast restait sidéré par ce prodige se déroulant "sous ses yeux": comment le traitre avait-il pu ateindre un tel niveau dans la magie ? Il était difficile, meme pour un Istar, de jetter de tels sorts, surtout en un intervalle de temps si réduit. La menace que représentait Maeglin était bien réelle: combien d'autres serviteurs de Morgoth avaient ainsi été initié à l'art de la magie ?

La scène s'étant achevée, les deux compagnons estimèrent en avoir assez vu. Ayant entendu leur souhait, le Palantir les expulsa presque immédiatement de son univers. Instantanément, Ashrindir et Radagast se retrouvèrent dans leurs corps originaux. Il ne semblait pas meme s'etre écoulé plus d'une seconde lors de leur "voyage".

Le Magicien Brun s'empressa de faire disparaitre la pierre de vision dans les plis de sa cape. Il était encore sous le choc de sa vision. Certes, lui et Ashrindir avaient enfin compris l'origine de la disparition des traces. Surtout, ils avaient réussi à manipuler un palantir et à s'en retirer sans domage. Mais la découverte de tous les pouvoirs concentrés par Maeglin était un choc: comment venir à vous d'un etre aussi puissant ? Radagast avait beau etre un Istar, il n'était pas invincible.

C'est alors que Ashrindir prit la parole:


"Que peut on faire contre lui?"

Le Mage brun avait noté le regard vide d'espoir de l'elfe, et lui-meme se sentait très abbatu. Non seulement Radagast savait où étaient ses limites, mais il avait tendance à les exagérer. Ce manque de confiance en lui, héritage laissé par le mépris de Saroumane, constituait en fait sa principale faiblesse. C'est ainsi que, comme son alliée, il se faisait bien peu d'illusions sur l'issue de leur mission, et ignorait ce qu'il convenait de faire à présent.

Voyant que Rodeur semblait inquiet de l'état d'abbatement de ses compagnons, Radagast se décida à répondre.


-A présent nous ne pouvons plus reculer. Avant de nous attaquer à Maeglin, il faudrait déjà repérer le campement de ses troupes. De concert avec nos amis rohirrims, il serait possible de les attaquer par surprise, à la faveur de la nuit, et de libérer les Ents-femmes qui sont leurs prisonnière. A moins que...

C'est alors que Radagast interrompit son discours et parut se figer. Ses sens de magiciens, toujours en comunion avec les mouvements de la nature, venaient de percevoir un léger tremblement au sol. Il se pencha légèrement, et ses craintes se confirmèrent. Le Mage se releva et s'adressa à Ashrindir, les yeux emplis d'effroi:

-Nous ne sommes plus seuls: une troupe de cavaliers cavale à quelques centaines de pas d'ici. Ils sont nombreux, peut-etre plus de quatre-vingt. Mais ce ne peuvent pas etre des rohirrims: ils viennent du Nord, et se dirigent vers le Sud.

Le Sud... Là où Fram et sa troupe venaient fort justement d'établir leur campement. En un instand tout devint clair dans l'esprit de Radagast. Comment Maeglin, avec une perception magique aussi développée, aurait-il pu ne pas repérer les cavaliers de Rohan qui avaient établi leur campement à l'orée de la Foret ? Il n'avait fait qu'attendre que la nuit passe, afin de les mettre en confiance, pour envoyer une troupe de ses meilleurs guerriers, sans doute des cavaliers cruels de Harad, les massacrer le plus rapidement possible. Ainsi, non seulement aucune nouvelle ne pourrait parvenir jusqu'à Edoras, mais le renégat pourrait éliminer cette ent-femme qui lui avait échappée, en meme temps que ses mystérieux adversaires de hier soir...

Radagast ne resta pas longtemps sans réagir. Levant la tete vers le ciel, il lança un curieux sifflement, sans doute empreint de magie. Presque aussitot la silhouette de Gwaihir fendit les cieux en direction de la petite compagnie. Un souffle d'air balaya la clairière tandis que le grand aigle se posait. par ce sifflement caractéristique du langage des aigles, le Magicien Brun l'avait appelé à l'aide. L'aigle avait compris en arrivant que son ami souhaitait l'emmener quelque part, et c'était pour cela qu'il s'était posé.

Gwaihir abaissa une de ses ailes, invitant les compagnons à motner sur son dos. Rodeur l'escalada rapidement tandis que Radagast, sur le point de faire de meme, s'adressa d'un ton alarmé à Ashrindir et Neharmack ( bien que tout le monde semblait avoir oublié ce dernier depuis un petit moment ^^):

-Venez vite ! Nous pouvons encore dépasser ces serviteurs du mal et prévenir Fram et sa troupe avant qu'il ne soit trop tard !

Sur ces mots Gwaihir déploya ses ailes, et la petite compagnie survola ainsi le les hauts arbres de la foret. Le Seigneur des Aigles donnait l'impression de nager dans els airs tellement son vol atteignait les plus folles vitesses tout en restant gracieux. Radagast et ses compagnons durent bien s'agripper à ses plumes pour ne pas chuter. Mais bientot, l'aigle géant survola une piste dégagée, couverte de part et d'autre par des bosquets, qui pouvait bien resembler à une route. La vue aiguisée de Radagast repéra quelques traces de sabots de chevaux sur le sable, ce qui le confirma qu'ils étaient sur la bonne piste. Il murmura dans un langage connu des animaux seuls quelques mots à l'adresse de Gwaihir, dont la trajectoire ne s'éloigna plus de la route. Et c'est ainsi que nos compagnons finirent par rattrapper une compagnie de cavaliers qui galopaient à pleine vitesse en direction du campement rohirim. Ils devaient etre bien préoccupés, car aucun d'entre eux ne sembla remarquer l'ombre qui les survolait depuis peu. Il s'agissait bien de cavaliers de Harad, de redoutables guerriers que rien ne pouvait arreter dans leur course. Ces sabreurs exeptionnels étaient réputés pour leur extraordinnaire mobilité, qui pouvait leur permettre de parcourir plusieurs lieues en moin d'une heure et disparaitre ainsi aux yeux de leurs ennemis. Ils s'étaient également rendus célèbre pour leur cruauté, car jamais ils ne faisaient de prisonniers, et l'on murmurait avec effroi tous les sévices atroces qu'ils faisaient subir aux pauvres villageois qui avaient le malheur de tomber entre leurs mains.

Une idée germa soudain dans l'esprit du Magicien Brun. Pour la première fois dans sa vie, il se croyait sur de sa supériorité sur cette troupe d'assassins. N'était-il pas un Maia incarné sous forme humaine, possésseurs de pouvoirs magiques redoutables et insoupçonnés. ? Ashrindir et Neharmack n'étaient-ils pas des archers et des épéistes hors pair, et Gwaihir le Seigneur des Aigles ne pouvait-il pas défaire à lui tout seul plus de cent guerriers ? Il était tout à fait possible de prendre à revers els haradrims et de les écraser. Bientot, ses hypothèses devinrent des certitudes: il fallait attaquer ! Il toucha mot de son plan à ses camarades et surtout à l'Aigle, afin de les préparer pour l'attaque.


Et le combat commença. Gwaihir fondit du ciel tel un météore et frappa la troupe des cavaliers en pleine coeur. il renversa plus d'une dizaine de haradrim, et en emporta deux dans ses serres avant de les lacher dans le vide. Les cavaliers ne s'étaient pas encore remis du choc que Radagast les cribla d'éclairs magiques tandis qu'Ashrindir et Neharmack les criblaient de traits précis. L'attaque fut meurtrière, en moin de trente seconde près de vingt haradrims furent hors de combat. Ils étaient écrasés par la supériorité de l'ennemi et surtout face à son avantage aérien, et se dispersaient en désordre, faisant fi des recommandations de leur chef. Radagast s'en persuadait, la victoire était proche !

Mais c'est alors qu'un sifflement aigu se fit entendre dans le ciel ! Les passagers de Gwaihir se figèrent, mais une ombre surgit au-dessus d'eux. L'aigle Noir ! Il était sans son maitre, mais son attaque n'allait pas moins se revéler redoutable. La féroce créature se jeta sur Gwaihir, qui sous le choc fit tomber tous ses passagers, à l'exeption du raton laveur Rodeur, qui s'accrocha à ses plumes. Radagast, Ashrindir et Neharmack firent une chute d'au moins vingt pieds avant de toucher violemment le sol. Lorsque le Magicien Brun releva la tete, il ne put que constater que les haradrims survivants, à cheval ou pied à terre, s'étaient regroupés autour d'eux, formant un cercle très resserré. leurs yeux cruels étaient animés par un désir de mort. Leurs cimeterres dégainés et leurs lances scintillaient sous la lumière du soleil. Encore abrutis par la chute, à un contre quinze, les compagnons allaient devoir mener une lutte désesperée. D'autant plus que ceux-là n'étaient pas de la chair à canon tels que les orcs: ces haradrims se battaient comme des lions et ne connaissaient pas la peur...

Audessus de leur tete, un combat aérien féroce et sans pitié opposait toujours Gwaihir, seigneur des Aigles, à l'aigle noir de Maeglin. Les deux créatures essayaient de se fouetter de leur ailes, de se lacérer de leurs serres... Mais radagast n'avait pas la tete à observer ce duel épique. Sa valeureuse tentative pour sauver les rohirrims tournait au cauchemar. Il s'en voulait d'avoir sur-estimé ses forces au point de mener la petite troupe à sa perte. Ayant dégainé son épée courte, il se tourna tristement vers Ashrindir et Neharmack:

-Mes amis, je suis navré de vous avoir amené jusqu'ici. Je me suis cru plus fort que je ne l'étais, et nous allons à présent en payer le prix fort. Si nous ne sortons pas vivant de cette situation, je suis le seul responsable...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération champs... [Pv Ashrindir et Radagast]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}
» L'Opération d'Opium pour sa dysplasie ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Terre du Milieu :: Royaumes humains :: Le Rohan-
Sauter vers: