Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le début de la fin

Aller en bas 
AuteurMessage
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 26
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Le début de la fin   Jeu 21 Mai - 12:41

La salle était exiguë, froide malgré la présence proche des gardes balrogs, emplit de tentures noires elle ressemblait a un gigantesque nid, au centre duquel se trouvait un autel gravé de runes maléfiques. Trônant en son centre un globe sombre et brillant attirait le regard, le Palantir d'Orthanc. Annatar, vêtu d'une tunique noir et rouge et portant le sceptre d'onyx du Mordor, fixait la pierre avec une intensité qui aurai fait baissait les yeux a quiconque; il était déchiré entre son devoir a l'égard de son capitaine ,le sénéchal noir, et le dégout qu'il lui inspirait. Depuis son arrivée a Angband il avait été accablé de révélations lourdes de conséquences, la première et la plus étrange était le fait que Sauron, comme Morgoth lui avait appris, ne lui avait pas légué que Dol Guldur mais également une partis infime de son pouvoir, et donc de son esprit, ce qui le rendait égale au balrogs et a celui qui avait remplacé son seigneur auprès du maitre des enfers, et devoir obéir a un HUMAIN même doté de grand pouvoir le mettait hors de lui, et il n'admettait que difficilement que le noir Ainur ait choisit de ne pas lui offrir la place qu'il méritait. Il grinça des dents, il avait décidé d'obéir a son nouveau maitre, la vengeance était plus importante que ses ambitions...
Il tendit la main vers la pierre devant lui, et s'arrêta a quelque centimètres de la surface lisse et sans défauts, il ne devait pas toucher la pierre Morgoth le lui avait formellement interdit , pour une raison inconnu de lui, et il ne absolument pas encourir sa colère, mais son envi et son ressentiment le poussait en avant. Il posa ses deux mains sur la Pierre, et laissa son esprit s'étendre, transposé par le pouvoir de la Pierre sa vision s'étendit, se mua en une chape éthérique au dessus des Terres du Millieu, il porta son regard vers la bataille que livrait le sénéchal noir aux hommes de Rohan, et ne put retenir une exclamation. Les armées d'Angband étaient détruites, dissoutes, les combattants fuyait en désordre et leur général semblait avoir disparut.
Il se retira de la pierre le cœur battant a tout rompre, jamais il n'aurai pensé voir leur armées vaincus, il se retourna et courut éperdument hors de la salle, il fallait qu'il parle a quelqu'un, un compagnon qui ne le trahirait pas .... mais qui ?

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Ven 22 Mai - 8:14

Quant on parle du loup, on en voit la queue, dit un ancien proverbe. C'est précisément ce qui arriva lorsque Annatar quitta la salle où trônait le Palantiri... Il croisa en effet le Sénéchal Noir en personne, qui venait tout juste de rentrer de sa mission. Il avait maintenant la délicate mission d'expliquer à son seigneur comment un gamin l'avait vaincu en lui tombant dessus, ce qui , lorsqu'on est un PNJ totalement abusé, n'est pas vraiment banal ! Il allait sûrement en prendre plein les oreilles et il rechignait à aller faire ce rapport. Lui, le plus puissant des serviteurs du Noir Ennemi, humilié de la sorte ! Il avait hérité d'une partie des sombres pouvoirs de Morgoth ainsi que des capacités inhérentes à ceux de la lignée d'Isildur, comment avait-il put en être réduit à la fuite devant une communauté d'incompétents ?! Mais il se vengerait... et son courroux serait terrible. Une idée démoniaque germait maintenant lentement dans son esprit dérangé jusqu'à ce qu'il découvre le visage affolé de l'elfe corrompu. Il ne l'avait encore jamais vu, sa naissance ne remontant qu'à quelques jours en fait... Mais il reconnaissait là toutes les marques typiques des gens de race elfique. Il pointa un index menaçant sur Annatar, sa fidèle épée à la main

Spoiler:
 

-Toi ! Qui es tu ? Que viens-tu faire dans les murs d'Angband la Sombre ?!
Et quel cet effroi qui dépeint ton visage ? Ne t'es tu point attiré la faveur de mon père pour te trouver en ces lieux ?
C'était de Morgoth dont parlait le Sénéchal en parlant de "père". Il le considérait plus comme tel qu'Harkand en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 26
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Ven 22 Mai - 12:01

Annatar fut stoppé net dans son élan en voyant le sénéchal noir en face de lui, et il fut contraint d'user a nouveau de sa volonté pour évité que son vis a vis ne le prenne pour un espion ou pire un incompétent. Une fois que son cœur fut de nouveau calme il blinda son esprit contre toute tentative d'intrusion et prit la parole d'une voix assurée:

"- Je suis au service du seigneur Melkor en effet et je suis également chargé de vous assisté de mon mieux dans la mesure de mes moyens #de ma loyauté oui ....# quand a mon nom et bien je suis encore incertain quand a celui que je doit utiliser # j'ai bien envi de le remettre en place cet arriviste ... # mon effroi n'est du qu'a un fâcheux évènement dont je doit m'entretenir avec un de mes compagnons #mais qui ?# je vous prie de pardonné mon arrivé intempestive ....."

# de quel droit me menace t-il je vais lui montré ce qu'un vrai seigneur peut faire !#


Il fit une légère révérence tout en laissant les vrilles de son aura empoisonnée apparaitre aux yeux de l'humain, preuve diffuse pour l'autre qu'il n'était pas un faible pion sans importance.

"- une seul question, général, le "pére" que vous avez mentionné est t-il Morgoth ou Harkand" fit il avec malice, bien décider a faire tourné la rencontre en sa faveur, et il fit de nouveau une révérence.

Le sort fut néanmoins semblait plutôt contre lui, son geste fut trop ample et deux de ses possessions tombèrent a terre, la clé de Dol guldur et l'une de ses bagues; il se plia en deux de mauvaise graces et les récupéra mais les plis de sa tunique révélèrent le sceptre a sa ceinture. Il se maudit intérieurement, et se releva et fit face au sénéchal noir, attendant la réaction de se dernier tout en priant les ténèbres que quelqu'un les trouves et mette fin a ce désagréable échange ....

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Dim 24 Mai - 12:51

/Je précise juste un petit détail, toi et le Sénéchal êtes magiquement à peu prêt de même niveau, mais Morgoth lui a appris à se servir de Grond et le lui a donné ainsi qu'une partie de ses pouvoirs, tant qu'il le possède, il est le plus puissant serviteur du Mal/

"- Je suis au service du
seigneur Melkor en effet et je suis également chargé de vous assisté de
mon mieux dans la mesure de mes moyens quand a
mon nom et bien je suis encore incertain quand a celui que je doit
utiliser mon effroi n'est du qu'a un fâcheux évènement dont je doit m'entretenir
avec un de mes compagnons. Je vous prie de pardonné mon
arrivé intempestive ....."


Le visage masqué du Sénéchal sembla se durcir plus encore derrière son heaume d'acier... Cet elfe... Il laissait volontairement traîner des volutes de son aura pour lui en mettre plein la vue. S'il pensait impressionner le bras droit de Morgoth avec des tours de ce niveau, il était loin du compte...

"- une seul question, général, le "pére" que vous avez mentionné est t-il Morgoth ou Harkand

Alors que sa colère se fit subitement apparente, le fils d'Harkand contracta ses muscles, et de réels gerbes de flammes apparurent tout autour de lui. La température de l'air monta subitement d'un cran, devenant plus lourde, limite irrespirable. Il avait dans ses mains Grond, le marteau des Enfers, ce qui faisait de lui le plus puissant manipulateur de flammes de toute la Terre du Milieu, plus grand que les Barlogs eux mêmes ! Il détestait cette hypocrisie, ces remarques assassines dissimulés derrières des sourrires. Ne serait-ce que parce que ce n'était pas son domaine.
Bien évidemment, les possessions d'Annatar qui tombèrent à terre ne passèrent pas inaperçut
. Il n'en fallut pas plus pour le bras du Malin... Ses yeux s'embrasèrent soudain...

-C'est donc toi... J'ai entendu parler des tiens. Le pâle héritier de Sauron le Noir... Une famille qui vénère en vain depuis des années un maître déchu. Tu n'es qu'une pâle copie de ce qu'étais Gorthaur !

Retiens bien ceci, petit elfe, c'est moi et non plus ton maître le bras droit de Morgoth ! Sauron n'est qu'un fantôme d'un autre temps qui erre sans fin en attendant que le Noir Ennemi ne daigne le ressuciter !
Mais toi, comment es-tu rentré en possession de tels objets ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 26
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Dim 24 Mai - 18:10

( note:pas besoin de s'inquièter je tien pas a être la cible principale mdr )


"Retiens bien ceci, petit elfe, c'est moi et non plus ton maître le bras droit de Morgoth ! Sauron n'est qu'un fantôme d'un autre temps qui erre sans fin en attendant que le Noir Ennemi ne daigne le ressuciter ! "

Annatar se retint de sauter a la gorge de l'autre, comment oser t-il ! Ce parvenu n'était rien comparer a son maitre, il n'était que le bâtard d'une ligné d'humain que Melkor avait daigner prendre comme animal de compagnie ! il était un mixage sordide de la lumière et des ténèbres, il ne valait pas mieux qu'un orc ! Il ..... ne devait pas pensé a sa, il devait se contenir, résister ... Son sang s'enflamma, le monde se teinta de rouge et ses tempes battaient comme des tambours, il sourit et son expression était la plus tendre et douce qu'il pouvait offrir en pareil circonstance, mais il avait de plus en plus de mal a contenir sa fureur.
Il renforça encore ses protections mental et se prémunit de la chaleur du couloir, même si ce n'était qu'en partit cela lui permit de retrouver sa voix :

"Qui sait se que le destin nous réserve, n'est ce pas mon seigneur ? je serai surprit si nous pouvions prévoir tout ce que le futur nous réserve .... , il affecta l'exaltation, ces objets sont miens ils sont mon héritage et des présents que je chéri, mais en quoi mes modestes possessions peuvent bien intéresser le Second du maitre du non-monde ?

Annatar parler très lentement, de sorte qu'il tenter avec plus ou moins de succès de camouflet le venin de sa voix en déférence. Si il y avait une chose qu'il ne supporté pas c'était bien que son maitre soit insulté et il avait jusqu'ici tuer tout ceux qui avait oser, seul les pouvoirs du sénéchal et la protection de Melkor le retenait de se battre contre le général noir . Une idée germa dans son esprit, les autres capitaines noirs devaient eux aussi avoir du ressentiment au fond d'eux, et si il pouvait l'exploité alors il avait une arme contre le sénéchal, encore fallait il qu'il les trouve ....

" Général pourquoi détester vous mon maitre a se point ? hum non pardonner moi je croit que cette question ne doit pas encore être posé, de plus il me semble que j'ai interrompu vos pensés, je vais me retiré et vous laisser a vos .....occupations."

Annatar s'inclina, en prenant bien soin de caché ses tresors, cette fois ci, et commença a reculer vers la sortie, restant prudemment face au général noir de sorte que celui ci ne l'attaque pas par derrière, il avait l'impression que celui ci était plus que tenter de mettre fin a sa vie. Il soupira doucement, la coopération aller être difficile ....

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Lun 1 Juin - 0:16

Le bras droit de Morgoth perçut assez aisément l'énervement qui traversa le jeune elfe noir au nom de Sauron... ah, voilà donc la corde sensible ! Ce petit importun ne supportait pas que l'on s'en prenne à celui qu'il considérait comme son maître... Comme c'est triste, si seulement il avait comprit que pour le créateur de l'Unique, lui et les siens n'étaient sans doute guère plus que des pions entre ses mains gantées. Cet elfe vivait bercé par ses illusions de reconnaissance et d'héritage. Il espérait sans doute qu'à son retour, Sauron le Noir lui offrirait le pouvoir absolu qu'il convoitait, peut être la fortune et la gloire aussi... Il retournerait brutalement sur terre lorsque la vérité lui retomberait en pleine figure, et à ce moment là, le Sénéchal serait là pour savourer cet instant de pure déception...
Mais Annatar voulait partir, se dérober à cette conversation pour le moins dérangeante. Mais le fils du Malin ne l'entendait pas vraiment de cette oreille.


-Oh non seigneur elfe, il serait dommage de nous quitter si vite, votre compagnie m'est tellement agréable...


Sur la fin de la phrase, le ton était a peu prêt aussi doux qu'une morsure de serpent venimeux...


-Accompagnez moi donc jusqu'à la salle du trône, je suis sûr que notre maître à tous aura bien des choses à nous dire...


Il était surtout curieux de voir l'attitude de Morgoth envers ce soit disant héritier de Sauron... Y aurait-il du respect ? Ou au contraire ce ton manipulateur qu'il connaissait si bien.
Il ouvrit la marche, s'attendant à ce que son nouveau second lui obéissent sans poser de question... Un ordre du Sénéchal n'était pas à remettre en cause, à moins de désirer un morceau de tête en moins.
La route jusqu'à la salle centrale était relativement longue, car Angband était un véritable dédales de salles, de couloirs et d'escaliers... Ils passèrent non loin de la salle de torture d'où sortaient des cris, des cachots où les prisonniers meuglaient leur faim, du supermarché où les haradrims faisaient leur course et de la salle de sport où tout le monde pratiquait la gym. D'ailleurs, un des soldats du Sud s'approcha de son supérieur.


-Tiens ! Junior ! Tu cherches Harkand ? Il est à la piscine !


Junior... Le surnom que lui avait donné certains plaisantins qui le voyaient comme le fils de leur leader suderon... Manque de bol, la langue de celui là avec fourché au mauvais moment... Le Sénéchal l'attrapa par la gorge et sa voix se fit soudain métallique...


-Votre manque de foi me consterne...

-Lachez moi... pitié... j'ai le col... trop serré... j'etouffe...


Le terrible général l'envoya valdinguer contre le mur avant de reprendre son chemin, se tournant vers Annatar qui devait bien se marrer... Il laverait cet affront dans le sang une autre fois...
Et après plusieurs minutes de marche, ils parvinrent devant l'immense porte qui gardait la salle du trône.. Là, un orque les attendait


-Nous voulons voir le Maître...


-Oui bien sûr, je le préviens


Le petit serviteur, appelé Igor par certains, passa par une petite porte... On entendait sa voix provenant de derrière le mur


-Seigneur, le Sénéchal et l'elfe veulent vous voir


-Ah... euh... Dis leur que j'arrive... je... je finis de me raser

L'orque réapparut alors


-Veuillez patienter, mon maître est en pleine... méditation !


Le Sénéchal se passa la main sur le visage... exaspéré... Et soudain les deux immenses battants s'ouvrirent


-Entreeeezzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 26
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Lun 1 Juin - 14:01

"Oh non seigneur elfe, il serait dommage de nous quitter si vite, votre compagnie m'est tellement agréable..."

Le ton du sénéchal fit retomber la pression de son corps, il en aurai presque été reconaissant, provoquer une bataille rangée dans la noire citadelle n'était pas son but loin de la ....
Il regarda droit dans les yeux de son vis a vis et il comprit que le général le voyai comme un ambitieux et un imbécile, un moins que rien ... Annatar sourit a cette pensée, bien sur pour un etre nourrit de pouvoir depuis sa naissance, somme toute récente, ses buts devait se résumer a des basic instincs et bien sur le sénéchal de pouvait pas comprendre se qui le poussait vraiment en avant, tan mieu c'était une faille qu'il pouvait utiliser mais pour cela il devait se maitrisait et cesser d'attaquer n'importe qui sous le coup de la fureur ... fureur qu'il controlait de moins en moins depuis son arriver a Angband, depuis ... Il ferma un instant les yeux, quelque chose dans les enfers de fer le poussait dans ses retranchements, dans ses plus noires pensées ,il fallait qu'il y remédit dés que possible.

"Accompagnez moi donc jusqu'à la salle du trône, je suis sûr que notre maître à tous aura bien des choses à nous dire..."

Décidement il avait l'art et la manière de se mettre dans des situations impossibles ! trés bien il avait chercher la confrontation il l'avai trouver autant en rester la et jouer au gentil et obéissant petit stratège et surtout il devait réfréner son envi d'abbatre son sceptre sur la tete du général noir cela ne ferai qu'envenimer les choses ...
Il poussa un soupir et suivit son capitaine le long des corridors de la forteresse et tout en marchant il se vidait la tete de pensées comprométantes , renforcait ses protections mentales vacillantes et se détendit complètement, se plongant dans ses souvenirs pour paraitre tel qu'il était réellement et non tel que sa colère le déformait. Il n'était pas apeuré par l'idée de voir Morgoth, se n'était pas la première foit mais il ne voulait pas que le sénéchal puisse obtenir d'autres informations a son sujet... Le temps semblait s'étre arrété et il fut extrèmement surprit quand il vit un suderon parler avec la sénéchal, il ne prit pas la peine de suivre la conversation et meme lorsque l'importun appela le général "junior" il n'eu pas la force de se moquer, a peine l'envi lui vint elle de le faire et il ne broncha pas plus lorsqu'ils reprirent leur marche, pas plus non plus lorqu'ils s'arrétèrent devant la porte de la salle du trone. Il entendit le serviteur et le sénéchal echanger des paroles mais il ne leur accorda la encore aucune attention particulière, il se douté du contenu de l'échange et se ne fut qu'une foit que la voix de Melkor retentit qu'il sortit de sa méditation et jeta un coup d'oeil alentour, il devait se montrer prudent ...

Ils entrèrent dans le sombre hall, le sénéchal en tête et Annatar suivant de pres, le regard fixait sur le fond de la salle ....

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Ven 5 Juin - 15:43

Glaurung le Dragon, l'un des plus terribles serviteurs des ténèbres, avançait d'un pas rapide dans les couloirs d'Angband, les orientaux et les orcs s'écartant, effrayés, à sa présence. Cela faisait plusieurs jours qu'il était revenu dans la forteresse de Morgoth, encore honteux de son lamentable échec en Erebor. Une compagnie d'hommes et un elfes qui s'emparent d'un des plus grands trésors de la terre du Milieu... c'était inacceptable ! Il ne savait pas si la nouvelle était arrivée aux oreilles de Morgoth son maitre, mais jusqu'à présent, il s'était fait tout petit, attendant que l'on daigne d'oublier son récent échec.

Mais aujourd'hui, il avait de quoi regagner largement l'estime de son maitre. Un sourire sournois, le Dragon se retourna et regarda derrière lui. Il apportait au seigneur des ténèbres un cadeau rare, inestimable, qui ne manquerai pas de satisfaire le Seigneur des Ténèbres. Enfin Glaurung pourrait évincer ce misérable homme de Harad, Harkand, qui se pavanait l'air fier depuis qu'il s'était emparé de Minas Tirith et avait anéanti le Gondor !

Lorsque Glaurung arriva devant la Salle du Trone, les Gardes Balrogs poussèrent prestement ses lourds battants, après avoir reconnu le commandant de l'Armée du Nord. Le Dragon passa d'un air assuré le seuil. Il s'attendait à se trouver face à Morgoth le grand, à lui offrir le présent...

Mais sa colère s'enflamma lorsqu'il vit qu'il n'était pas le seul. deux des plus rgands serviteurs des ténèbres, Annatar l'Elfe de Dol Guldur et le Sénéchal Noir étaient déjà présent.Glaurung n'avait jamais éprouvé ni respect ni admiration pour Annatar, mais ce n'était que de la froide indifférence en comparaison de la haine qu'il éprouvait pour le Sénéchal. Ce parvenu d'humain avait réussi à se tailler un nom uniquement à cause de Grond, le Marteau des Enfers ! Il n'avait rien à faire dans les rangs du Mal !

Dissimulant tant bien que mal sa rancoeur, Glaurung ignora les deux autres serviteurs, les dépassant sans un mot, il se baissa devant Morgoth avant de lui parler d'une voix mielleuse:

-Je m'incline avec admiration devant Melkor le Magnifique, maitre du monde et Premier des Valar. Veuillez excuser mon interruption, Maitre, mais j'aurai un présent de qualité à vous offrir.

A peine ces paroles furent prononcées qu'un soldat de Rhun sale, à l'armure ébréchée, rentra dans la pièce. Il tenait par des chaines rouillées une jeune elfe captive de rgande beauté, qui paraissait jeune pour son espèce. Mais, très peu vétue telle une esclave du grand Sud, elle ne suivait qu'avec résistance son geolier, les larmes aux yeux, tentant de lui échapper ou encore de lui camoufler sa poitrine dénudée.

Spoiler:
 

-Voici Idrial, fille adoptive de Celeborn et Reine de Lothlorien. Mes fidèles cataraphractaires de Rhun l'ont capturée alors que l'imprudente s'était éloignée des frontières de son royaume. Je vous l'offre en sacrifice, Monseigneur.

Glaurung s'inclina de plus belle, tout en lachant un regard sournois à l'adresse de ses deux adversaires, l'air de dire "essayez de trouver mieux, minables !".

Mais le soldat Oriental, dont l'intellect paraissait très limité, eut la bonne idée de s'agenouiller à son tour devant le Seigneur des ténèbres. La jeune Idrial en profita pour l'assomer et, se libérant de ses chaines, s'échappa en courant telle une biche effrayée de la Salle du Trone, ses pieds nus paraissant survoler le sol pousiéreux d'Angband...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 26
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Ven 5 Juin - 21:11

Il aurait presque pu en rire, une elfe prisonnière qui s'échappe de la salle du trone d'Angband sous les yeux de Melkor, oui il aurai pu en rire mais il n'y voyait pas un quelconque interêt aussi se contenta t'il de lancer une rune traqueuse a la suite de la fille et de reporter son attention sur le trone devant lui. Feignant le calme il attendit de voir la réaction des autres généraux présents, cependant il projeta une légère pression sur l'esprit de Glaurung et y forma une cohérence :

#" Je souhaiterai te parler lorsque cette entrevu s'achêvera, viendra tu ? "#

Il n'attendit pas pour connaitre la réponse mais déssera l'étau qu'il avait maintenu sur ses pensées et son esprit afin de recevoir une réponse si le dragon dégnait la lui accorder. Un leger sourire vint flotter sur ses levres aux bruits qui provenaient de l'exterieure de la salle, la gamine était apres tout de ligné royal et il serai enchantée de pouvoir obtenir une visite lorsqu'elle croupirai dans les donjons, dans le même temps Annatar se tourna vers le sénéchal et Glaurung en levant un sourcil interrogateur, bien qu'il n'est en rien faillit l'Ainur il valait mieux pour eux trois que Morgoth n'entre pas dans une de ses rages ou ils risquai fort de le payer tous ....

Ironiquement l'un des souvenirs qu'il avait "emprunter" a son maitre refit soudain surface : Glaurung et Sauron cote a cote dans l'ancienne Angband et tentant tant bien que mal d'éviter les rets d'énergies que Morgoth leur envoyé pour les punir d'avoir faillit a arréter les fils de Feanor a la passe du Sirion. Et aujourd'hui ils étaient presque dans la même situation mais Annatar éspéré que rien de facheux (ou de plus facheux que l'existant) n'arriverai ....

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix
Admin du RP' - Jeune aventurier albinos
avatar

Masculin
Nombre de messages : 204
Age : 25
Date d'inscription : 20/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 13
Etat mental: Glandu désespéré

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Ven 5 Juin - 22:30

Devant Morgoth le Magnifique, le Sénéchal Noir posa un genoux à terre, posant la pointe de Grond sur le sol, à la vue de tous... Il aimait rappeler aux autres généraux de son maître qui était le bras droit et qui étaient les sous fifres ici ! C'était lui l'Elu, pas un de ces lézards géants, ni même un de ces fameux Balrog, mais lui et personne d'autre, il pouvait tous les écraser par sa simple volonté !
Il était là, le Noir Ennemi, siégeant avec fierté sur son immense trône. Il dépassait facilement les 3 mètres de haut et aurait pu, par son simple regard, rendre fou même le plus brave des mortels. Tous les pores de sa peau suintait la puissance et le grosbillisme comme son fiston. Oui, car Morgoth était le plus fort, le plus incroyable et le plus célèbre des PNJ abusé que le monde du rpg n'ait jamais connu...
Il regardait tout ce beau monde se battant pour ses faveurs de son oeil de braise


-Seigneur... Il vous reste un peu de mousse...


En effet, une petite marque blanche continuait de tacher le noble menton du seigneur des ténèbres qui faisant mine de n'avoir rien remarqué l'essuya d'un revers de son poing titanesque. Le pire dans tout ça, c'est qu'il portait un heaume de fer ce qui n'est pas très logique je l'admet...


-Mon maître, je me présente aujourd'hui pour...


C'est alors que Glaurung le dragon fit son irruption dans la salle... Le Sénéchal Noir fit mine de l'ignorer mais lui lança un regard au coin rempli d'une haine si profonde qu'on aurait pu penser que le Sénéchal allait prendre feu... C'est sûr, il n'avait vraiment pas que des amis dans cette petite bande de généraux... Manquerait plus qu'ils se liguent contre son pouvoir !
Il apportait là un délicieux présent, une jeune femme elfe aux nombreux pouvoirs dont la nudité n'avait d'égal que la beauté. Une pensée traversa l'esprit du Sénéchal Noir


*Hmm mignonne la petite*


Alors que Morgoth, lui, pensait à de plus noirs dessins


*Hmmm, vraiment mignone la petite !*


N'y aurait-il pas quelque part un genre de ressemblance entre ces deux zigotos ? Ah oui je sais pourquoi... J'les joue tous les deux en tant que parodies de méchants...
Mais cet idiot d'Oriental qui lui servait de geolier permit à ce petit morceau de choix de s'enfuir dans les ténèbres d'Angband. Le Sénéchal qui avait suivit la fuite d'un oeil, amusé de la honte de Glaurung, se contenta de commenter tout bas

-Eh ben... elle ira pas loin à poil dans un donjon...


La colère de Morgoth monta d'un cran alors qu'il fixait le coupable... Le pantalon de ce dernier fut soudain plus humide alors que les yeux du Seigneur Noir le dévoraient. Il prit soudain feu dans un petit "Pouf", et il ne resta plus de lui qu'un petit morceau de cendres...
Les orques présents dans la salle commencèrent à s'exciter à la pensée d'une belle petite chasse à l'elfe. La rune de traque d'Annatar ne serait en effet pas suffisante. Cette jeune fille était de haute lignée elfique, tout comme lui, et ses pouvoirs étaient suffisant pour briser un sortilège de ce niveau même dans la hâte de sa course. Et puis, il faut avouer que le Sénéchal Noir l'y avait un peu aidé... Il serait dommage que ce petit roi de Dol Guldur s'attire trop de mérite vous ne trouvez pas ?


-Maître ! Maître ! Faut lui donner la chasse ?


-Précisément !


A ce moment là, un genre de musique sembla retentir dans la salle. Le Sénéchal se passa une main sur le visage...

-Ca y est, il recommence...


-Je vais vous expliquer ça brievement....
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
D'accord, vos pouvoirs de réflexion
Volent plus bas qu'un derrière de cochon.
Mais bête comme vous êtes, faites bien attention :
Rebelles et lion font rébellion !
Je vois dans vos yeux sans expression
Qu'il faut que j'éclaire vos lanternes.
Nous parlons de Roi, de succession,
Vous êtes toutes impliquées dans l'affaire !
Soyez prêtes pour la chance de votre vie
Car enfin va venir le grand jour !
Nos ennuis sont finis,
Nous sortons de la nuit.


- Et qu'est-ce qu'on doit faire ?


- M'écouter et vous taire !

Faites-moi confiance,
Votre récompense,
Vous l'aurez quand viendra ce beau jour,
Quand la gloire couronnera ma tête,
Soyez prêtes !


- Ouais, soyons prêtes !
- Nous sommes toutes prêtes ... Pourquoi ?


- Pour la mort du Roi !

- Il est malade ?


- Non, imbécile, nous allons le tuer, et Simba aussi !

- Bonne idée, on vivra sans roi !


- Sans roi, sans roi, la la la la la la ...


- Idiotes, il y aura un roi !

- Ouais, mais t'avais dit que ...


- JE serais le Roi ! Suivez-moi et vous n'aurez plus jamais faim !

- Ouais, youpi ! Longue vie au Roi !


- Longue vie au Roi ! Longue vie au Roi ! ...


- Quelle joie d'être bientôt les sujets,
De notre nouveau Roi adoré !


- Bien sûr, en revanche j'ose espérer
Que vous exécuterez mes ordres.
J'assure un futur plein de captures
Puisque je suis Roi des chasseurs.
Par contre, sans moi, je vous l'assure,
Vous mourrez de faim pour la vie !
Soyez prêtes pour le coup le plus génial,
Soyez prêtes pour le plus beau scandale !


-Lalala !
*Mais quelle connerie j'vous jure*

Je dis compromission,
Je dis conspiration,
Je crie humiliation.
Trois mots qui me feront
Un Roi incontesté, respecté, salué,
Le seul Dieu vivant qu'on acclame !
Votre Roi vous invite à la fête :
Soyez prêtes !


- Notre Roi nous invite à la fête ...
Soyons prêtes !


Y a aussi cette version, à vous de choisir... [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Le roi étant bien sûr Mawnë et les Valar et le coup d'état la guerre... Euh... c'était quoi ça ? Retour à la réalité s'il vous plaît ! Je m'écarte tellement du sujet que je risque un bannissement de la part de la société conservatrice de l'oeuvre de Tolkien rien que pour ça ! Mais c'était tellement tentant... Pour ceux qui se poseraient la question "Il va toute nous les sortir ces chansons ?"... la réponse est oui bien sûr ! Et pas seulement avec Morgoth et le Sénéchal...


-Et tout ça resumé en quelques mots ?


-Rapportez la moi... aussi outragée que possible...


Le message était assez clair, le premier à attraper la petite elfe s'attirerait sans doute quelques faveurs de Morgoth... Ce dernier, pour rendre le jeu plus drôle, avait brimé l'aura magique de tous par sa puissance, empêchant ses champions de sentir la présence magique de la jeune femme qui se cachait dans Angband
Sans plus attendre, le Sénéchal se saisit de son arme terrible et disparut dans les ténèbres du couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 26
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Ven 5 Juin - 23:05

BANG, Annatar grinca des dents a entendant la déflagration provoqué par sa rune de traque et du réprimer a la fois un sourire a l'idée du carnage qu'il venait de créer et un soupir d'exasperation a la pensée que la gamine avait déjouée son piège... Une fois mais pas deux ! Il s'assit pres du trone de Morgoth et ouvrit son tome de runes, si tôt dit si tôt fait ! il laissa les trois quarts des runes qu'il conaissai naitre de son aura et se disersés en grand fraca hors de la salle du trone, même si les enjeux étaient important il venait de recevoir une invitation involontaire du sénéchal a jouer sa propre partition, il réitéra une pression sur les pensées de Glaurung tout en se relevant et en avancant vers le centre de la salle...

BANG, Il ne pu retenir un sourire exaspéré, encore une rune en moins mais qui sait ce qu'elle a peut etre touché ... Il attendit patiement que toute les créatures de moindres importance ai quitter la salle puis il se tourna vers Melkor et lui adressa une requête inaudible pour pouvoir lui parler et il frissona sous le regard du seigneur noir mais tint bon, ce n'était pas la première fois ni la dernière il n'allai tout de même pas flancher ! .....

Il ne flancha pas mais se mit a genoux quand une nouvelle explosion retentit au loin suivit d'un concert de cris et de jurons

# peut etre n'aurai je pas du en envoyer autant et surtout pas dans TOUTE les directions, sa va finir par me jouer des tours sa .... #

Il vit du coin de l'oeil Melkor rouler des yeux et Glaurung bouger mais il préféra se concentrer sur la direction d'une rune-loup traqueuse qui semblait prometeuse et attendit que le Roi noir daigne s'intérrésé a lui ....

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Sam 6 Juin - 12:57

Glaurung reçut le message mental d'Annatar avec stupéfaction, car il croyait que cette capacité de communiquer par l'esprit était perdue depuis bien des siècles. L'elfe noir lui proposait de discuter une fois l'entrevue terminée. Le dragon flaira le complot dans la suggestion d'Annatar. Tant mieux, car il ne reculerai devant rien pour faire tomber l'orgueilleux Sénéchal Noir.

*Soit, retrouvez-moi dans la salle des Tortures, à la tombée de la nuit.*

C'est alors que, suite à la lamentable maladresse de son geolier oriental, Idrial put s'échapper, poursuivie par les runes traqueuses d'Annatar. Le Sénéchal Noir se chargea de liquéfier le garde maladroit avant que Glaurung ne l'ai fait mourir dans d'atroces souffrances. Honteux que que son précieux cadeau se soit échappé, Glaurung s'appretait à le poursuivre quand Morgoth se changea en cantatrice des Enfers et déclama son plan aux orcs présents dans la salle. Le Dragon rsta perplexe devant tout cela: comment le seigneur des ténèbres pouvait ainsi se donner en spectacle ? Il s'approcha du Sénéchal Noir, meme si il détestait ce dernier, pour lui chuchoter:

-J'ai l'impression que ça ne lui a pas fait beaucoup de bien, de rester enfermé dans le vide spatial pendant 17 000 ans...

Lorsque le Seigneur des ténèbres eut fini son "discours", il ordonna à tous ses serviteurs présents de traquer Idrial et de la ramener "aussi outragée possible". Les orcs et orientaux se dispersèrent à cet ordre, pressés de retrouver une elfe si mignonne et d'obtenir les rgaces de Morgoth.

-Petite, où es-tu ? Nous ne voulons que ton bien, voyons...

Seuls les gardes Balrogs, fidèles à leur post, restèrent de marbre. Soudain, la voix d'un des laquais de Morgoth retentit:

-Elle doit s'etre réfugiée dans les caves.

Aussitot, la plupart des orcs et orientaux partirent comme un seul homme vers les sombres souterrains d'Angband, espérant y piéger la malheureuse Idrial. Ils commetaient une erreur, car l'Elfe était assez saine d'esprit pour ne pas s'aventurer dans le sombres sous-sols de la forteresse, dont il était connu qu'elles abritaient des horreurs sans nom. Mais à présent, Glaurung, Annatar et le Sénéchal se retrouvaient seuls avec Morgoth dans la salle du Trone. Avant de partir à son tour à la recherche de la jeune elfe, qu'il comptait bien inscrire à son prochain repas, le dragon demanda à son maitre:

-Juste par curiosité, Monseigneur, qui est Simba ? Si il s'agit d'un de vos adversaires, je l'éliminerai sans hésiter.



Du haut du plus haut des trois sommets du Thangoridrim, Idrial regardait d'un oeil triste les nuages noirs qui se rassemblaient autour d'Angband. Elle pensait à son univers de compte de fée, lorsqu'elle était reine de la belle contrée de Lothlorien et fille adoptive de Celeborn. A cet univers qui lui avait été arraché brutalement, lorsque des hommes vils l'avaient enlevée pour l'offrir en sacrifice au seigneur des ténèbres. Une grosse larme chaude perla sur sa joue.

La jeune elfe se revoyait courant dans les couloirs d'Angband, telle un animal affolé, une peur sans nom juste derrière elle. Jamais elle n'avait couru aussi vite de toute sa jeune vie (cent trente-sept ans, pour une Elfe, c'est peu). Elle avait miraculeusement échappé à tous ses poursuivants assoiffés de sang et surtout aux runes traqueuses d'Annatar, qu'elle avait éliminé grace aux quelques pouvoirs magiques que lui avait transmis Galadriel avant son départ. Parvenu devant les portes d'Angband, étonnament abandonnée de leurs gardes, elle était sortie au-dehors sans hésiter, espérant définitivement quitter cette horrible endroit. Mais-face à la forteresse Noire, elle avait finalement choisi de se réfugier là où les monstres au service de Morgoth n'auraient jamais l'idée d'aller la chercher: au sommet du Thangoridrim, au-dessus meme d'Angband. L'escalade avait été longue et très dure, car la pierre était friable en cette saison, mais finalement, elle y était parvenue: la voici en sécurité, juste au-dessus de ses bourreaux.

Un violent coup de vent balaya le sommet, et Idrial frissonna. Ses dernier vetements avaient été perdus lors de la course-poursuite, et elle était à présent totalement nue, au sommet d'Angband. Seul sa chevelure pouvait à présent la protéger quelque peu de l'air glacial qui régnait au somet. mais bon, si tel était le prix à payer pour avoir la vie sauve, Idrial l'accepterait de tout coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sénéchal Noir
Magicien errant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Lun 8 Juin - 23:40

Angband était devenu... un beau merdier quand même ! Enfin disons plus que ce ne l'était déjà avant... Entre Morgoth qui pousse la chansonnette, la nudiste dans les couloirs et l'autre fou qui envoie des runes meurtrières dans tous les coins, ça explose de partout et y a de quoi devenir fou ! Les orques courent dans tous les sens dans l'espoir de chopper la pucelle les premiers, les haradrims... font pareils et les orientaux... attendent pour pouvoir la voler ensuite ! Cette elfe n'aura jamais eut autant de monde aux fesses, au sens propre comme au figuré...
Pour une fois, le Sénéchal et le vieux truc plein d'écailles étaient d'accords là dessus


-J'ai l'impression que ça ne lui a pas fait beaucoup de bien, de rester enfermé dans le vide spatial pendant 17 000 ans...


-Oui ça sent un peu le renfermé dans ses méninges...


C'était sans doute la première et la dernière fois que vous les verrez en pleine complicité... Car ils ne pouvaient PAS s'entendre en temps normale, c'est comme une loi de la nature, une règle inaliénable, comme le fait que Chuck Norris est imbattable sauf par Bruce Lee ! Comme le fait qu'Adrix a autant de chance qu'un pendu aveugle sourd et muet !


-Euh ben Simba c'est euh.. un lion ! Et euh... oh et puis ta gueule !



-Bon j'y vais aussi...


Et c'est ainsi que le Sénéchal Noir se rendit à son tour dans cette partie de cache cache pour jeune vierge aux seins nues ! C'est vraiment une équipe de pervers sexuelles du slip dans cette forteresse démoniaque... c'est les méchants normal !
Morgoth se tourna vers l'elfe noir et lui envoya un message mental


*Qu'il y a-t-il Annatar ? Tu ne vas pas chasser*


Tout le monde fouillait au sous sol, mais le bras droit de Morgoth n'était pas aussi stupide que la moyenne.

-Je vais la trouver grâce à ceci !

Il sortit de sa poche un petit livret où était écrit "Scénario" et commença à le feuilleter.

-Combat contre Adrix ça c'est fait, fiançailles foireuses c'est fait, la piscine aussi, chanson de Morgoth pareille, messe basse avec le sac à main.... Ah voilà ! "La gonzesse se réfugie au sommet d'Angband"... Voilà trouvé ! Hmmmm ! Elle a perdu le reste de ses vêtements !


Alors que l'elfe grelottait de froid au sommet de la tour blanche, une ombre noire jaillit alors des ténèbres... Un messager des ténèbres montés sur un dragon. Annonciateur de mort et de destruction, il venait chercher son gibier. Il posa pied à terre avec un air sûr de lui.


-Maudit ascenseur en panne...

-Vous ne m'aurez pas vivante !


-Oh arrête tes conneries beauté. J'enlève mon slip, on en finit et j'te ramène à mon padre direct après m'être amusé !

-Vous êtes un monstre !


-Oui... Et j'aime ça !


-Je ne me laisserai pas faire !


-Faut un peu d'action c'est normal... Sympa ta tenue au fait, j'aime beaucoup.


Prise de colère et de honte, l'héritière de Galadriel invoqua à elle toutes les puissances dont elle avait hérité par ses parents histoire de se la jouer grosbil... Un éclair frappa le terrible serviteur de Morgoth de plein fouet, ce dernier se contenta de brandir Grond qui absorba l'attaque
Le Sénéchal claqua des doigts


-Musique !

Oh non... encore une crise de zèle !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

-Je dois admettre que tes p'tits tours sont amusants
J'parie qu'il y a un lapin sous ton chapeau
Mais aujourd'hui, ton mauvais numéro
Je le vois perdant
Vas-y, clown, montre-moi tes cartes

Tu voudrais me faire retourner en enfer
Mais ta guerre éclair, je la réverbère
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur
Tu n'es qu'un amateur

Tu t'prends pour un tigre
Mais je t'amadoue
Par les mathématigres
Je matte les matous
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur
Tu n'es qu'un amateur

Quel effroi, quand je lève le petit doigt
Quelle frousse que j'vous écrase tous d'un coup de pouce
Si tu es convaincu
De rester invaincu
Faut en faire ton deuil
Notre duel continue jusqu'au cercueil
Étonne-moi
Branche-moi
Électrocute-moi
Au fond d'un tonneau
Percé de couteaux
Je sauverai ma peau
Ça n'sera pas du gâteau
Mais je l'ferai, mon coco

Tes p'tits tours de passe-passe
Sont pas très efficaces
Tu n'es qu'un orgueilleux
Qui se prend pour un dieu
Ta folie des grandeurs
N'est pas à la hauteur
Tu n'es qu'un amateur

Zaba-caba-dabra
Grand-mère t'attrapera
Et abracadabra
J'suis plus grand que l'Himalaya
Tu peux donc trembler devant moi
Sans perdre le bas de ton pyjama
Et si dans la panique
Tu casses ta mécanique
Ne me dis pas sans cesse
Quand tu passes à la caisse
J'ai perdu, çà m'inquiète
J'comprends pas, ça m'embête
J'suis pas dans mon assiette !
[b]


Et voilà une princesse avec le postérieur bien botté et un Sénéchal bien satisfait de son petit One Man Show ! Ainsi qu'un narrateur heureux parce que là c'est vachement plus facile à mettre en couleur que la chanson précédente ! C'était un combat épique auquel des dizaines d'orques avaient assistés (me demandez pas ce qu'ils foutent là j'en sais rien!) en applaudissant de leurs mains crasseuses...

[b]-Bon ça c'est fait... Etape suivante...


Il envoya valdinguer les orques qui tombèrent comme des bouses du sommet pour aller s'écraser plus bas... Il s'approcha alors de sa proie épuisée, commença à déboutonner sa ceinture et

[CENSURE]

Rah m'énerve ce mot, à chaque fois il m'empêche de détailler la scène ! C'est vachement oppressant ces majuscules en plus... Pourtant c'est assez explicite non ce qu'il va se passer ? Mais si vous y tenez...
Après que le panneau protecteur des bonnes mœurs ait disparut, on put voir le méchant en train de se rhabiller ainsi qu'une princesse elfe aux jambes bien écartés et qui avait du mal à marcher... besoin d'un dessin ?


-Bon tu m'excuses chéri mais mon dragon est garé en double fil, j'dois y aller


Il sortit son porte clé et appuya sur un bouton. Un petit "Tuptup" retentit et le dragon noir rejoignit son maître.

-Un de des deux autres viendra bien te chercher dans peu de temps... Là j'ai d'autres fem... euh chats à fouette !

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 26
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Mar 9 Juin - 17:32

Annatar avait eu la merveilleuse idée d'arrêter sa surveillance runique (avec la seul qui lui restait bien planquée dans le tas de vêtement de l'elfe ) et reçut juste a temps le message de Morgoth et a présent il était confronté a un dilemme de taille a savoir comment répondre a la question de son seigneur et maitre sans paraitre trop suspect. Aussi se décida t'il pour une réponse sans mots audible, il se tourna alternativement vers l'endroit ou s'était tenu le sénéchal noir puis vers la porte et enfin il mis la main sur le sceptre a sa ceinture, puis avec un soupir a fendre les pierres il forma une expression mental qu'il envoya a son maitre et abaissa les protections mental de sa mémoire afin que Melkor puisse y entré tout a son aise.

Il le fallait, il ne pouvait que subodoré le pourquoi du comment de la situation actuel mais les brèche dans sa mémoire ( apparus au moment ou il était arrivé à Angband et ou son maitre l'avait obligé à ranimer la mémoire de "l'autre lui" , son vrai maitre ) un écart entre lui et la guerre qui le rendait vulnérable et il avait horreur de sa, de plus il avait décider que quitte a se que le maitre noir le voit comme une marionnette remplaçant la perte de l'original, il valait mieux qu'il en possède les tenant et aboutissant ( qui l'aiderai a gagner Glaurung a sa cause ).

Du coin de l'esprit il fit suivre le sénéchal par sa rune, et en envoya le contrôle au dragon, ainsi libéré des préoccupation inférieures il pouvait se consacrer a l'épreuve de force qui l'attendais.

# Espérons que je ne fasse pas tout sa pour des prunes ou foi de Warlock je fait un malheur #

Il sentit, très léger et quasiment invisible le contact d'un esprit, pas Morgoth (qui ne se serai pas gêner pour le plier a son pouvoir et n'avait pas besoin de se cacher ) mais un autre , et un qui n'était ni mauvais ni elfique, et dont il cacha la présence pour l'instant en se jurant de savoir de qui il pouvait bien s'agir ....

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Dernière édition par Annatar le Mer 10 Juin - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Mar 9 Juin - 19:48

Glaurung se posait encore quelques questions sur le nommé Simba quand le Sénéchal Noir, après avoir repéré Idrial par triche (lire le scénario, avouez que c'est pas très fair-play ^^), se saisit du dragon comme monture pour accéder au sommet de la Montagne. Enfer et Damnation ! Servir de simple monture, lui le père des Dragons ! Glaurung voulut s'opposer à cette humilliante situation, mais pas le choix, il devait obéir au bras droit du seigneur des ténèbres. Sa haine du Sénéchal n'en fut que plus grande, de meme que sa volonté de lui nuir...

Bon gré mal gré, le dragon mena son "cavalier" au sommet du redoutable Thangorodrim, ou la pauvre Idrial, dénudée, tremblait de foid. La jeune elfe devait se préparer à l'ultime affrontement. Installé dans un coin, Glaurung assista intéressé au duel épique entre les deux puissants magiciens, désespérant en voyant que le Sénéchal Noir semblait également atteint de chansonnite aigue. Quelques orcs réussirent à gravir le sommet, et s'installèrent pour observer l'affrontement magique sans que Glaurung ne leur prete attention. Ils étaient trop insignifiants à ses yeux.

Après avoir écrabouillé Idrial, dont les talents magiques n'avaient visiblement pas suffi, et envoyé valdinguer les orcs spectateurs, le Sénéchal Noir entreprit de violer avec professionalisme et soucis du détail la princesse nue et désemparée. Glaurung assista sans sourciller à cette scène, à laquelle il ne porta quasiment aucun intéret. Ben oui, vous vous attendiez à quoi ? L'activité favorite du Dragon consistait à dévorer vivante les pucelles ou à les torturer, pas à faire autre chose avec. Il ne comprenait pas les gouts du Sénéchal Noir pour le commerce de la chair, et de toute façon, il ne cherchait pas à comprendre (heureusement, d'ailleurs).

Suite à cette petite scène d'amour non partagé, le Sénéchal noir abandonna Idrial pour se diriger vers Glaurung, afin de redescendre vers des activités plus urgentes. La princesse Elfe resta immobile, les jambes écartées, les yeux hagards perdus dans le vague. Elle semblait perdu dans une sorte de reve éveillé, et oscillait entre le plaisir inconnu que lui avait fait découvrir son ennemi et la honte de la défaite. Il lui arrivait meme de pousser quelques petits cris de temps à autre, car son corps se souvenait du choc récemment éprouvé. Quoi qu'il en soit, ce qui s'était passé l'avait détruit psychologiquement, et elle était vulnérable à ses adversaires. Elle ne bougea pas d'un pouce quand Glaurung demanda à deux orcs ayant survécu au Sénéchal Noir:

-Vous deux, là ! Rammenez donc Madame dans sa cellule, elle sera sacrifiée aux ténèbres demain à l'aube.

Tandis que le dragon s'élevait en gromellant dans les airs, plein de haine à l'égard de celui qu'il portait, les deux orcs s'approchèrent et se saisirent de la pauvre Idrial, l'un par les jambes, l'autre par la tete. Bien qu'ils brulaient d'envie de profiter à leur tour de la jeune elfe, ils la redescendirent avec précaution jusqu'en bas, tel un cadeau des plus précieux, non sans avoir assez tripatouillé les parties pudiques d'Idrial, cette dernière ne réagissant absolument pas.

Parvenu en juste devant les portes d'Angband, les deux orcs, désireux d'aller prendre une bière dans la taverne de la forteresses 'adressèrent à un conducteur de char venu de Khand:

-Toi ! Avec ton engin de mort, conduis cette fille dans une cellule du sous-sol, la plus isolée possible. Dépeches-toi, il s'agit d'un cadeau au maitre !

Puis les ignobles créatures s'en repartirent dans les Ténèbres d'où ils étaient venues, laissant un conducteur de char frustré qu'on lui confie les basses oeuvres. Surtout qu'une question se posait: son char était largement trop petit pour transporter Idrial, comment allait-il faire ? Il resta là à méditer quelques instands, quand une idée pratique et machiavélique lui vint à l'esprit. Il se saisit rapidement d'un des pieds nus de la jeune reine, qu'il attacha solidement à une corde en nylon, elle-meme reliée à une des roues de son char. Ensuite, il sauta à sa place de conducteur, et fouetta avec force les deux chevaux conduisant le char. L'engin démarra alors brutalement, trainant à sa suite Idrial. La reine ne réagissait absolument pas: quasiment inconsciente, elle s'abandonnait totalement aux vilenies des serviteurs du Mal.

Le char traversa en vitesse les couloirs d'Angband, et les guerriers qui patrouillaient pouvait apercevoir un court instand la reine Idrial de Lothlorien, tirée à la suite de l'engin, les bras en arrière, son dos et ses fesses raclant le sol, l'une de ses jambes s'écartant de la première. Le jeune corps d'Idrial était entièrement plongé dans la poussière d'Angband, et ses beaux cheveux en perdaient leur couleur, tandis que la reine apparaissait aux yeux scrutateurs comme l'ombre d'elle-meme. Un Haradrim doué pour le dessin entreprit de faire un croquis rapide de la scène, songeant à un tableau exaltant le Mal, représenté par le conducteur, trainant derrière lui les peuyples Libres vaincus. L'homme de Khand engagea son char dans les couloirs menant aux sombres cachots, trainant derrière lui sa prisonnière.

Mais revenons-en à Glaurung. Enfin débarassé du Sénéchal Noir qui souillait son dos, le Dragon se dirigea d'un air maussade vers la salle des Tortures. L'heure de la nuit avançait, et il se devait de rejoidnre le rendez-vous donné à Annatar. Songeant avec force à sa vengeance contre le Sénéchal Noir, le Dragon ne pretait aucune attention aux soldats orientaux, orcs et Suderons s'inclinant sur son massage, pas plus qu'au char d'Idrial dont il croisa la route...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Le début de la fin   Sam 13 Juin - 10:30

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début de la fin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début de la fin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Hors-Rpg :: Archives-
Sauter vers: