Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Siège des Monts du Fer

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ghirstot
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3439
Age : 26
Localisation : Liege
Emploi/loisirs : Game , Livres , Histoire
Humeur : Barje colerique
Date d'inscription : 06/05/2009

Feuille de personnage
Race: Nain
Age: 36
Etat mental: Forgeron

MessageSujet: Re: Le Siège des Monts du Fer   Mar 20 Juil - 20:56

« Le premier niveau n’est pas encore perdu ! Et même si nous perdons ce poste de défense nous pourrons toujours sceller les tunnels en les détruisant le temps qu’il débouche de l autre coté nous aurons eu le temps de formé la milice et de barricadé tout le reste du niveau ! De plus nos rapports concernant la ville, indique que la nourriture ne manquerais pas pendant 3 mois si nous la rationnons bien ! D’ici la nous pourrons peut être attendre des renforts ! Le problème restera la vermine de gobelins qui rode. Nous devons . . . »

Ghirstot marchais le long du couloir passant devant les guérites des états majors et entre-écoutant leur discutions sur l’avenir des monts de fer. Les couloirs était frais et toujours propres pas encore Sali par le sang … Le sang Ghirstot en avait plein sur lui … Du sang d orc de gobelin et même de nains … Nombre de nain sont mort dans ses bras lorsqu’il fut réquisitionné par les clercs de l’infirmerie du couloir…Il trainait ses pieds se rappelant des derniers contacte qu’il eu avec ses frères d arme … Il comprenait tout a coup les liens qui unissaient les militaires … Il se rappelais de son régiment qui couvrais les couloirs et les imaginais toujours entrains de combattre comme des lions enragé toujours plus violent chaque fois qu’il sont blesser. C’étais le cœur lourd que Ghirstot ce rendais au centre de commandement principale. La lumière d une lampe dans le couloir venais de s’éteindre laissant dans l ombre le nain qui s effondras sur ses genoux a causse d une dalle qui dépassait un peu du sol.

« RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! » Hurla t il en tombant tout en commençant a sangloté dans sa barbe. Il leva les mains au ciel comme implorant une grâce divine. Mais il ne trouvait que le plafond du couloir. « Encore un jour trop sombre pour notre peuple … »

Un soldat dans le couloir accourras voir le nain et lui demanda si il était blessé quelque part… Ghirstot se releva et lui répondit que non et repris son chemin vers l’état major …



je continue se soir

_________________
Marchons mes frères, controns nos assaillants,
Que leur sang, leurs viscères, soient l'engrais de nos champs !
Prions mes frères, éduquons ces manants,
À coups de cimeterres, enseignons-leurs ce chant !
La foi de nos pères, s'écoule dans nos veines
Et la joie de nos mères découle de nos antiennes !
Prions mes frères, éduquons ces manants,
À coups de cimeterres, enseignons-leurs ce chant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gloin II
Magicien errant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 23
Date d'inscription : 06/04/2010

Feuille de personnage
Race: Gobelin
Age: ?
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Le Siège des Monts du Fer   Mer 21 Juil - 12:13

Ce fût l'odeur épouvantable du sang mélangé à la boue qui tira Bolg de sa profonde inconscience. Il chancela, puis s'écroula à sa première tentative pour se relever; La blessure du Noldor était plus profonde que le guerrier l'aurait cru et du sang s'en écoulait toujours. Finalement, c'est avec une hampe qui trônait près de lui qu'il se releva non sans difficulté et qu'il arracha son heaume bosselé de sa tête. La sueur avait plaqué ses cheveux sur son visage et du sang coagulé lui recouvrait l'œil droit; des éclairs de douleur lui arrachaient parfois des cris et le laissé pantelant et transpirant. L'adrénaline du combat disparu, Bolg n'était pas dans la meilleure des formes.

Ramassant son épée qui jonchait le sol, Bolg entreprit de fouiller les cadavres alentour pour dénicher n'importe quoi pour le soulager; en effet, il ne pouvait combattre dans l'état actuel où il se trouvait. Au loin, il pût voir celui qu'il avait sauvé de la mort en déviant la lame du Noldo, et qui s'apprêtait a sauter sur celui-ci, lame tendue, pour espérer l'achever. Il voulut crier, l'avertir que cet adversaire était bien trop fort pour les Généraux des Ténèbres; il voulut tendre le bras mais une nouvelle crise le reprit et le jeta violemment au sol, le laissant épuisé et grelotant de fièvre.

« Il me faut soigner cette blessure ou je peut dire au revoir a ma réincarnation! »

Il rampa jusqu'à un cadavre; celui-ci respirant encore, il l'acheva à coups de dague en lui lacérant le corps. Le sang lui gicla à la figure et Bolg entreprit de le lécher et de le boire directement a la source; il mordit donc sauvagement le cadavre et aspira à grandes lampées le liquide. Une fois repu du sang du cadavre, il se sentit assez mieux pour se remettre debout et ne se préoccupa plus du combat. D'une main tremblante, Bolg fouilla toutes les petites sacoches elfes qui lui tombaient sous la main, remplit généralement d'une petite outre d'eau et d'un baume pour soigner les blessures mineures. Il ramassa aussi un bandage qu'il trouva dans une sacoche d'un cadavre qui devait surement jouer le rôle de médecin sur le champ de bataille. Après avoir récolté suffisamment de baume, il l'étala sur sa tête, a l'endroit de la blessure; il la lava d'abord avec l'eau des outres, la désinfectant de son mieux.

Après avoir attacher le bandage sur sa tête, il remit son heaume, ramassa son épée et son bouclier et se précipita a la rescousse du sorcier-gobelin, si il n'était pas déjà mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Le Siège des Monts du Fer   Jeu 16 Sep - 22:01

Le Siège des Monts du fer était sur le point de s'achever. Malgré tout leur courage, les nains et leurs alléis, réfugiés au Second Niveau de la Cité, n'avaient aucune chance de s'en sortir. Ils étaient écrasés par le nombre des soldats des Ténèbres, par leur supériorité stratégique et matérielle. C'est pourquoi sur ordre de Glaurung, les serviteurs de Morgoth purent s'autoriser une petite pause, tout en surveillant de loin leurs ennemis retranchés. La nuit était tombé... et le jour verrait la chute des Monts du fer.

S'étant installé dans une grotte, le commandant supreme de l'Armée du nord était plongé dans ses pensées. Il venait juste de dévorer une jeune humaine faite prisonnière, telle qu'il en avait l'habitude après chaque combat. Et tandis qu'il digérait, son esprit se ramenait à l'avenir proche. La fin de la bataille n'était plus qu'une question de temps. Et ensuite... Il devait rallier les autres généraux conjurer, pour marcher sur Angband et renverser le Sénéchal Noir. L'opération avait été planifiée plusieurs semaines à l'avance dans le moindre détail. En principe, le Sénéchal n'avait aucune chance d'en réchapper.

Et pourtant Glaurung doutait. Non pas du succès, mais du bien-fondé de son entreprise. Etait-il bien rentable de dégarnir tous le Front pour mener un coup d'etat ? Le renversement d'un incapable meritait-il de prendre autant de risques ? De laisser aux Peuples Libres l'occasion de se ressaisir ? L'avenir seul allait en décider. Désormais, il ne pouvait plus reculer...

C'est alors qu'une créature passa le pas de la porte. Un homme de Rhun. Un messager, à en juger ses insignes. Ignorant les restes sanglants de la malheureuse victime du dragon et le regard noir que ce dernier lui lançait, il s'avança, se mit au garde-à-vous et déclama:

-Noble Seigneur, un message du sire Khorne, grand maitre des hommes de l'Est.

-Lis-le-moi. Et il a intéret pour toi à valoir l'écoute.

L'humain parla. Glaurung resta figé quelques instands. Puis la colère s'empara de lui. Il se redressa frappa la paroi de la grotte de sa queue hérissée en pointes en signe de furer, et ordonna:

-Ramène-moi les généraux Sharnlock et Annatar. Et aussi le commandant Bolg. Vite, ou tu es mort !

-B... bien seigneur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gloin II
Magicien errant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Age : 23
Date d'inscription : 06/04/2010

Feuille de personnage
Race: Gobelin
Age: ?
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Le Siège des Monts du Fer   Dim 19 Sep - 19:57

Bolg rengaina son épée et but le reste de l'eau que sa gourde contenait; son visage était noir de sang séchée et la transpiration traçait des sillons sur son visage. Son épée, ébréchée, n'aurait pas tenu un affrontement de plus; pas plus que son armure dont le cuir était en lambeaux et pendait misérablement le long de son corps. Le sol était poisseux de sang et de boue et l'air commençait a devenir pratiquement irrespirable. Les corps des soldats tombés au combat jonchaient le sol et déjà, les rapaces en tout genre tournoyaient dans le ciel en criant leurs impatience de se repaitre de la chair des cadavres. En regardant autour de lui, Bolg aperçu encore quelques combats qui se déroulait non loin de lui mais il déduisit malgré tout que le gros des combats était terminé; les nains et leurs alliées s'enfuyait déjà. Le Mal avait de nouveau triomphé et avait capturé les Monts du Fer!
****

Le vacarme de la pierre a affûter emplissait l'air de la nuit; le visage souillé de transpiration, Bolg réparait délicatement son épée bâtarde. Les gobelins grouillaient autour de lui en poussant des couinements. Le campement était en ébullition; les gobelins fêtaient la victoire à leur manière. Des mises-à-mort se déroulaient de ci et de là. Les cris des prisonniers soumis aux tortures machiavéliques des gobelins couvraient pratiquement le bruit de la forge et, lorsque qu'une main s'abattit sur son épaule, Bolg se retourna brusquement et décapita l'individu avec l'épée incandescente avant de se rendre compte que ce n'était qu'un serviteur qui escortait un messager. Il plongea sa lame dans la bac d'eau froide en encourageant le messager à délivrer son dû:

»Mon maitre, le seigneur Glaurung requiert votre présence» Il criait presque pour couvrir le bruit de l'eau sifflante.

Bolg écoutait distraitement et le messager s'esquiva sans bruit une fois son message délivré, sans doute pour ne pas subir le châtiment de son acolyte. Le commandant finit d'affuter sa lame et la rengaina dans son fourreau; il rejoignit sa tente a pas lent et enfila son armure entièrement reconstitué. Il sortit et interpella un des sous-fifre le plus proche:

Amène-moi un Warg, et vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Siège des Monts du Fer   Mer 27 Oct - 22:50

Après la bataille des monts du fer, tard le soir, les troupes célèbrent leur victoire dans un banquet.Banquet qui tourna rapidement a un désastre total suivi d'une bagarre générale.Sharnlock complètement ivre essayait de remettre un semblant d'ordre.

-iiil éééééétaiiit un pitiiiiiit naviiire tralala tzing ! Hips ! Un gourdin vient s'abattre sur le visage du malheureux gobelin qui se retrouva projeté sur la neige, cul en l'air d'une manière très ... pitoyable.Il était couvert de graisse et de nourriture, de la morve dégoulinait lentement de ses narines et il gémissait sans arrêt.Pendant ce temps le messager de Glaurung s'approche de Sharnlok en évitant les chope volant autour de lui, voyant l'homme s'approcher de lui le gobelin releva sa tête tout en restant dans sa splendide position.Après un regarde moqueur le messager parla d'un ton sec et hautain.

-Commandant, Glaurung veut voir dans une grotte a un peu plus a l'est d'ici, il ...

Il n'eut le temps de finir sa phrase, que le gobelin toujours en position aérodynamique se prit un violent pied dans son c** qui le fit décoller, ce n'est que dans les air qu'il remarqua qu'on lui avait adressé la parole, il se demandait bien ce qu'il voulait, il voulait pitet un autographe ? ''je suis tellement coooool'' se disait t-il en s'écrasant dans une grotte, sans avoir remarqué qu'il avait morflé il avancait nonchalament vers Glaurung, toujours aussi imposant qu'a son habitude.

Yooo boossss ! Alors tu t'ramenes faire la teuf ma p'tite cou ... Blourpgrlh... Il déglutit tout son repas précedent sur les pieds de son supérieur en lâchant un petit ''Sans rancunes vieux ! C'est que du dégueuliiis d"gooob men !
Revenir en haut Aller en bas
Glaurung
Seigneur Dragon - Commandant de l'Armée du Nord
avatar

Masculin
Nombre de messages : 130
Age : 25
Localisation : Erebor
Date d'inscription : 05/02/2009

Feuille de personnage
Race: Dragon
Age: 8600 ans
Etat mental: Guerrier

MessageSujet: Re: Le Siège des Monts du Fer   Mer 3 Nov - 15:45

Glaurung commençait à se demander si les abrutis qu'il avait envoyé cherché se souvenait du chemin de sa grotte quand Sharnlock et Bolg débarquèrent devant lui. Ils descendirent de warg et se tinrent roide devant le Dragon. Ce dernier les balaya de son regard jaune hypnotique, encore luisant de colère. Annatar n'était pas là; mais ces deux-là allaient suffir.

-Général Sharnlock, commandant Bolg, je vous ait convoqué pour vous faire part d'une nouvelle désastreuse. Sans attendre que nous en ayons définitivement fini avec les Monts du fer, ces imbéciles d'Orentaux, de Haradrims, d'orcs d'Angmar et d'hommes de Khand se sont mis en marche vers Angband: ils vont commencer le Siège pour venir à bout du Sénéchal noir !

Le Dragon frappa la paroi de la grotte de sa queue hérissée de rage. La roche trembla sous le choc.

-Ils sont partis beaucoup trop tot ! Nous ne sommes pas encore pret ! Les Monts du fer ne sont pas tombé et beaucoup trop des notres soutiennent encore le sénéchal ! Incapables, ignares!

Dans cet état, Glaurung aurait terrorisé nimporte-qui. La rage avait envahie son esprit, et l'on aurait cru qu'il crachait du feu tant sa voix était marquée de colère. Mais il se calma un court instant pour s'avancer vers les deux gobelins, menaçant:

-Maintenant, nous ne pouvons plus reculer. Les autres conjurés sont en marche, nous devons stopper le siège des Monts du fer et ramener le gros de nos troupes vers le Nord. Peut importe notre préparation, nous sommes suffisamment nombreux pour assiéger Angband, détroner cet usurpateur de Sénéchal et rétablir le Seigneur des Ténèbres dans ses droits !

Mais je ne peux agir seuls. Vos troupes vous sont fidèles à vous seuls, et vous suivront si vous m'acompagnez au Nord. Etes-vous avec moi ?

Les derniers mots étaient tombés comme un couperet. Dans l'état actuel de Glaurung, il aurait été peu sage de refuser. Mais le Dragon avait encore besoin de Sharnlock et de Bolg, et il lui fallait leur plein gré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Siège des Monts du Fer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Siège des Monts du Fer
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Monts d'Aubrac : entre rudesse et majesté
» engin de siège
» EGLISE DE LA TRINITE-DES-MONTS (ROME)
» Toponymie des monts d'Arrée: ROC'H DIALC' HWEZ et ROC'H AN ANKOU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Terre du Milieu :: Royaumes nains :: Monts du Fer-
Sauter vers: