Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour au bercail

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retour au bercail   Sam 16 Aoû - 17:14

La patrouille naine progressait rapidement vers la porte cachée des mines de la Moria. Skhûd, maître de la guilde de la Hache d'Argent menait sa petite troupe vers un repos bien mérité après une longue et périlleuse mission.
Malheureusement, la perte de deux compagnons avait endeuillé le retour. A quelques encablures des mines, ils avaient rencontrés un détachement d'orcs et la bataille avait été rude. Heureusement, les viles créatures étaient peu nombreuses et avaient fuit rapidement sous les coups précis des haches naines mais les deux frères Galâk et Malâk étaient tombés et les nains chantaient un chant funèbre pour leur deux compagnons perdus.
la nuit tombait alors qu'ils arrivaient devant la haute porte. Des lignes brilllantes dessinaient une porte sur le flanc de la montagne sous l'effet de la lumière de la lune. Skhûd posa sa main sur la roche et prononça quelques mots en Khuzdul. Soudain, un léger tremblement et devant les nains réunis, le lourd battant s'ouvrit.
Enfin, ils étaient de retour ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Sam 16 Aoû - 18:11

Arusha ouvrit la vieille porte en bois qui bloquait l'entrée. Il fixa le noir des mines avec attention. Rien de suspect, à première vue ; mais le rôdeur avait appris à ne pas se fier à son seul sens de la vue. Tendant l'oreille, il distingua un léger bruit de pas. Lourd.
Des nains, ils étaient loin de lui, peut-être deux milles, mais la résonance des mines amenaient le bruit jusqu'à lui. Ils étaient dix. Un nombre assez important sans être exceptionnel vu la dangerosité actuelle des mines de Khazad-dûm. Arusha fit un pas quand une odeur étrange et désagréable le retint. Des gobelins. Cette fois tout près. Une douzaine, peut-être même quinze, tout au plus. Il ne pouvait être sûr. Mais tant pis.
D'un pas léger, le dùnedain partit au pas de course. Il traversa un pont fait de planches, tendu entre deux falaises. Jetant un coup d'œil par-dessus les cordes qui en formait le bord, Arusha ne vit qu'un trou noir. On ne pouvait, de cette hauteur, distinguer le fond. Il déglutit et se dépêcha de rejoindre l'autre côté. Ces mines le rendait mal à l'aise. Et le fait d'être seul au milieu des ces hectares souterrains vides encore plus.

Arusha tourna lentement la tête en entendant un bruit et se retrouva jeté au sol. Le froid de l'acier lui effleura le cou. Le rôdeur se débattit et réussit, du fait de la petite taille de son adversaire, à le rejeter derrière lui, dans les profondeurs de la Moria. Le cri du gobelin se répercuta indéfiniment à travers toutes les mines. Arusha dépoussiéra ses vêtement d'un geste rapide, lorsque sept gobelins jaillirent devant lui. Sept. Plus celui qu'il avait jeté, huit.
Arusha tira son épée et évita la première attaque en se maudissant intérieurement :
*Des archers !!*
Il fit un bond sur le côté un son épée décapita un gobelin. Il engagea le combat sérieusement, tout à l'écoute du bruit d'une corde se détendant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Dim 17 Aoû - 18:58

Skhûd et ses compagnons nains avançaient rapidement le long d'un couloir sombre. Ils avaient choisis le passage par la porte sud. De ce fait, ils avaient gagnés beaucoup de temps mais se retrouvaient dans une partie des mines qui n'étaient pas encore sécurisées. Ils pressaient le pas pour éviter de faire une mauvaise rencontre, chose assez courante lorsque l'on prenait cette entrée. Ils arrivaient en vue d'un immense escalier de pierre. Passage délicat car la plupart du temps, il était surveillé par les orcs mais avec un peu de chance ...
La compagnie entama l'ascension et tout semblait se passer au mieux. Arrivés en haut, certains nains réclamèrent une pause mais Skhûd refusa catégoriquement et s'engouffra dans un nouveau passage en invitant les autres à le suivre. La porte dites ''Porte de Paix'' en raison du fait qu'elle débouchait sur la partie sécurisé et dominé par les nains, ne se trouvait plus très loin et le Maitre de la Hache d'Argent ne voulait prendre aucun risque. Soudain, des cris ...

Tout les nains se retournèrent dans la même direction pour apercevoir une troupe de gobelins ... Et des flèches qui sifflaient dans la pénombre ...

Skhûd fit quelques gestes rapides et lança quelques ordres et immédiatement, les nains se séparèrent. certains s'élançèrent à sa suite pour remonter vers le niveau supérieur près du vieux pont de bois. Arrivés sur place, ils se rendirent rapidement compte que les gobelins ne les avaient finalement pas encore vu. les créatures étaient occupées à autre chose ou plutôt, avec quelqu'un d'autre ...
Skhûd cria et les nains chargèrent, persuadés que c'était surement un de leur frère qui était en difficulté.
La hache du maitre fendit l'air et une tête de gobelin alla roulée quelques mètres plus loin, après avoir térrassé plusieurs gobelins, brusquement, Skhûd s'arrêta ... Ce n'était pas un nain qui était assailli, mais c'est bel et bien la silhouette d'un humain qui se débattait à quelques pas de lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Lun 18 Aoû - 10:26

Syldon fit un pas de côté pour éviter un coup d'estoc qui l'aurait empalé aussi sûrement qu'un pieu. Mais cette manoeuvre découvrit alors son flanc droit. Un gobelin jaillit de l'ombre, sautant par-dessus les cadavres de ses trois compagnons. Sa lame dentelée érafla le flanc du rôdeur et déchira sa tuniques de cuir. D'un dangereux coup d'épée, Syldon fit valser le bras non protégé de son adversaire. Il para immédiatement le coup suivant, venant de son adversaire de gauche... et se retrouva avec du sang plein le visage. S'essuyant d'un mouvement rapide du poignet, le dùnedain se retrouva alors nez à nez avec la lame aiguisée d'une hache.
Le nain dégagea son arme du crâne de la créature et la laissa tomber au sol. Il adressa un signe de tête explicite à l'homme. Syldon fit de même, dans un signe pour le remercier. Aussitôt, huit autres nains apparurent aux côtés du premier. Le rôdeur haussa un sourciel puis sourit.
"Vos compagnons ont le pied léger, maître nain" dit-il à celui qui l'avait sauvé.
Puis le sourire de Syldon retomba aussitôt.
"J'apporte des nouvelles du Sud, dit-il. La résistance d'Osgiliath est mise à rude épreuve et le Rohan à du mal à resister aux attaques incessantes des Haradrims venant de Minas Tirirth"
Il fixa d'un oeil sombre celui qui semblait être le chef du groupe :
"Il faut que vous me conduisiez à votre commandant !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Lun 18 Aoû - 18:01

Les quelques gobelins survivants venaient de fuir dans l'ombre d'un sombre couloir courant comme des lapins pour leur salut. Toute la patrouille naine venait de se réunir autour de Skhûd. Ils étaient tous sain et sauf mis à part un des compagnon qui présentait une légère entaille au niveau d'une épaule mais rien de bien grave. Ils regardaient à présent l'humain avec curiosité se demandant quel folie l'avait poussé à penetrer seul dans les mines ... Des ''Chuts'' avait rententit alors que l'homme tentait justement de justifier sa présence.
C'est Skhûd qui rompit le silence qui s'était installé après les paroles de l'humain :

- Osgiliath, le Rohan, voilà qui est passionnant mais .... Ne serait-ce pas là des affaires d'hommes ??

Les autres nains se mirent à rire mais Skhûd les incita à stopper d'un geste, avant de reprendre :

- Voyez vous, nous autres les nains, avons fort à faire pour nettoyer Khazad-dûm des viles créatures qui s'y sont installé alors que nous avions le dos tourné. Je n'ais pas souvenir que les humains se soit bousculé pour venir nous prêter main forte .... Mais je vais tout de même accéder à votre demande, vous rencontrerez notre commandant ... Cela lui fera un petit divertissement !

Le maitre nain fit un geste de la main et d'une rapidité étonnante pour leur petit gabarit, les compagnon se jetèrent sur l'homme qui n'eut pas le temps d'esquisser le moindre geste. En deux temps trois mouvement, il se retrouva pied et point liés.

- Vous me voyez navré de procéder de la sorte, mais rien ne dit que vous n'êtes pas vous même un espion ...

Skhûd se retourna pour se mettre en route non sans donner un dernier ordre :

- Cagoule !!!

Immédiatement, la tête de l'humain fut recouverte le plongeant dans l'obscurité totale :

- La ''Porte de la Paix'' est connue des seuls nains, il n'y a aucune raison pour que cela change
... Vous garderez ce joli couvre chef le temps jusqu'à ce que nous soyont arrivé de l'autre côté. Allez, en route !!!


Trois nains se chargèrent de porter l'humain ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Mer 20 Aoû - 11:58

Syldon allait répliquer lorsqu'il sentit le sol basculer sous ses pieds. Il retomba durement sur le dos, puis on le tourna et en un clin d'oeil, il fut ligoté. Puis vint le noir. Les mines étaient sombres mais la faible lueur d'une torche pouvait guider ceux qui s'y aventuraient. Cette fois, il ne voyait rien. Les nains le guidèrent à travers Khazâd-dûm. Le chemin était plutôt caillouteux, et descendait la plupart du temps. Plusieurs fois, il faillit perdre pied, mais il avait le pas sûr des rôdeurs.
Ils s'enfonçaient de plus en plus profond sous terre. Syldon trouva cela plutôt étrange, pas inquiétant, seulement étrange.
Ils descendaient toujours.
Tout le trajet ne dura pas plus d'uen heure, mais, les yeux voilés par la cagoule, le rôdeur perdait la notoin du temps, et en compta au moins le double. En réalité, il compta quatre milles quatre cent trente deux pas. Puis le petit groupe s'arrêta.
"Nous y sommes" fit une voix. Le dùnedain ne pouvait dire d'où elleprovenait, tant l'écho ici était fort. Il devait sûrement se trouver dans une grande caverne haute de plafond. L'un des nains prononça un mot en langue naine, l'uen des seules langues de la Terre du Milieu que Syldon avait du mal à maîtriser. Cependant, il retint le mot, qui devaitsûrement servir de mot de passe. Des maisn le poussèrent et l'obligèrent à reprendre la marche. Tandis qu'ils marchaient, un bruit sourd et étrange, semblable à un énorme rocher glissant sur une paroi, se fit entendre, et résonna avec violence dans ses oreilles.
"La Porte de la Paix"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Ven 22 Aoû - 16:56

Après quelques minutes, l'ordre fut donné de libérer les yeux de l'homme mais ses mains restèrent liées. Il eut beau se retourner pour scruter la paroi à la recherche de la porte de la Paix, aucun joint, aucun raccord n'était visible. Aucun signe de l'endroit où la roche s'était ouverte pour laisser passer la compagnie.
Skhûd fit un geste du bras et les Khazads accompagnés de l'humain se remirent en route le long d'un large couloirs éclairé par des torches. A gauche et à droite d'autres galeries partaient à partir de ce couloirs central et il semblait bien aisées de se perdre dans l'enchevêtrement de chemins.
Après une demi heure d'effort, de montées, de descentes, de bifurcation, le groupe commença à emprunter des salles de toutes tailles emplies de nains qui vacaient à leurs occupations. Dans ce secteur sécurisé, la vie avaient repris sous la montagne.
Soudain, ils débouchèrent dans une salle beaucoup plus grande que les autres où le plafond en forme de dôme était soutenue par des colonnes majestueuse. Au fond, sur une sorte de plateforme de pierre, un trône où siégait un très vieux nain dont la barbe touchait presque terre. Il était entouré par ce qui semblait être sa garde rapprochée ...
Skhûd ordonna de retirer les liens de l'humain avant de se tourner vers lui pour lui dire :

- Voici celui que vous désirez voir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Sam 23 Aoû - 16:48

Syldon regarda d'un air respecteux le Roi des nains de la Moria. Il posa un genoux à terre, et au bout de quelques secondes, il dit :
"Votre Seigneurie, je suis Syldon Faring, capitane des rôdeurs dùnedains du Sud, et membres du Conseil Rebelle d'Osgiliath, et je viens à vous en tant que messager"
Le vieux nain releva la tête et fixa son interlocuteur d'un oeil morne, dépourvu d'expression.
"Nous autres nains avons fort à faire ici, dans les mines de Kazhâd-dûm. Les affaires des hommes ne nous concernent ni ne nous intéressent... Relevez-vous, et partez"
Le visage du Roi retomba sur ses genoux et il ne dit plus rien. Syldon se releva comme on le lui avait demandé, mais ne bougea aps d'un cil. Un nain s'approcha alors de lui.
"Vous devriez partir, notre Roi n'est pas quelqu'un de très indulgent. Et il vous a donné un ordre..." dit ce dernier.
"Je n'ai pas terminé ma mission. Et je ne partirais pas tant qu'elle ne sera pas accomplie !!"
Syldon passa une main dans sa poche et en tira un parchemin. Du sang séché y été collé.
"J'apporte des nouvelles de Daïn Pied de Fer, Roi de la cité naine d'Erebor !!!"
Autour de lui, tous les nains arrêtèrent leurs activités pour le fixer d'un oeil surpris. L'un d'eux, un garde Kazhad qui se tenait au côté du Roi, s'avança et dit :
"Nous avons reçu des nouvelles de nos frères de l'Est il y a peu. Quelles autres que ces dernières pouvez-vous nous apporter ?"
Syldon eut un sourire satisfait, ou se lisait tout de même une pointe de tristesse. Il clama pour que tous les nains dans la salle l'entendent :
"Daïn est mort !! La cité d'Erebor a été rasée et celle de Dale, brûlée !! Peu de nains ont survécus et tous se sont réfugiés en Forêt Noire ou à Fondcombe. M'entendrez-vous désormais ?!"
Le Kazhad recula d'un pas et hocha la tête. Mais u nautre nain, plus téméraire que les autres posa la question suivante :
"Comment pouvez-vous savoir cela, vous qui venez du Sud. Erebor se trouve au Nord-Est de notre position"
A laquelle le dùnedain répondit simplement :
"J'ai mes liaisons. Et les elfes du Roi Thranduil n'ont pas manqué d'avertir les autres"
Le garde Kazhad souffla quelques mots à l'oreille du vieux Roi. Celui-ci sursauta sur son trône de pierre et plissa les yeux en dévisageant l'humain qui lui faisait face.
"Ceci est une affaire pour la Guilde de la Hache d'Argent. Nos meilleurs guerriers vous conduiront jusqu'à Fondcombe,... Mon ami" dit el Roi.
Syldon s'inclina très bas.
"Skhûd !!" clama le Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour au bercail   Dim 24 Aoû - 21:23

Skhûd s'était approché de son roi et les deux nains entamèrent une conversation à voix basse. De temps à autre, leur regard se posaient sur l'humain, signe qu'ils devaient parler de lui. Après plusieurs minutes skhûd s'écarta et déclara :

- Que tout nos frères de la compagnie de la Hache d'Argent se tiennent prêt. Conformément au souhait de notre souverain, nous partons dans deux heures !!

Le roi nain avait opiné du chef comme pour confirmer ce que Skhûd venait de dire puis sa tête était retombée sur sa poitrine, il semblait s'être endormi. Tout ceux présent, hormis la garde rapprochée, s'inclinèrent alors et sortirent de la caverne.

Le Maître de la guilde se tourna vers l'homme et dit :

- Vous nous accompagnerez puisqu'il semble que nous devions emprunter les mêmes routes ...

- Khôtor ! Ballâ !! Veillez sur notre ''invité''. Il serait dommage qu'il s'égare dans les méandres de nos galerie et je ne peux perdre une demie journée à le rechercher ! Faites lui donc visiter cette partie des mines qu'il voit de ses yeux les travaux qui ont déjà été réalisé ... Je dois prendre congé et me préparer ! Rendez vous dans deux heures à la porte de la paix.

Skhud s'éloigna à grand pas dans un couloirs sombre tandis que les autres, dont l'homme s'engouffrèrent dans le couloirs principal. Il reflechissait aux dernières paroles du roi et pensait en lui même :

* Un conseil de la plus haute importance ... Chez les oreilles pointues ! Cela ne me dit rien qui vaille ... Ces elfes, ces humains ... Pouahhh, ils n'entendent rien et prennent toujours les avis des Khazad de haut ... *

Le nain arriva à hauteur d'une sorte de porte comme une grosse pierre plate. Il poussa fortement dessus et aussitôt, des chants, des rires ... Il y avait grande animation ce soir à la taverne. Il se dirigea vers une table et héla le tavernier :

- Une bière ... Non ! Trois !!! Je pars dans deux heures pour un long voyage et il me faut de la réserve !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au bercail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au bercail
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour au bercail
» Retour au bercail
» Retour au bercail...
» Retour au bercail [PV Grenaak]
» .xXx.Retour au bercail.xXx.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Lord of the Rings :: Terre du Milieu :: Royaumes nains :: La Moria-
Sauter vers: