Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Labyrinthe et discussion

Aller en bas 
AuteurMessage
Akroma
Reine araignée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 250
Etat mental: Imprevisible

MessageSujet: Labyrinthe et discussion   Dim 11 Oct - 18:54

Un mur, dans un couloir, entre deux pièces, dans une aile d'une tour d'une partie de la forteresse des ténèbres .... Des milliers de créatures plus terribles les unes que les autres, un Valar, au moins un Maiar et une demi sang totalement perdue se demandant comment elle avait réussit à s'embourbait dans un tel pétrin. Bon elle l'avait un peu cherché il fallait l'avouer, refusé l'aide d'un guide aussi ignoble soit t'il n'était vraiment pas une idée lumineuse lorsqu'on était jamais venu à Angband et plus encore lorsqu'on avait du sang d'elfe dans les veines .... servir de diner à un troll n'était pas une idée qui réjouissait Akroma. La régente de Dol Guldur examina de nouveau les alentours et une fois encore du se rendre à l'évidence : elle ne retrouverai jamais seule le chemins des appartement qui lui était assignés. Elle repris cependant courageusement son chemins en espérant tombés sur un être qui aurai suffisamment d'esprit pour lui indiquer le chemin.
Elle déboucha subitement sur une coure intérieure ou s'entrainaient des humains, la plupart Orientaux ou Suderons et avisa une silhouette sombre contre le mur du fond qu'elle reconnu comme le chef des Elwÿs, les assassins personnel de sa famille et dont un membre voyageait toujours en leur compagnie. Elle fonça droit vers lui et se planta face à lui, elle attendit qu'il daigne lever les yeux puis lui demanda de l'accompagnai, à défaut d'une boussole il servirait de garde du corps...

Une heure et deux tour d'Angband plus tard, les deux elfes se retrouvèrent nez à nez avec une gigantesque porte faite d'un matériaux sombre et luminescent. Les battants monstrueux étaient fermer à double tour et deux Balrogs se tenaient, menaçants à cotés de chaque jointures du mur, prêt à embrocher quiconque oserai pénétré sans en avoir le droit. Akroma se permit d'admirait le chef d'œuvre pendant quelques minutes avant de se tourné vers son compagnon dont les yeux à la lueur démoniaque brillaient furieusement dans se décor hostile. D'un signe de tête elle lui enjoint d'ouvrir la porte, se qu'il fit immédiatement avant de venir se placer derrière elle lorsque les démons du feu levèrent leurs armes d'un air menaçant. Elle passa entre eux sans s'en soucié le moins du monde et entra dans la salle. Salle qui se révéla aux proportion de sa porte principale, titanesque; la jeune reine en eu le vertige tant la salle / hall / chambre forte / salle du trône ou quoi qu'elle fut était énorme, et elle s'en fut s'assoir sur le bord d'une rangée de colonnades pour évité de s'effondrer par terre .
Ce fut seulement une fois qu'elle retrouva ses esprit qu'elle remarqua le trône au fond de la salle et l'autel qui se dressait pas loin. Ses sens surdéveloppés perçurent la présences encore récente de beaucoup de sang et d'une magie lourde et puissante dont les relents emplissaient l'air alentour. Elle quitta son siège improvisé et se rendit au pied du grand trône qu'elle examina en détaille avant de s'approcher de l'autel ou elle posa les deux mains. Elle inspira profondément et laissa son corps s'emplirent des restes de magie et de peur, la sensation grisante d'un pouvoir bien supérieur au sien la laissa dans un état second. Elle sentit à peine la main que son compagnon posa sur son épaule et les paroles qu'il lui adressait :


" Ma Dame nous devrions partir, j'ai un mauvais pressentiment à propos de cette endroit ...

- Hum ... Oh oui je comprend mais ...
- Ma Dame vous allez bien ?
- Oui parfaitement bien, laisse moi encore quelques instants. "

Il s'apprêtait à rétorquai mais quelque chose lui fit subitement perdre sa voix, et il se dissimula dans les ombres de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Dim 18 Oct - 21:27

La température de la salle du trone, qui n'était déjà guère élevée, se glaça soudain. Face à Akroma se tenait un etre effrayant, entouré de deux guerriers trolls carapaçonnés en armure.

Spoiler:
 

Sa silhouette pouvait évoquer un sorcier de Kharna, mais l'aura de magie maléfique qui s'échappait de cette etre dépassait les compétences des meilleurs mages de cet ordre. Qui plus est, il paraissait flotter au-dessu du sol, à la manière des spectres. De meme, Akroma pouvait apercevoir que le palantir d'Orthanc, toujours posé sur son socle, començait s'agiter tel un aimant. Le nouveau venu était-il d'un de ces esprits malveillants qui hantaient encore les sombres collines d'Angmar ? Toujours est-il qu'une voix sépulcral s'échappa soudain de sa bouche cachée derrière le masque:

-Akroma de Dol Guldur, vous n'étiez pas autorisé à profaner ainsi la Salle du trone. Acceptez maintenant votre mort avec sérénité.

Sur ces mots froids, prononcés sans colère ni haine, comme si la mort d'Akroma était la chose la plus naturelle du monde, l'une des deux brutes entourant l'Etre s'avança. L'un d'eux leva sa mase sur l'elfe...

Spoiler:
 

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Akroma
Reine araignée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 250
Etat mental: Imprevisible

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Mar 20 Oct - 11:53

Elle avait le sang glacée, figée sur place elle ne pouvait que regarder la gigantesque bête s'avancer en levant sa masse très haut dans les aires et l'abattre avec force, un coup net et étrangement précis pour un troll. Alors qu'elle fixait la mort dans les yeux une ombre lui serra le coeur, l'univers se mis a tournée et un bruit de tambour résonna dans son crâne; son sang s'enflamma, et une énergie venue des confins de la terre la parcourut soudain comme un courant de lave. Si sa nature d'elfe lui affirmait qu'elle ne pouvait lutter contre l'inéluctable, le démon dans son sang se rebellait contre cet état de fait. Il rugissait et se démenait pour la faire réagir et, alors que la masse s'abattait, il y parvint. La masse dévia de sa trajectoire et atterrit à sa gauche, puis le troll poussa un grognement a rejoignit son arme au sol, mort. Dans l'ombre des colonnades son compagnon se déplaça, retrouvant foi en son maître et d'un rapide mouvement de son arbalète ficha un carreau empoisonné dans l'interstice de l'armure du second troll. A présent Akroma n'était plus apeurée et elle tourna ses yeux crépusculaires vers la haute silhouette noire, un doux sourire éclaira son visage et elle entonna un chant de révélation, éclairant toute chose et détruisant les déguisements et les mystères. Elle chantait d'une voix ressemblant a l'eau claire d'un torrent et le son prenait un écho incongru dans cette forteresse du mal, le son se répercuté de colonnes en colonnes, de salle en salle et dans tout les couloirs comme si la gigantesque construction s'illuminé de l'intérieur. Elle chanta un long moment et elle tissa un cocon de vibration autour de son ennemi, l'emprisonnant dans des milliers d'invisible fils de soi musicaux comme la soie d'une araignée. Lentement elle rouvrit les yeux, revenu a leur couleur initial, le démon en elle asséné par le chant tout autant que par la certitude qu'elle ne perdait plus espoir; d'un lent mouvement elle marcha droit sur l'être et se tint a seulement un mètre de lui, le fixant sans aucune peur et sans rancune, illuminé.

" Je ne mourrai pas, pas tant que ma tache ne sera pas accomplit et rien ni personne ne pourra m'en empêcher pas même vous ... Devront nous nous battre ? "

Apres la fin de la musique la salle paraissais encore plus vide et silencieuse, les échos des actes perpétré en ce lieu a présent effacer tel un mauvais souvenir. L'Elwÿs vint se tenir à ses cotés, près a se battre avec elle si il le fallait et Akroma ressentit une étrange excitation s'emparait d'elle ... enfin elle était libre de se battre et de prouver au monde qui elle était, enfin elle avait sa place et cette sensation lui donna du courage pour l'épreuve qu'elle était certain de devoir affrontée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Jeu 22 Oct - 9:30

Sous l'oeil impassible de l'Etre Maléfique, les deux trolls lui servant de gardes du corps furent promptement éliminés par Akroma et son acolyte. Puis la Reine-Araignée entonna un étrange chant, dont on ne saurait dire si les notes étaient positives et négatives. mais le serviteur de Morgoth se trouva entouré d'une prison invisible, formé par les ondes musicales d'Akroma. Cette dernière déclara:

" Je ne mourrai pas, pas tant que ma tache ne sera pas accomplit et rien ni personne ne pourra m'en empêcher pas même vous ... Devront nous nous battre ? "

Le Mage comprenait qu'il avait afffaire à une ennemie plus puissante qu'il n'y paraissait. mais surtout, Akroma venait de prouver, en utilisant des méthodes telles que la musique, qu'elle n'était aps entièrement corrompue à l'instar des autres serviteurs de Morgoth. Il restait donc une once de bien en cette elfe qui avait pourtant commis tant de méfaits. Il s'agissait là d'une faille, que son adversaire s'empresserait d'exploiter.

Car à cet instand là, sans répondre, l'Etre maléfique sortit des plis de sa cape noire une étrange épée, à la lame rouge luminescente, tels les rayons magiques que faisaient apparaitre els Sorciers de Kharna au corus de leurs cérémonies lugubres. La lame tourna entre les mains de son propriétaire, et brisa la toile magiques formée par les ondes positives de la musique. Toujours sans un mot, l'Inconnu tendit la main vers Akroma. Mais il ne s'agissait aps là d'un quelconque geste de réconciliation. Car tout de suite en sortirent toute une rafale d'éclairs luminescents, chargés d'ondes négatives et de mal, qui frappèrent de plein fouet la Reine Araignée.

Spoiler:
 


C'est alors que les éclairs cessèrent soudainement, et une voix sombre et sinistre s'échappa à nouveau du masque:

-Je suis Nihilus le Malfaisant, membre du cercle de Maiar et second lieutenant d'Angband. J'étais au coté du Seigneur des Ténèbres à Utumno, à Nirnaeth Anemodiad, lors de la Guerre de la Grande Colère. Comment vous, misérable capitaine d'araignées, osez vous dresser ainsi face à ma volonté ?

Une nouvelle rafale d'éclairs sortit à nouveau des mains du seigneur Nihilus. Beaucoup plus violente et douloureuse que la première, elle s'abbatit sur Akroma, mais aussi sur son lieutenant qui se tenait non loin. Une dernière fois, la voix glaciale surgit:

-Il est temps pour vous de retourner au néant d'où tous les serviteurs de l'Ombre sont issus, Akroma de Dol Guldur...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Akroma
Reine araignée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 250
Etat mental: Imprevisible

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Jeu 22 Oct - 15:27

La rafale électrique avait projetai Akroma à terre, lui coupant le souffle et engourdissant son corps. Elle gisait au pied d'une colonne tentant de se remettre du choc et de surmonter l'horrible douleur qui la taraudé sans merci; inerte mais consciente elle respirai faiblement et combattait les griffes venimeuses de la peur qui menaçait de se refermer sur son coeur. Sa vision était dangereusement flou et le vide semblait désormais l'appelai a grand cris. Mais une fois encore elle fut sauvée, le sentiment de s'être fait vaincre suscitant en elle une rage qu'elle ne connaissais pas; de nouveaux les battement de son coeur roulèrent dans ses oreilles a la manière d'un tambour et le feu noir l'envahie et lui donna courage et fermeté. La jeune femme se releva avec grâce et se tint droite et dure face a son opposant comme la lame d'une épée. D'un léger coup d'oeil elle vit son compagnon se relever également bien que désormais moins rapide du fait de ses blessures. Elle s'avança vers l'ombre comme elle l'avait fait quelques secondes plus tôt, mais cette fois elle n'avait plus de conscience ou de patience, elle était haine, elle était fierté, elle était rage et orgueil, et elle était illuminer de l'intérieure par cette haine brûlante, comme nimbait d'un halo flamboyant. Les miroirs de ses yeux reflétèrent l'ombre de son adversaire lorsqu'elle les posa à nouveau sur lui et son expression passe du bonheur au dédain puis à la colère froide et glacée.

"Nihilus ..."

Elle prononça son nom dans toutes les langues de terres du milieu qu'elle connaissait terminant sans en prendre conscience par l'antique dialecte Maiar. Le goût de cendre qu'il lui évoquait la fit grimacer de dégoût et elle leva u bras, comme pour mimer le geste qu'il avait eu pour la foudroyer. De nouveaux elle fit appel a la magie, mais cette fois ci son chant de contenait plus de douceur, il n'était plus une simple injonction mais la pointe de fer d'une lance. Le chant qui s'échappa de ses lèvres n'était pas l'un des siens, composition pour séduire et trompé car elle savait que le Maiar y était insensible, elle puisa dans la connaissance transmise par les siens pour retrouver le chant qui tonnai impérieusement dans son esprit, le crescendo de Tol Sirion. Un chant d'attaque malveillant, emplit de perversité et de malice, un chant de sorcier pour ouvrir, trahir et détruire, un chant âpre et terrible qui lui écorchait la bouche tant les mots étaient terrifiants. Elle chanta avec toute sa force et sa hargne, détruisant une grande partie des éléments de décoration autour d'eux et transformant leur terrain de duel en un vaste étendu de ruine. Une fumée nauséabonde se rependit et toujours son chant continuer, se réduisant à un rondeau simple et léger, loin du son grondant qui le caractérisait. La salle fut soudain couverte de ténèbre, Akroma ne distinguai plus son ennemi mais elle savait qu'il était la.
Et qu'il ne sera pas chassé si aisément. Elle tomba a genoux et toussa, rendu temporairement muette par le venin qu'elle venait de déverser; la jeune reine se redressa légèrement et attendit, le coeur grondant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Sam 31 Oct - 19:36

Voilà qu'Akroma se reprenait et lançait une nouvelle attaque musical sur son adversaire. beaucoup plus puissante, beaucoup plus froide, sans la moindre once de bien. Cette fois, Nihilus fut gravement touché. Malgré la contenance qu'on pouvait attendre d'un Mair, il vacilla sous le choc, tandis que la Salle du trone été ravagée par l'explosion. tous les objets léger se brisèrent, le palantir chu par terre, les murs vaccilèrent. Seul le Trone de Fer deumeura impassible.

Cependant il en fallait plus que ça pour venir à bout d'un Maiar. Nihilus finit par se relever, animé d'une double colère: d'une, il n'avait pas soumis son ennemi, et de deux, il lui avait fait comprendre qu'il n'était pas invincible. Il s'appretait à lancer son attaque magique la plus mortelle, la plus redoutée, quand soudain un bruit parvint à l'entrée de la salle.

-Qu'est-ce qui se passe ici ?

Et c'est ainsi qu'apparut, l'air mécontent, mais sur de lui, un homme de petite taille, vetu de la robe noire des Mages de Kharna. En réalité, il s'agissais là du meme qui avait, quelques heures plus tot, assassiné la reine Idrial de Lorien afin de ramener du monde des Morts Ancalagon le Noir. Apercevant l'état dans lequel était le sanctuaire du trone, l'ancien novice fronça les sourcils, et Akroma comme Nihilus pouvaient sentir la colère de celui qui se considérait à présent avec orgueil comme le plus puissant des serviteur des Ténèbres.

-Gardes, balayez-moi tout ça !

Une lumière rouge s'alluma dans le couloir, et les deux gardes balrogs de tout à l'heure apparurent dans la salle au plafond éventré, suivis par un dragon sans aile, un de ces Vers dont était issu Glaurung, père des dragons. Plus par dévotion envers Morgoth que pour obéir à ce parvenu de magicien, les nouveaux arrivants se jetèrent en hurlant sur Akroma et Nihilus. L'un des balrogs leva haut son fouet enflammé et voulu en frapper la reine araignée. Mais, à l'étonemment général, l'arme de la créature enflammée fut soudain déviée par un sort de Nihilus et s'en vint frapper une colonne de la salle du trone, qui s'effondra en un fracas assourdissant. Le Mair n'agissait pas là par compassion. Tout de suite après, il envoya un message mental à Akroma:

*ne te fais aucune illusion. Je t'ai sauvé car c'est à moi de te tuer ! Moi, et moi seul !*

Ainsi, les deux ennemis se voyaient forcés de s'entraider face à cette menace. Tandis que nihilus affrontait dans un duel sans merci le second balrog, le premier se jeta de nouveau sur Akroma, armé cette fois d'une lame enflammée, tandis qu'une gerbe de flamme s'échappait de la bouche du ver en direction de son lieutenant elfe...

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Akroma
Reine araignée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 250
Etat mental: Imprevisible

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Lun 2 Nov - 2:25

Seul l'intervention de Nihilus lui avait permis de ne pas être tuée par le fouet du balrog et bien qu'elle du admettre cet état de fait la seule pensée d'avoir une dette Enver le Maiar lui était insupportable. Elle n'eu cependant pas le temps d'examiner sa situation plus avant car son adversaire se jeta sur elle avec hargne et la reine fut contrainte de faire un écart sur la droite pour éviter d'être coupée en deux. Elle recula vers le trône de fer tout en concentrant l'énergie de son corps et des alentours, puis lorsqu'elle fut certaine que le Balrog se trouvai au centre du cratère formé par son chant elle siffla une note unique qui fit exploser le sol, envoyant son ennemie s'effondré contre le mur à l’ opposé de sa position. Mais la créature était loin d'être défaite et le tour ridicule d'Akroma lui permis seulement de gagné asses de temps pour lancé un appel vers ses protecteurs. Air et feu se déchainèrent soudain contre le démon et les bourrasques qui balayèrent la salle auraient suffit pour arraché l'âme d'une légion d'être humaines, et le feu, le feu flamboyant enroula la créature dans un cocon mouvant; Feu noir contre feu vif, le mal contre l’élément, l'asservissement contre la volonté individuelle. Le tableau du combat des deux facettes d'un même élément, semblant dépeindre le combat entre le mal servile et le mal libre, entre passé et futur, entre domination et maitrise. Akroma poussa a peine un cri lorsque les flammes l'embrassèrent à son tour, la plongeant dans une gigantesque géhenne, mais la jeune femme le remarqua a peine, elle était devenue les flammes et l'air, retrouvant pour la durée du combat son être véritable, son enveloppe terrestre consumée par le feu, le Fëa d'Akroma brillait, mis a nu. Le balrog gronda et fendit les flammes de son épée dans le but de les dominer et d'atteindre sa cible, l'acier enflammer atteignit sa cible mais fut stopper par une autre lame semblable a la sienne et les deux armes entamèrent leur danse mortels. Et Akroma chanta, et elle chantait continuellement alors que le démon menaçait de détruire jusqu’a son âme. Ils tourbillonnaient autours de la salle ne faisant plus attention à leur environnement.

Dans le même temps l'Elwÿs s'était plaquai au sol pour évité le jet de flamme que l'énorme ver avait vomit, d'un mouvement souple il mit une dizaine de mètres de distance entre eux et grimaça, les séquelles de l'attaque du Maiar se faisant cruellement ressentir sur son organisme. Prenant appuis sur les monumentales marches du trone il se campa et tendit son arbalète, décochant une flèche enduite de poison et avec une précision terrifiante même pour un elfe, la flèche se planta dans l'œil du ver. Celui ci cracha de nouveau un jet de flamme qui atteignit l'assassin au bras, cautérisant la peau et arrachant un cri à l'elfe. Il sauta hors de porté des griffes rageuse qui chercher sa chair et se plaça derrière une série de colones miraculeusement sauvé de la destruction de la salle. L'ombre elfique se concentra de nouveau et la douleur de son bras diminua, il retira sa capuche, révélant un visage semblable par la forme à celui d'Akroma mais dont le teint était coloré par le soleil du sud et les yeux profonds avaient une couleur dorée. Les oreilles qui dépassée de sa tresse de cuivre étaient plus longues que la normale. Il observa la scène pendant quelques instants, situant sa maitresse et le Maiar puis il banda de nouveau son arbalète et visa le ver, enclenchant une série de flèche en feuille de laurier, coupante comme des rasoirs et de telle fabrique qu'elles auraient pus décapiter un homme ou un elfe. Il visa vers le plafond et tira, la pluie mortelle s'abattit à la fois sur les balrogs, sur le mage de kharna et sur le ver. Si les deux démons gigantesques ne furent qu’à peine effleurés, le ver émit un hurlement de douleur et se tortilla dans tous les sens pour comprendre se qui venait de lui apportait tant de mal. Il ne prit pas le temps de vérifier que l'humain était mort et fonça, sabre au claire vers le dragon et sauta par dessus son dos, l'entrainant dans une course folle qui n'avait pour but que d'accéléré l'effet des centaines de dose de poisons qu'il venait de lui injecter. Il n'était pas un héro, il n'était pas aussi puissant que son roi ni aussi douer en magie qu'Akroma ou son capitaine mais il savait qu'il pourra vaincre la créature grâce au venin de ses propres paires. Lorsque le dragon commença à ralentir L'elfe bifurqua vers la porte et l'homme qui avait engagé se combat dans l'espoir de le tuer. De nouveau il avait son arbalète en main ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sénéchal Noir
Magicien errant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Dim 15 Nov - 1:26

Le terrible prêtre de Kharnâ allait engager l'assaut, il ne craignait pas cette ridicule arbalète qui le menaçait... Il était le nouveau lieutenant des ténèbres, plus terrible encore que Glaurung ! Et aucun ennemi ne pourrait le terrasser ! Sabres en mains, il bondit comme un fauve sur sa proie dans un hurlement féroce teinté de folie furieuse. Il voulait tuer ! Tuer et découper en morceau cette saleté elfique ! Il avait en lui le sang de ses ancêtres, les légendaires gardiens de Kharnâ qui gardaient les géoles des spectres depuis des milliers d'années ! Il allait montrer que sa lignée était digne de la confiance de Morgoth !
C'était du moins son projet, alors qu'en plein saut, une poigne mystérieuse l'attrapa soudain par derrière. Soulevé de terre par cette force inconnue, il se débattit de toute son énergie.

-Misérable ! Qui es-tu ?! Sais-tu qui je suis ?!

Il se retourna, d'un air furax... et son visage prit toutes les couleurs de la mort alors que son masque de colère s'effondrait en une déconfiture assez amusante à regarder. Car c'était le Sénéchal Noir lui même qui l'avait aggripé par la capuche et le soulevait de terre d'un seul bras. Le colosse de métal le toisait de ses yeux de braises, Grond nonchalamant posé sur l'épaule.

-Et toi... Sais-tu qui je suis ?

-Euh... gueuh... geu...

-Narrateur...

A ton service
https://www.youtube.com/watch?v=tG16DF28DrM&feature=related
"Dieu des pervers, il n'est qu'injures, blessures et brûlures" vous avez vu comme ça colle parfaitement en plus ?! C'est pas la classe ça ?
Le ton du Sénéchal était doux, comme du miel, mais on y pressentait que ce n'était que le calme avant une tempête d'une rare ampleur. Il suintait la puissance démoniaque par tous les pores de sa peau, et une aura meurtrière si forte enveloppait son être, si bien qu'on pouvait la voir à l'oeil nu comme si c'était quelque chose de tangible.

-Ouai comme il a dit... Et... tu vas trouver ça drôle... Mais on raconte partout dans cette tour qu'un mage de Kharnâ se prétend plus puissant que moi... Ridicule n'est-ce pas ?

-Ou... oui bien sûr votre excellence, bien sûr votre excellence.

-Parfait, nous sommes d'accord.

Et sans continuer la conversation plus loin, il le balança litterallement derrière lui sans plus de considération qu'un sac de patates. Le malheureux fit un vol plané de plusieurs dizaines de mètres, traversa trois murs, pour finalement aller s'écraser en bas de la tour d'Angband, où il finirait sans doute ses jours en tant en tant que purée pour orques affamés.

-Bien... Une bonne chose de fait

Il jeta un coup d'oeil aux personnes présentes. Deux Balrog, un dragon mort, un elfe avec une arbalète en main pointée vers lui et, au milieu d'un torrent de flammes magiques d'une intensité rare, une jeune femme !

-Wouhou !

Son cri attira l'attention du second Balrog, celui occupé à affronter l'espèce de Sith. Celui ci faisait partie de ce complot ridicule organisé contre le bras droit de Morgoth afin de le renverser et de rendre le pouvoir légitime à des personnalités comme Annatar ou Glaurung... Ces pathétiques idiots. Si bien que le démon, bien loin de s'écraser mollement comme il aurait du le faire, s'embrasa de plus belle, abandonna son duel et chargea, épée en main, contre le terrible fils d'Harkand.
Ce dernier haussa les épaules face à ce titan qui le menaçait. La lame embrasée s'abattit sur la silhouette en armure... qui se contenta de dégainer Grond pour parer l'estocade, limite en baillant pour narguer son opposant.
Le colosse, stupéfait, appuya de toute la puissance de sa magie, mais rien à faire, le Sénéchal ne bronchait pas. Pire encore, il rassemblait sa propre énergie dans son gantelet... Et alors que les flammes de la créature de l'Ancien Monde s'intensifianet comme jamais, lui se contenta de lui souffler dessus comme on le ferait sur une bougie.
Toute l'accumulation de force se deversa dans le corps de la bête infernale, qui s'éteignit alors comme si de rien n'était. Privée de force, il s'écroula sur le sol.

-Une bonne chose de faite.

Il s'approcha alors de la tornade flamboyante formée par la demoiselle et le frangin de sa première victime. Il s'arrêta juste à la limite de ce tournoiement d'énergie pure. N'importe quel mortel qui poserait les pieds là dedans serait vaporisé en un battement de coeur. C'était d'un niveau bien supérieur à la magie traditionnelle...
Il donna un coup de pied dans le tas, qui attérit en plein sur le postérieur de la bête qui fut ejectée hors du tourbillon, pas tué, mais un peu sonné.
Le Sénéchal reporta son attention sur la demoiselle qui ne devrait pas tarder à apparaître, une fois son énergie enflammée rassemblée.

-Et bien, je crois que nous n'avons pas été présenté, me trompe-je ?

Quand à l'autre seigneur ténébreux qui se trouvait là... il ne lui accorda pas un regard. Il ne s'interessait jamais aux hommes, il n'avait même pas remarqué son existence en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akroma
Reine araignée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 23/09/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 250
Etat mental: Imprevisible

MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   Dim 15 Nov - 20:15

Akroma se battait toujours contre le Balrog lorsqu'elle avait vu du coin de l'œil que le reste de la salle venait subitement de devenir très calme. Cependant elle avait d'autre préoccupation plus importante sur le moment , comme par exemple la gigantesque patasse enflammée qui tentait de la saisir et de l'écrasée, où encore la gueule garnit de croc en fusion qui faillit l'atteindre au bras. elle se replongea dans sa propre chanson et repris son assaut. La jeune femme glissa sous le demon et le ceintura au moment exacte où le mage humain qui avait ordonné le combat faisait un vole plané au travers d'un des seul mur encore debout. Sans y prêter plus d'attention que s'il s'était agit d'un évènement ordinaire elle asséna un coup ben placer sur le flanc du Balrog et resserra sa prise sur ses ailes. Se ne fut que lorsque l'autre Balrog tomba à terre avec un bruit sourd qu'elle releva un peu les yeux de la tornade furieuse qui les séparaient, elle et son ennemie, du reste du monde. Et elle fut grandement surprise de constater qu'il y avait un nouveau venu dans l'air de carnage de la salle qui avait été autrefois le hall du trône. Elle fut encore plus surprise lorsqu'il s'avança vers elle et se tint près du bord du brasier infernal, elle voulut le prévenir mais elle n'en eu pas le temps car il flanqua un coup de pied en plein dans le centre de la tempête et projeta le Blarog au loin.
Comprenant qu'il ne s'agissait pas d'un ennemi Akroma commença à rassembler son énergie et à reprendre forme corporel, parler sous forme d'esprit étant particulièrement dur et voir sa Fëa exposer ainsi la mettait mal à l'aise. Une fois réintégrée au monde physique elle put répondre à la question qu'il lui avait posé.

" Non je n'est pas eu l'honneur de vous être présentée en effet mais je sais que vous êtes le Sénéchal noir, fils du seigneur Morgoth et ... un ennemi des miens. Mon nom est Akroma Aëthariel je suis princesse de Dol Guldur. je suis venu rendre visite à mon frère mais il semblerait qu'il ne soit pas ici ... "

Elle s'inclina et lui sourit avant de jeter un coup d'oeil derrière lui pour vérifierou se trouvait son garde du corps et Nihilus. Lorsqu'elle fut certaine que le duo n'avait pas finit carboniser elle reporta son attention sur la montagne de muscles et de fer qui se tenait devant elle.

De son coté L'Elwÿs avait eu beaucoup de mal à ne pas attaquer le nouveau venu et cela même après qu'il l'eu débarassé de son ennemi. Après avoir réussit à expedier le ver dans l'au-dela il avait vraiment cru sa dernière heure arrivée lorsque le mage avait était expedié hors de la salle sans aucune dignitée, et il n'en avait pas cru ses yeux lorsque l'homme avait réussit à vaincre les deux Balrogs et du fait qu'il ignorait superbement le Maiar. Cependant quand il le vit entamer la discussion avec sa maitresse il décida qu'il ne lui faisait pas confiance. Auusi lorsque celle ci lui lança un regard par dessus le bras de métal il hocha doucement la tête et vint se placer derrière Akroma et dardant sur son vis à vis un regard noir. Il ne savait pas de qui il s'agissait mais de tout évidence il était l'un de ceux que sont maître avait definit comme des ennemis interieurs au mal et q'il fallait éliminer à tout prix; il savait aussi que la princesse était loin de porter des bons sentiments envers son frère et, plus que leur voyage vers Angband, cette rencontre tenait du désastre pour l'assasin. Il ne prit cependant pas le risque d'être tuer et préféra écouter la conversation et décider ensuite si il devait la rapporter au roi ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Labyrinthe et discussion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Labyrinthe et discussion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [nouveau Projet] labyrinthe au mille et une piques
» Le labyrinthe de la Panthère Rose
» [SORTIE] Le Labyrinthe d'Urgoz [Reporté]
» flood discussion
» POWERFUL : Forum de discussion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Terre du Milieu :: Royaumes du mal :: Angband-
Sauter vers: