Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Amrodel Thilian

Aller en bas 
AuteurMessage
Amrodel Thilian
Messager de Valinor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 51
Age : 26
Localisation : Là où mes pieds me mènent...
Emploi/loisirs : Messager de Valinor
Humeur : Calme
Date d'inscription : 18/12/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 6461
Etat mental: Calme

MessageSujet: Amrodel Thilian   Ven 18 Déc - 22:59

Nom : Thilian

Prénom : Amrodel, son epessë est «Dae Ereb»

Âge: 6461 ans (très vieux il faut dire)

Âge d'apparence: 26 ans

Sexe : Homme

Race: Elfe, Eldar, Noldor(ce qui reviens tout au même au fond)

Provenance : Valinor

Classe : Messager de Valinor, voyageur

Rang souhaité: Messager de Valinor (?)

Physique:

Malgré son côté stéréotypé des elfes, il est interessant de savoir de quoi à l'air ce personnage. Portez votre regard vers lui, et vous verrez un grand homme, le dos droit, qui ne regarde jamais ses pieds, mais plutôt là où il s'en va. Malgré sa musculature peu développée, on peut facilement s'apercevoir de son endurance et qu'il à vécu des choses très difficiles physiquement, aussi bien que mentalement, mais ça, on le découvre en le connaissant. Son poid lui permet de prendre beaucoup de vitesse, et lui donne une bonne agilité, pouvant bouger librement chacun de ses membres. Dans tout ce qu'il fait, il est toujours gracieux et noble, on perçoit chez lui la sagesse et beaucoup de vécu. Sa démarche semble peut-être lente, malgré ses longues jambes, mais on voit tout de suite qu'il n'est pas un simple paysan; il a un rythme calme et régulier, son dos reste droit et son regard, quasiment impassible.
Il a un visage long, introduit par une cascade de chevelure d'argent, reflétant vers le bleu sous le soleil, et le pointu de ses oreilles d'elfes est là à peine visible, puisqu'il laisse ses cheveux libres. Ses yeux perçants ont une forme d'amande, et d'une couleur vers le noisette, ses sourcils suivent la forme de ceux-ci, de la même couleur que ses cheveux. Il a un long nez pointu au dessus de fines lèvres rosées, qui n'affiche que rarement un semblant de sourire. Sa peau est pâle et belle, on ne voit aucune trace de pomettes d'une couleur semblable à sa bouche, tout semble uniformisé. Parcontre, caché sous ses vêtements, on pourrait aperçevoir certaines cicatrices, mais personne d'autre que lui ne les a jamais vues.
Il se dégage de lui un parfum de nature, l'odeur que l'on retrouve en automne, celle des feuilles qui se détachent de leur branche mère, ou même de certaines fleurs capricieuses qui ne s'ouvrent que pour voir les jolies couleurs de cette saison. Son ton de voix est neutre, on l'entend rarement la monter ou être cassée par le chagrin, et ceux qui ont eu la chance de connaître Gil-Galad peuvent dire à quel point leur voix est semblable, mais pas seulement la voix, le physique en entier. Effectivement, il a plus retenu de son père que de sa mère, que ce soit de la couleur des yeux, l'énergie dégagée de tout son être, et même certains prétendent avoir vu Ereinon réincarné tellement ils se ressemblent.

Gardez votre regard rivé sur lui, et vous pourrez remarquer autre chose, quelque chose que l'on voit plus facilement que sa taille ou sa démarche: son habillement. Rapidement on se rend compte qu'il n'est pas un bourgeois, ni paysan, mais bien quelqu'un de spécial, qui voyage beaucoup. Il ne traîne pourtant pas de bagages, inutile de s'encombrer, mais il se vêtit de façon qu'il prétend logique. Nous savons tous que les elfes ont la main facile pour construire toutes sortes de babioles pour que ce soit utile, et même une armure peut être à la fois légerte et résistante. Amrodel ne porte pas une armure constamment sur lui, mais, caché avec d'autres objets quelconques, il en a une identique à celle de son père. Pour sa mission, l'elfe se contente d'une chemise de lin, avec un par dessus de cuir, ses pantalons sont foncés et se terminent par des bottes parfaites pour la marche. Par contre, à sa ceinture, il est accroché un morceau de tissu, avec le symbole représentant des étoiles, semblable aux Points Cardinaux, placé dans une forme inféterminée, ressemblant à une larme, le tout est fait de fil d'or sur un tissu bleu royal. À son cou, il porte aussi un morceau de son armure, présentant la même chose.
Pour cacher le tout, il porte une longue cape à capuchon, grise comme un épais brouillard, attaché par une broche de Valinor. Parfois, on peut le voir habillé différemment, car il a des vêtements de rechange placés dans un endroit secret, mais on le reconnait souvent comme «L'Immortel Gris».

Caractère :

Comme tout elfe, on perçoit chez lui le calme et la sérénité, ainsi que la sagesse venue de l'âge, et aussi la discrétion. Rares sont ceux qui l'ont déjà vu dans une grande colère, ou une terrible tristesse, ses sentiments restent cachés, n'ayant l'air que neutre; il sourit rarement aussi, et rire encore plus. Amrodel n'est pas un elfe réservé et antipatique, bien qu'il ne soit pas bavard, c'est quelqu'un qui ne fuit pas devant la camaraderie. Par contre, il se méfie beaucoup des gens, bien qu'il soit facile pour lui de reconnaitre les bons des mauvais, grâce à son instinc. Il n'est pas impulsif du tout, prenant toujours le temps de penser avant d'agir, mais bien entendu, quand il s'agit de réflexes, les siens sont très développés. Aussi bien intérieurement qu'extérieurement, l'elfe est très fort et résistant, il est capable d'en prendre. Ce n'est peut-être pas celui qui a vécu le plus de choses difficiles dans sa vie, mais après avoir vu la mort de si près, plus grand chose ne l'effraie, et c'est ce qui fait de lui quelqu'un de spécial.
Il est très déterminé, et prend sa mission très au sérieux, et il souffre jour et nuit de voir la Terre du Milieu tourner aussi mal que quelques années auparavant. On pense souvent que ces êtres immortels, avec des pouvoirs supérieurs aux humains, sont prétentieux et se fichent de la vie des autres, ce qui est tout à fait faux, et non simplement pour Amrodel. Celui-ci est très interessé par toutes les races, assoiffé d'en apprendre plus.
Voilà un pan de sa personnalité, on en découvrira plus sur le jeu!

Signes particuliers:
C'est un messager de Valinor, on le reconnait par sa bague,Vilya.
C'est le fils de Gil-Galad
Il porte des morceaux de l'armure identique à celle de son père
Il fait partie de la Maison de Finwë

Style de combat:
Il évite les combats comme la peste, ayant gardé son souvenir de la Dernière Alliance des Hommes et des Elfes. Mais il maîtrise quasiment toutes les armes, parcontre, il a toujours sur lui son Arc et ses flèches, ainsi qu'une épée longue, et une Dague qu'il n'utilise qu'en dernier recours.
En cas de nécéssité, il sait aussi se battre à mains nues.

Histoire :

Valinor, pays aussi immortel que ses habitants, était déjà des plus merveilleux et majestueux, verdoyant de ses fleurs, et illuminé de sa flamboyante lumière. Les chants de Yavanna semblaient faire echo entre ses citadelles et ses multiples jardins. Les cloches de Valimar sonnaient, accompagnant la voix de "celle qui apporte les fruits" (Yavanna à l'occurence). Dans le vide éternel, Morgoth avait été jeté depuis des années, et Valinor ainsi que la Terre du Milieu étaient libérés de son emprise. Par contre, Melkor n'était peut-être plus présent, mais les semences de mensonges qu'il avait semé grandissaient, prenait de l'expension en Aman, et son vassal, le cruel Sauron, reprenait avec joie son rôle. Manwë et Varda reignent toujours sur les terres Immortelles, pleurant les jours sombres des Terres du Milieu, et de la perte de ses habitants pour cause du pouvoir du Seigneur Ténébreux. Pourtant, Valinor était paisible et à son meilleur depuis la fin du reigne de Morgoth, la Maison des Elfes continuait son court sans trop se préoccuper de l'extérieur de ses frontières, pour ce qui en était des habitants.
Une nouvelle étoile s'alluma dans le ciel à ce moment-là, parmis les innombrables autres qui ne se voyaient plus très bien avec la clarté du nouveau jour. La lune était encore haute dans le ciel, mais elle n'était plus maîtresse du monde, le soleil venait prendre son rôle peu à peu, laissant un côté de Valinor encore sombre, et l'autre côté sous une couleur rose-orangée. Dans cette paisible lumière, Valimar était bien tranquille, sauf dans une maison, où toutes les torches étaient allumées, un rassemblement de 4-5 elfes était présent, entourant Niriel, cette jolie femme aux oreilles pointues, qui donnait naissance à son premier et unique fils. Le jeune enfant respira l'air pur après un long moment où il tentait de rester dans son lit liquide, mais si paisible. La jeune mère était trempée de sueur, aussi rouge que les roses qu'on lui avait donné pour la féliciter. On lui mis le petit être dans les bras, elle le regarda de ses yeux fatigués et sourit.
-Ce sera Amrodel, aussi grand et noble que son père.
-Qui est son père?

Les fleurs du printemps sortaient, la lumière flamboyante du soleil s'étendait sur le pays en entier. Cette journée là, ça ferait un an, un an que Niriel la douce avait poussé son dernier soupir, soit 3 jours après la naissance d'Amrodel. Cet accouchement avait été plus difficile que prévu, et avai rendu l'elfe malade, ce qui est très rare chez les elfes. Chaque jour, elle faiblissait, elle ne mangeait plus, dormait à peine, elle était devenue plus blanche que l'arbre Telperion. On avait vu la flamme dans ses yeux s'éteindre, et ce fut un dur deuil pour tous. Son fils fut confié à Maynel et Eltorath, un jeune couple au service de Niriel, ils étaient comme sa famille. Tout ça c'était produit en l'an Un du 2ième âge, au printemps, alors Amrodel vieillissait autant que le temps, c'était simple pour tous de se souvenir de son âge. Ses parents adoptifs ne lui cachèrent jamais le fait qu'ils n'était pas de la même famille, mais toujours il les traita de la même façon que si ils l'étaient, et il insistait pour prendre leur nom de famille. À ses 100 ans, Maynel décida de son epessë, qui consiste en Dae Ereb, ce qui signifie Ombre Solitaire.
En l'an 500, on entend une vague de panique venue des terres extérieures, Sauron, le Vassal de Morgoth, se soulève de nouveau sur la Terre du Milieu. Bien que cela ne les touches points, une agitation se produisit dans les Terres Immortelles. Manwë, sur son trône, était inquiet de ce que ce mage noir pouvait bien manigancer de nouveau, car il savait que le Ténébreux les détestait encore plus qu'il détestait les humains, bien qu'après quelques semaines, on n'entendit plus parler de lui. Ce n'est que plus tard, en 1050, qu'on eu vent que Mirkwood était sous sa garde, et que certains affirmaient qu'il commençait la construction de son royaume. Amrodel allait souvent se receuillir chez Maynel et Eltorath, bien qu'il soit partit de chez eux, il allait souvent leur rendre visite et demander conseil sur ce qui se produisait.
-Ce qui est hors de nos frontières ne te regarde point, mon fils. disait-ils toujours, car ils savaient qu'il était aventureux et qu'il serait prêt à partir en guerre s'il le fallait.

Pourtant, les Noldors de la Terre du Milieu étaient plus que concernés, ils étaient impliqués. Sauron les avaient dupés, presque tous, et en l'an 1500, ils forgèrent les Anneaux de Pouvoir. Et 100 ans plus tard, l'Anneau qui dépasse tous les autres fut créé, et Barad-dûr était achevée. Celebrimbor, se rendant compte que le Seigneur des Ténèbre s'était joué d'eux, il cacha les trois et entame un combat contre lui, ce sera la guerre des Elfes contre Sauron, mais Celebrimbor se fera prendre, et son cadavre gît maintenant comme étendard de l'ennemi. Amrodel ne sut que trop tard ce combat, et il fut déçu de ne pas y avoir participé. Ses parents adoptifs, quant à eux, en furent soulagés, car malgré que l'elfe maîtrisait les armes, il n'avait aucune idée de ce qu'était la guerre.

Plus tard, en 3300, dans Valinor circule des rumeurs disant qu'à Nùmenor, de terribles choses se produisaient. Sauron aurait conquit la confiance des Nùménoréens, et les Elendili sont sacrifiés à Melkor. Mais, les elfes étaient interdits dans ce coin de pays, alors il ne purent rien faire. Le Ténébreux se dirigea par la suite vers Minas Ithil et brûlera l'Arbre Blanc, c'était terrible de voir tout le mal qui se produisait en ne pouvant rien faire.
Parcontre, une nouvelle vague d'espoir perla de la Terre du Milieu, en 3430, la dernière alliance des Hommes et des Elfes fut créé, cette grand armée formée pour réduire à néant la reigne de Sauron. Entre toutes les frontières de Valinor, on entendit parler d'embarcations qui se dirigaient vers la Terre de Milieu, ce qui était rare. Bien évidemment, Amrodel en endit parler, malgré les efforts de sa famille pour qu'il n'en sache rien. Bien déterminé et le coeur bondissant, il se prépara sur le champs à partir. Eltorath se joignit à lui, au grand désespoir de Maynel. Au moment de leur départ, ils étaient les 3 aux havres, se regardant à tour de rôle. C'est Maynel qui prit la parole.
-Oh Illùvatar, devrais-je vivre sans mes 2 seuls amours? Pourquoi me les prendre ainsi?
Son visage était innondé de larmes, et les 2 elfes désespéraient devant sa réaction. Chacun leur tour, ils la serrèrent dans leurs bras.
-On se reverra, très chère mère, je te le promet, et je te ramènerai Eltorath, car s'il va risquer sa vie, c'est pour moi. Et je ne me permettrais pas de te l'enlever aussi égoistement.

Le navire s'éloignait lentement des berges, Maynel devenait plus petite, camouflée dans la foule autour d'elle. Amrodel se retourna vers son père et lui dit en souriant.
-Je suis content que tu sois avec moi.
Eltorath répondit à son sourire et s'installa comfortablement sur le navire, il raconta maintes histoires, sur lui, sur sa famille, sur les grands elfes qui étaient leur ancêtres. Et aussi du père biologique de notre héro, bien sûr, celui-ci savait qui c'était, il avait tenté de découvrir tout ce qu'il pouvait sur celui-ci. Par exemple, le pourquoi il ne l'avait jamais connu. Revenons en 545 du premier âge, la Guerre de la grande colère est commencée, les Elfes de Valinor sortent pour capturer Morgoth, cela durera jusqu'en 587. Niriel la douce faisait partie de ceux-là, bien qu'elle soit l'une des seules femmes à s'y joindre. Elle y rencontrera le père d'Amrodel, et à la fin de la guerre, leur amour a fleurit. Mais en 590, lorsque les vaisseaux vers Valinor repartaient, leur amour sera déchiré. Elle voulait repartir, Lui, rester. Alors, la Douce repartira seule et pleurant jour et nuit pour son amour perdu, qu'elle regrettera d'avoir quitté. Mais au bout de son désespoir, elle se rendra vite compte que le fruit de leurs sentiments grandissait en elle, et Niriel reprendra espoir et vivra pour son enfant.

Les côtes d'Aman se dessinèrent au loin, les elfes se levèrent pour observer les Terres. Ils savaient ce qui les attendait là-bas, et le résultat de leur courage ne serait malheureusement surement jamais connu. Pourquoi, direz-vous, eh bien il n'y a qu'une explication: personne n'était au courant de leur venue, et durant les combats, ils portaient les armures des autres bataillons elfiques, personne ne savait d'où ils venaient, et passèrent donc innaperçus. La guerre avait déjà commencée à leur arrivée, et Amrodel eu peur de l'avoir manqué, mais elle dura en tout 11 ans. Les 2 immortels restaient constamment ensemble, participant aux petite bataille contre les orcs ou autres créatures, mais jamais rien de gros. Amrodel sentit pour la première fois la peur, la peur de mourir, la peur de souffrir, la peur de tout perdre. Il méditait souvent et longtemps sur ce qui se produirait si Sauron mettrait son emprise sur le monde, ainsi que le monde extérieur. Mais avec le temps, il devenait plus endurant et ignorant face aux morts, enfin, il réussissait à ne pas perdre espoir.

3434, les forces de Sauron seront confrontées à Dargolad, la première grande bataille depuis le tout début, et surtout la première d'Amrodel. Les troupes ennemies durent se replier vers Barad-Dûr, ce qui réjoui et donna espoir aux peuples de la terre du Milieu.
C'est en 3441 que la fin de la guerre fut décisive. Amrodel et Eltorath suivaient leur troupe, l'air sérieux et tendu, evidemment. On voyait les créatures maléfiques prêts à faire un assaut. Un silence fut durant quelques secondes, puis, des hurlements. C'était commencé. Les orcs couraient vers eux, le bruit des épées qui fouettaient l'air, s'arrêtant brusquement au contact d'une armure. Nos 2 elfes se battaient vaillamment, durant de longues heures, c'était très difficile, et ils faiblissaient. Au loin, on put discerner un cri, un seul qui capta l'attention d'Amrodel.
-GIL-GALAD!

Il ne comprit jamais le reste, mais ce nom, il failli lâcher son épée, les yeux rivés vers la foule d'où provenait le cri. Cette seconde d'innatention failli lui coûter la vie, mais Eltorath se jeta devant lui pour le protéger d'un Uruk-hai, mais qui le blessa gravement. Amrodel, horrifié par cette vision, senit grandir en lui une rage incontrôlable. Eltorath tombait sur le sol, souffrant, et son fils, aveuglé par la tristesse et la peur, frappait n'importe ou, tuant n'importe qui sur son passage. Ce ne serait pas surprenant qu'il aie tué quelques elfes en passant. Quand il se calma enfin, il était le seul encore debout de son bataillon. Il regarda le champs de bataille, c'était terrible à voir; des elfes, des orcs, des hommes, tous morts autour de lui. Au loin on voyait des alliés qui se frayaient un chemin dans les cadavres, cherchant sans doute un ami ou un roi. Amrodel, étant revenu normal, se mit à pleurer en cherchant Eltorath, il n'était pas bien loin, mais il était trop tard... Son regard était vitreux, sa peau, plus pâle que la blancheur des étoiles. Parcontre, on voyait son torse se lever encore, et une larme couler sur sa joue brunâtre de poussière, de cendre et de sang. Notre elfe se pencha sur lui, lui caressant le visage et pleurant toute l'eau qu'il lui restait.
-Je suis tellement navré père, tout est de ma faute, ma naïveté m'a aveuglé, j'aurais du prévoir...j'aurais dû!

Il se souvint toujours du regard que son père adoptif jeta sur lui sur ce dernier moment, un regard qui disait qu'il lui pardonnait, et pour accompagner, un sourire qui signifiait qu'il était fier. Amrodel le prit dans ses bras et se dirigea d'un pas lent vers les autres. Il s'arrêta en plein dans la foule et vit passer devant lui le cadavre d'un elfe, surment d'une grande importance vu sa couronne et son armure. Un autre elfe arriva auprès de lui et murmura :
-Gil-Galad, le dernier roi des Noldors...

Un autre dur coup, était-il maudit? Il venait de perdre 2 pères en un seul coup, il sentit son coeur se froisser et mourir. Il n'avait plus de larmes à pleurer, mais il serra Eltorath en hurlant, s'effrondrant sur le sol. Personne n'en compris rien, car jamais il ne révéla son identité d'héritier du Dernier Roi des Noldors...

Il revint sur les Terres Immortelles à bord d'un vaisseau, Eltorath toujours dans ses bras. Il avait fait une promesse, et il allait la tenir. En arrivant, il se dirigea vers sa maison d'enfance, et y trouva Maynel dans la cuisine. Il ne dit rien, et sa mère ne se rendit compte de sa présence qu'en se retournant pour aller à l'extérieur. Quand elle le vit, son mari dans les bras, elle recula et s'effondra sur le sol, bafouillant silencieusement. Amrodel éclata en sanglots et se mit à genou devant elle.
-Je t'ai prit celui qui t'était le plus cher dans ce monde, mère! Tu erras dans la solitude et la souffrance par ma faute! Tu ne mérites pas un tel fils, et je renie ce rôle tellement j'ai honte de moi.

Maynel le gifla, pleurant autant que lui. Ses cheveux noirs collaient à son visage déformé par la tristesse.
-Eltorath est mort parce que son heure était venue! Ne renie pas ton nom, car tu est bel et bien mon fils, et je te verrai toujours comme cela!

Ils restèrent tous les deux silencieux, partageant leur souffrance. Le défunt fut enterré un matin d'été, au lever du soleil, ce moment qu'il affectionnait tant et regardait chaque jour depuis son enfance. Le deuil en frappa plus d'un, mais Maynel passa par dessus avec son fils, et n'en mourru point.

Le 3ième âge enjamba le 2ième sur un ton sombre. Sauron était défait, mais pas les ennemis en entier. Pourtant, les temps passa tranquillement et paisiblement, jusqu'à ce que l'Anneau Unique fut retrouvé, et que les forces du Seigneur Ténébreux se soient renouvelées. Mais les elfes de Valinor ne s'en mêlèrent point, préférant ne plus s'occuper de ce qui est hors frontières. Et même à la Guerre de l'Anneau, aucun elfe des Terres Immortelles n'y participa. Mais ils furent soulagés lorsqu'en 3019, l'Unique fut détruit.

Nous nous retrouvons 20 ans plus tard, Amrodel était retourné vivre chez Maynel, un peu fermé du reste de Valimar. Mais un messager vint à leur maison, d'une plus grande importance. Il cogna à la porte et Maynel alla répondre, son fils derrière.
-Êtes-vous Maynel Thilian?
-C'est mon nom, répondit-elle.
-Nous voudrions nous entretenir avec votre fils, Amrodel Ereinon Gil-Galad?
-Nous n'avons qu'Amrodel Thilian ici, aucun Gil-Galad
-Ne soyez pas si protectrice, Mlle Thilian, nous savons déjà qui est Amrodel, c'est Manwë qui le demande.

Un silence plana un moment, et le concerné s'avança enfin.
-Je vous suivrai

Rares étaient les civils qui étaient invoqués à voir Manwë, et Amrodel était très inquiet. Pourquoi voulait-il le voir? Il était pourtant très tranquille depuis son retour! Il ne tarda pas à le savoir, car il arriva finalement devant le trône de l'Ainur, il fit une longue révérence, jusqu'à ce que Manwë lui demanda de se lever.
-Vous êtes l'héritier du Roi des Noldors, je suppose, savez-vous pourquoi je vous ai invoqué ici?
-Non, votre majesté.
-Nous sommes au courant de ton existence depuis ta naissance, et voilà, votre père est décédé, il vous reviens de prendre sa place en tant que Roi, Ereinon.
-Sauf votre respect, Majesté, ce rôle ne m'intéresse pas du tout. Et je préfère cacher mon identité...
-Je me doutais déjà de votre réponse, Ereinon, et c'est pourquoi j'ai tardé à vous appeller. J'ai autre chose, pour vous.

Amrodel ne répondit pas, fixant toujours l'Ainur, celui-ci reprit.
-L'ombre s'étend à Aman, Sauron a été vaincu, mais le Seigneur Melkor est de retour, et nous ne pouvons le laisser s'approprier de nouveau des Terres du Milieu, et étendre ses noirs desseins jusqu'ici.
Amrodel fut troublé par cette nouvelle, Morgoth avait toujours été le pire Seigneur Noir qui eut existé, il avait causé la perte de nombreuses races.
-En quoi puis-je aider, mon Seigneur? Bien que cette nouvelle pèse lourd, je ne suis pas assez puissant pour le vaincre...
-Je le sais, Ereinon, mais Valinor ne restera pas sans bouger, cette fois.
-Qu'attendez-vous de moi?
-Je veux que vous partiez vers les Terres du Milieu, vous serez messager de Manwë, et vous conseillerez les Rois.
-Je ne saurai répondre à une tâche aussi importante, mon Seigneur!
-Vous verrez, votre sagesse et ma voix vous accompagnerons le long de votre périple, vous saurez quoi faire et quoi dire.

Amrodel n'était pas très convaincu, mais il hocha de la tête pour accepter. Un elfe vint vers lui avec un coussin, sur lequel était posée un anneau: il étai fait d'or, portant une pierre bleue.

-Voici Vilya, l'Anneau de l'Air. Elle appartenait à votre père, mais il la donna à Elrond, mais désormais, elle vous reviens.

L'elfe prit l'Anneau et la mit à son doigt, elle était très belle.
-Je vous remercie, mon Seigneur.
-Vous pouvez disposer, répondit celui-ci en hochant de la tête.

Les côtes de Valinor disparaissait de nouveau au fil des vagues. Amrodel le regardait en soupirant.
-Je dois partir.
-Pourquoi?
-Manwë me veux comme Messager et Conseiller en Terre du Milieu.
-Pourquoi maintenant? Pourquoi toi?
-Je ne puit te répondre, mère, mais je n'ai pas d'autres choix...

Ce moment avait été très difficile pour Amrodel, qui se le remémorait en regardant le ciel et écoutant le chant de l'eau. Il n'avait pas envie de partir, mais l'aventure l'appellait encore. Il lui restait un rôle à jouer, en Terre du Milieu...



Spoiler:
 


Dernière édition par Amrodel Thilian le Sam 19 Déc - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ange-gardien.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 11:44

Bienvenue sur le forum jeune elfe.

Un peu long, mais il me semble correct, attent qu'un admin te valide et tu pourra poster.
Après etre valide, fait un test RP puis une fois celui ci fait et validé tu peut rp.

Bonne chance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 17:40

Jolie présentation. Tu peux passer au test RP'. Galadril, merci de laisser les administrateurs faire leur boulot. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ashrindir
Admin des présentations et des procès - Rôdeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3008
Age : 26
Localisation : Qui nescit dissimulare, nescit regnare
Humeur : Blasée
Date d'inscription : 08/11/2008

Feuille de personnage
Race: Elfe Noire
Age: 170 ans
Etat mental:

MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 18:15

-_-' J'ai pas tout lu, j'ai pas pu tout lire... Je sens que je vais sortir ->[] Au revoir et merci d'avoir montrer votre talent! xD

Bon bah... Je vais pas te dire que t'es trop bon et que tu peux pas rester alors... Bah... Bienvenu! Wink Et VALIDE!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 25
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 19:45

Enfin un gentil un vrai ^^ Bienvenu à toi

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amrodel Thilian
Messager de Valinor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 51
Age : 26
Localisation : Là où mes pieds me mènent...
Emploi/loisirs : Messager de Valinor
Humeur : Calme
Date d'inscription : 18/12/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 6461
Etat mental: Calme

MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 20:23

Merci à vous tous =)
je sentais que mon histoire ferait un peu peur à certains... mais il faut dire que 6461 ans c'est pas rien Rolling Eyes il s'en passe des choses! Bref, j'ai hâte de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ange-gardien.superforum.fr
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 25
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 20:36

Faire peur ? OO meuh non voyon c'est agréable de voir du texte ^^

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amrodel Thilian
Messager de Valinor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 51
Age : 26
Localisation : Là où mes pieds me mènent...
Emploi/loisirs : Messager de Valinor
Humeur : Calme
Date d'inscription : 18/12/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 6461
Etat mental: Calme

MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 20:54

C'est aussi mon opinion... et parlant de ça, j'ai eu toute la misère du monde à trouver un forum du SDA qui demandait un assez bon RP OO ! C'est rare les forums demandant un minimum de lignes... Et disons que j'aime pas m'inscrire quelque part, fait des posts de 20 -25 ligne et me faire répondre par 5 lignes -.-'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ange-gardien.superforum.fr
Annatar
Elfe ténébreux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 769
Age : 25
Humeur : Information confidentielle
Date d'inscription : 16/05/2009

Feuille de personnage
Race: Elfe
Age: 200
Etat mental: Divisé

MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Sam 19 Déc - 21:05

Oui je suis dans le même cas ^^ d'autant qu'il est plus facil de répondre quand ton vis à vis te donne de la matière sur quoi basé ton rp xD Les seules qui existes sont en général trop utilisés ( je vise personne ^^ )

_________________
I am the lucid dream ... The monster in your nightmare ... the fiend of a thousand faces ! cower before my true form ! bow down before the god of death !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radagast
Administrateur principal- Magicien brun
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1486
Age : 25
Emploi/loisirs : Regarder les arbres pousser...
Humeur : Pensif...
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Race: Istar
Age: Des milliers d'années...
Etat mental: Heureux et épanoui !

MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   Dim 20 Déc - 18:04

Bienvenue à toi, exellente fiche ^^

_________________
« Car Radagast, le quatrième, se prit d'amour pour toutes les bêtes et les oiseaux qui foisonnaient en Terre du Milieu, et il renonça à la compagnie des Elfes et des Hommes, passant ses jours parmi les créatures sauvages. »

La volonté du Mal ruine souvent le Mal. J.R.R Tolkien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-sa.superforum.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amrodel Thilian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amrodel Thilian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Premiers Pas :: Présentations et à coté du Rp :: Présentation de personnage-
Sauter vers: